[697] Maladies pulmonaires aigues et pathologies cardiaques congénitales

Dans le Service de soins intensifs pédiatriques et néonatals, notre activité de recherche se concentre principalement sur deux grands domaines :

  1. les maladies pulmonaires aigues principalement en lien avec la ventilation mécanique artificielle et
  2. les pathologies cardiaques congénitales (avec une activité de chirurgie cardio-vasculaire pour les cardiopathies congénitales très importantes) dont l'axe principal est l'interaction cardio-vasculaire en relation avec des nouvelles méthodes de ventilation mécanique chez l'enfant et le nouveau-né.

Plusieurs études sont actuellement en cours et en préparation :

  1. Etude work of breathing chez l'enfant sous ventilation non invasive souffrant d'une bronchiolite:
    Cette étude prospective vise à analyser les mécaniques pulmonaires et l'échange gazeux sous ventilation non invasive (CPAP nasale) en relation avec différents niveaux de la pression aérienne appliquée. La mécanique respiratoire sera définie par le travail respiratoire (work of breathing) et par la présence de la synchronisation thoraco-abdominale. Le but de cette étude est d'essayer de définir les niveaux de pression optimale pour le patient avec l'espoir que ce moyen évite le plus souvent possible une intubation et une ventilation mécanique invasive.
  2. Etude d'oscillation à haute fréquence en mode ventilation non invasive chez les nouveau-nés avec insuffisance respiratoire modérée :
    Etude prospective qui vise à exploiter l'oscillation à haute fréquence, qui est établit en forme invasive (chez le patient intubé), pendant la ventilation non-invasive (CPAP nasale) chez le nouveau-né et enfant prématuré avec détresse respiratoire aigue.
  3. Etude pour optimalisation de recrutement pulmonaire pendant la ventilation mécanique conventionnelle :
    Cette étude prospective qui est actuellement en préparation pour soumission à la Commission d'Ethique, va s'intéresser au recrutement fonctionnel chez les patients avec une pathologie pulmonaire aigue. Nous avons, depuis de nombreuses années, travaillé dans le domaine du recrutement pulmonaire (principalement dans le laboratoire). Chez le nouveau-né nous appliquons les stratégies de recrutement pulmonaire en utilisant l'oscillation à haute fréquence depuis des années, avec des bons résultats. Nous nous intéressons maintenant avec cette étude d'intégrer le recrutement d'une manière plus structurée chez le patient sous ventilation mécanique conventionnelle. Le but est de pouvoir définir des paramètres physiologiques mesurables à côté du lit du patient qui pourraient être utiles pour optimaliser le recrutement des poumons et d'éviter la surdistension pulmonaire.
  4. Etude de l'utilité des interactions cardio-pulmonaires dans l'évaluation de la prise en charge hémodynamique de patients pédiatriques sous ventilation mécanique : Cette étude, en collaboration avec le Service de cardiologie pédiatrique, vise à évaluer la valeur des paramètres cliniques, validés par les paramètres invasifs hémodynamiques dans l'estimation du volume intra vasculaire ; elle vise également à évaluer la fiabilité des données apportées avec la modification de la modalité ventilatoire ; et vise aussi à évaluer les modifications du volume intra-vasculaire et de la réponse du remplissage volémique selon le type de ventilation mécanique.

Etude en collaboration avec d'autres centres internationaux :

  1. Etude de développement de la méthode « Electrical Impedance Tomographie (EIT)» pour l'application chez le nouveau-né
  2. Etude PALIVE-1
  3. Etude « European Neonatal Ventilation Survey Study »

Publications du groupe