Actualités

Cultiver des fibres musculaires in vitro

Notre vie quotidienne crée de nombreuses petites blessures musculaires qui passent généralement inaperçues grâce au fort pouvoir régénérateur des muscles. En raison de l'architecture complexe des fibres musculaires, l'étude de la réparation des muscles humains reste particulièrement difficile et des méthodes efficaces de culture des fibres musculaires in vitro sont toujours recherchées.

 

Un nouvel outil simple pour cultiver des fibres musculaires humaines

Dans leur récente étude publiée dans Skeletal Muscle, les scientifiques du groupe de la Prof. Maud Frieden décrivent leur nouveau système de culture 2D qui permet de cultiver plus facilement des fibres musculaires humaines. En utilisant une surface striée à l'échelle nanométrique, ils ont pu reproduire in vitro l'orientation normale des muscles avec un haut niveau d'organisation interne des fibres (voir figure ci-dessous). Leur méthode résout également le problème fréquemment rencontré du temps de survie des fibres musculaires, permettant de maintenir les fibres en vie pendant une douzaine de jours au lieu de trois à quatre jours.

FRIEDEN_in_vitro_2D_muscle_fibers.jpg

Les fibres musculaires cultivées dans une boîte conventionnelle à surface plane (à gauche) ne sont pas bien organisées par rapport aux fibres musculaires cultivées sur une surface striée à l'échelle nanométrique. Echelle: 50 µm ©  de Brunetti et al. dans Skeletal Muscle.

 

Prochaines étapes

Avec ce nouvel outil permettant de cultiver des fibres musculaires humaines pendant une douzaine de jours, les scientifiques peuvent désormais étudier plus en détails le processus de régénération musculaire. Ils espèrent notamment déterminer le rôle des différentes protéines impliquées dans une voie particulièrement importante pour les muscles, appelée en anglais store-operated calcium entry (SOCE).

 

 

 

18 mai 2021
  Actualités