Actualités

Le groupe Coppari découvre des mécanismes moléculaires clés pour supprimer le développement des cellules souches cancéreuses.

Le groupe de Roberto Coppari a récemment publié l'article «SIRT6 Suppresses Cancer Stem-like Capacity in Tumors with PI3K Activation Independently of Its Deacetylase Activity» dans le Journal Cell Reports. L'étude a caractérisé un mécanisme clé de suppression des cellules souches cancéreuses, impliquant l'histone deacétylase sirtuine 6 ou SIRT6. Le laboratoire Coppari s'intéresse depuis de nombreuses années aux cellules souches cancéreuses et à leur capacité tumorale élevée. Dans cette étude, l'équipe, dirigée par le doctorant Rafael Maciel Ioris et par les chercheurs Giorgio Ramadori et Mirco Gallie, montre que la surexpression de SIRT6 réduit la croissance, la progression et le grade du cancer du sein dans un modèle de souris avec activation de la phosphatidylinositol-3 -kinase (ou PI3K). En effet, les chercheurs ont découvert que la surexpression de SIRT6 provoque des réarrangements métaboliques dans ce modèle de cancer en inhibant la signalisation PI3K et les caractéristiques de ces cellules cancéreuses. Ce travail a impliqué un large éventail de techniques et la collaboration de plusieurs équipes de recherche. Le groupe de Pierre Baldi, travaillant au Département d'informatique de l'Université de Californie, Irvine, a été impliqué dans les analyses transcriptomiques et métaboliques de cette étude. En outre, le groupe de Raul Mostoslavsky à la Harvard Medical School et le MIT à Boston, a aidé l’équipe de Coppari à faire les essais immunoprécipitaion de chromatine. Dans l'ensemble, les résultats obtenus aident à mieux comprendre les mécanismes sous-jacents du développement des cellules souches cancéreuses, et peuvent placer SIRT6 comme cible moléculaire potentielle pour de nouvelles thérapies pour éradiquer cette maladie. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par S. Ljubicic

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 mars 2017
  Actualités