Publications

Le groupe Katanaev montre comment des concepts mathématiques peuvent faire progresser la compréhension des voies de signalisation cancéreuses

Des altérations des voies de signalisation sont impliquées dans le cancer. Après des dizaines d'années de recherche, certains éléments mécanistiques d'une suractivation ou d'une activation anormale de ces voies de signalisation restent inconnus.

 

Des concepts purement mathématiques peuvent aider à explorer la transduction des signaux

La théorie de l'information est une théorie mathématique de la communication, qui a été développée dans les années 1940 pour les systèmes de communication fabriqués par l'Homme. Elle repose sur l'idée que l'information peut être mesurée à l'aide d'une mesure fondamentale, appelée entropie, de la même manière que la masse des différents objets est mesurée. Dans le contexte de la physiologie cellulaire, la théorie de l'information fournit un moyen de quantifier la quantité d'information qu'une voie de signalisation donnée peut transmettre de façon fiable.

 Drawing_TCB_KZielinska.jpg

 

 

Le cancer peut être vu comme une maladie informationnelle

Dans leur récente étude publiée dans Trends in Cell Biology, Prof. Vladimir Katanaev et Dr Karolina Zielinska ont donné un aperçu des progrès récents de la théorie de l'information dans la compréhension des voies de signalisation oncogènes. Par exemple, l'étude de la voie TNF-NF-kB - une cascade clé suractivée dans de nombreux cancers humains - à la lumière de la théorie de l'information a mis en évidence le rôle du bruit, de la dynamique et de l'environnement sur la quantité d'information transmise.

 

Nouvelles voies thérapeutiques

Les auteurs suggèrent que l'altération de la transmission de l'information constitue un mécanisme sous-jacent au développement du cancer et que l'application d'approches basées sur la théorie de l'information pourrait ouvrir de nouvelles voies pour le développement de médicaments.

 

 

 

 

Publié par : Véronique Rosset

29 octobre 2019
  Publications