Actualités

Différentes générations de centrioles cohabitent

Le développement, la croissance et la survie des organismes vivants dépendent de divisions cellulaires. Au cours de la division cellulaire, les chromosomes sont dupliqués et répartis de manière égale entre deux nouvelles cellules. Leur ségrégation repose sur les centrosomes qui doivent également être dupliqués pour organiser le réseau de microtubules qui séparent les chromosomes (voir schéma). Les centrosomes sont constitués chacun d'une paire de structures cylindriques appelées centrioles. Une question clé est de comprendre comment la duplication et la ségrégation des centrioles sont régulées durant la division cellulaire.
 
Trois générations de centrioles cohabitent dans les cellules en division
Lorsqu'une cellule débute le processus de division, chacun de ses deux centrioles donne naissance à un nouveau centriole. La cellule contient donc trois générations de centrioles : un centriole grand-mère associé à son centriole fille et un centriole mère associé à son centriole fille.

 

Centrosomes simplified version.png

Lors de la division cellulaire, trois générations de centrioles cohabitent : un centriole grand-mère (en rouge) associé à son centriole fille et un centriole mère (en bleu) associé à son centriole fille.

 

Régulation de l'âge des centrioles
Pour devenir grand-mère, un centriole doit passer par de nombreuses étapes moléculaires pour arriver à maturité. Des scientifiques du laboratoire du professeur Patrick Meraldi ont découvert que la protéine kinase PLK1 est un régulateur central de plusieurs de ces étapes, mais que, étonnamment, ces différents événements moléculaires peuvent se produire indépendamment les uns des autres. Ces nouvelles découvertes éclairent les mécanismes de la maturation des centrioles, un processus qui, lorsqu'il est altéré au cours du développement humain, peut entraîner un dysfonctionnement rénal, une déficience mentale ou un retard de croissance.

 

 

14 avril 2022
  Actualités