Groupe Nadia Micali

Développement cérébral et neuro-psychologique des enfants de mères avec un trouble du comportement alimentaire (eNCORE)

Ce projet de recherche innovateur vise à identifier les marqueurs neurocognitifs et neuronaux des troubles du comportement alimentaire (TCA) chez les jeunes enfants à haut risque de développer un tel trouble (avant le début de la maladie). Considérés comme sujets à « haut risque », l’étude porte sur des enfants de mères qui souffrent ou ont souffert d'un TCA.

Sur la base d’études préliminaires et des preuves mises en avant par la littérature, nos objectifs spécifiques consistent à étudier les fonctions exécutives (comme la flexibilité mentale, le contrôle cognitif et la mémoire de travail), la cognition sociale, ainsi que leurs soubassements neuronaux à la fois chez les enfants à haut risque, et chez des enfants contrôles (de mères n’ayant jamais présenté de TCA) appariés selon l'âge, le sexe et le développement pubertaire. Le diagnostic précis de la mère, soit anorexie mentale, boulimie, ou accès hyperphagiques, est également pris en compte dans la formation des sous-groupes et les analyses.

Pour atteindre nos objectifs, nous employons diverses techniques, comme des tâches neuropsychologiques, l'électroencéphalographie (EEG) à haute densité pour décrire les réseaux cérébraux à haute résolution temporelle et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) pour étudier la structure du cerveau, la connectivité fonctionnelle et structurelle. Nous travaillons actuellement en vue du recrutement de 50 enfants à haut risque âgés de 8 à 15 ans et de leurs mères. En parallèle, nous recrutons 50 enfants et leurs mères en bonne santé comme témoins. Le fort potentiel de ce projet pour faire avancer la recherche sur les troubles du comportement alimentaire repose sur la mise en œuvre inédite dans ce domaine d'une approche multimodale basée sur des techniques d'imagerie cérébrale et des investigations neurocognitives.