Groupe Nadia Micali

L'impact du confinement dû au COVID-19 sur les troubles du comportement alimentaire: une étude clinique.

La pandémie de COVID-19 et le confinement qui en a résulté ont été des événements extraordinaires, uniques et inattendus. La recherche au niveau mondiale a mis en évidence un impact négatif grave du confinement sur la santé mentale des enfants et des adolescents. Dans le domaine des troubles de l'alimentation (TCA), les effets du confinement COVID-19 ont été principalement étudiés sur des échantillons adultes, et les résultats disponibles à ce sujet sont encore insuffisants et incongrus.
 

À notre connaissance, à ce jour, aucune étude ne s'est concentrée sur l'impact du confinement sur les adolescents souffrant de troubles du comportement alimentaire (TCA). Nous nous sommes particulièrement intéressés aux aspects qui pourraient contribuer à la résilience et aux facteurs sociaux/familiaux et individuels qui pourraient avoir un impact positif ou négatif sur la symptomatologie TCA.

Par conséquent, dans notre étude, nous avons visé 1) à déterminer l'effet du confinement sur les symptômes du TCA chez les enfants et les adolescents en traitement dans notre service ; 2) identifier les facteurs familiaux et individuels qui pourraient avoir contribué à l'amélioration/l'aggravation des symptômes pendant le confinement (c'est-à-dire le fonctionnement familial, la psychopathologie individuelle comorbide, les symptômes d'anxiété).

Une enquête a été élaborée et envoyée à un échantillon clinique de 47 patients fréquentant actuellement notre clinique spécialisée FED pour enfants et adolescents (AliNEA), aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG).