[935] Groupe Giovanni Frisoni

Troubles de mémoire et maladie d'Alzheimer

Le groupe de GB Frisoni bénéficie d'une expertise de longue date dans le domaine de la maladie d'Alzheimer et de maladies apparentées. Son principal intérêt de recherche concerne la neuro-imagerie translationnelle alliant la recherche fondamentale à la compréhension de la physiopathologie de la neurodégénérescence et participant au diagnostic de la démence en milieu cliniques. En particulier:

  • La neuropathologie in vivo de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées l’imagerie par résonance magnétique et PET
  • Les biomarqueurs d’imagerie et de l’LCR pour le diagnostic de précoce et le « disease tracking » de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées
  • Les médicaments pour la prévention de la maladie d'Alzheimer
  • L’intégration dans la clinique des techniques avancées d’imagerie (amyloid PET, tau PET, MR 7T)
  • Le rôle du microbiote dans la physiopathologie de la maladie d’Alzheimer
  • L’analyse informatisée et automatisée de larges bases de données d’imagerie du cerveau

Projets de recherche

AMYPAD - Amyloid Imaging To Prevent Alzheimer's Disease

Le projet AMYPAD représente une nouvelle initiative de recherche qui réunira des partenaires des milieux universitaires et privés, et visant à améliorer la compréhension du rôle des protéines bêta-amyloïde (β-amyloïde) comme marqueurs diagnostiques et thérapeutiques de la maladie d'Alzheimer en utilisant la tomographie par émission de positons. Le consortium AMYPAD regroupe 8 centres universitaires, 3 entreprises pharmaceutiques, 2 PME et 1 organisation de patients répartis dans toute l'Europe.

En travaillant directement dans le contexte clinique, AMYPAD cherche à déterminer pour quels types de patients et dans quelles circonstances l'imagerie diagnostique β-amyloïde serait particulièrement pertinente. Le projet vise également à évaluer comment les informations récoltées peuvent influencer le degré de certitude du diagnostic et la gestion des patients de manière à minimiser les coûts. Ainsi, le projet AMYPAD offrira une compréhension approfondie de l’évolution de la maladie d'Alzheimer à un stade pré-symptomatique, permettant une meilleure prévention secondaire de la maladie et une sélection plus efficace des patients pour les essais cliniques. Afin d’atteindre ces objectifs, AMYPAD travaillera en étroite collaboration avec le projet EPAD (http://ep-ad.org/).

AMYPAD est principalement financé par le programme-cadre de l’Union Européenne pour la recherche et d’innovation Horizon 2020 et par l'industrie pharmaceutique européenne (EFPIA), sous les auspices de l’Innovative Medicines Initiative Joint Undertaking (IMI JU).

Base de données cliniques pour le diagnostic et le pronostic des patients avec troubles cognitifs consultant à la Clinique Mémoire des HUG

Personne de contact: Sara Trombella

Projet de recherche dans lequel les données concernantes les évaluations cliniques et neuropsychologiques acquis dans le cadre de la prise en charge routinière des patients de la Clinique Mémoire des Hôpitaux Universitaires de Genève sont collectées et organisés dans une base de données dédiée. Il s’agit d’une étude observationnelle, transversale dans sa comparaison entre différents groupes diagnostiques, ainsi que longitudinale, afin d’analyser la progression de chaque démence, avec le but final de développer des biomarqueurs diagnostiques et pronostiques précis et réalisables pour les maladies neurodégénératives.

CoSTREAM – Common Mechanisms and Patterns in Stroke and Alzheimer’s disease

Personne de contact: Paulina Andryszak 

L’Université de Genève fait partie d’un groupe d’institutions européennes qui se sont assemblées pour ce projet Horizon 2020, afin d’investiguer le chevauchement et l’interaction entre la pathologie vasculaire (par example, l’accident vasculaire cérébral) et les troubles cognitifs (y compris la maladie d’Alzheimer). Dans le cadre de cette étude notre groupe à Genève acquerra des données de neuroimagerie à partir d’un vaste spectre cognitif incluant des personnes âgées en bonne santé à celles ayant un début de maladie d’Alzheimer. Tous les participants qui accepteront de prendre part au projet suivront des tests neuropsychologiques tels que l’IRM ou l’imagerie par TEP.

http://www.costream.eu

EPAD – European prevention of Alzheimer’s dementia consortium

Personne de contact: Bianca Auschra

Le projet EPAD est une initiative de recherche visant à améliorer la compréhension des stades initiaux de la maladie d'Alzheimer et de comment cette pathologie mène à la démence. Le projet fournit une plate-forme pour découvrir des nouveaux traitements qui visent à prévenir ou retarder l'apparition de symptômes cliniques chez les personnes à risque de développer la condition. EPAD est soutenu par plus de 36 organisations à travers l'Europe, y compris universités, compagnies pharmaceutiques et organisations de patients. EPAD est principalement financé par la Commission Européenne et l'industrie pharmaceutique Européenne (EFPIA) sous les auspices de l’Innovative Medicines Initiative Joint Undertaking (IMI JU).

Pour plus d'informations:  http://ep-ad.org/

gMAD - Le microbiote de l’intestin dans la maladie d’Alzheimer : une étude des tauopathies et des dépôts amyloïdes dans le cerveau.

Personne de contact: Paulina Andryszak

L’objectif de ce projet est d’évaluer l’interaction entre : les bactéries de l’intestin (microbiote ou flore intestinal), l'état inflammatoire périphérique et l’éventuelle présence de deux protéines dans le cerveau : la protéine tau et la β-amyloïde chez les patients atteints de déficience cognitive progressive et les personnes avec une performance cognitive normale.

HBP – Human Brain Project

Personne de contact: Sara Trombella

Le Human Brain Project (HBP) a pour but de créer des simulations biologiques détaillées du cerveau humain dans son intégralité et de créer les outils informatiques, les modèles et les technologies nécessaires pour y arriver. Les simulations crées par le projet pourront servir comme base pour des nouveaux diagnostics et traitements pour les maladies du cerveau, ainsi que pour des nouvelles technologies pour les prothèses de personnes avec des handicaps, une nouvelle catégorie d’informations à basse énergie avec une intelligence artificielle et une nouvelle génération de robots intelligents.  L'objectif du HPB devrait être de créer un système de plates-formes intégrées et des personnes avec la possibilité de mettre en route un nouveau type de recherche sur le cerveau basé sur ICT. Il devrait y avoir une plate-forme avancée spécifiquement dédiée aux neuroinformatiques, à la simulation du cerveau, à l'informatique médicale, au calcul de haute performance, aux calculs de Neuromorphologie et aux neurorobotiques. En outre, l'un des objectifs les plus important du projet devrait être de démontrer la valeur de ces plates-formes pour la recherche fondamentale en neurosciences, les études cliniques et le développement de la technologie.

Pour plus d’information: http://www.humanbrainproject.eu/

Randomized, double-blind, parallel-group, placebo-controlled study of Lu AE58054 in patients with mild-moderate Alzheimer’s disease treated with an acetyl cholinesterase inhibitor; Study 3.

Personne de contact: Maura Parapini

Il s’agit d’une étude multi centrique, multi nationale, interventionnelle, en groupe-parallèle, avec randomisation en double-aveugle et contrôle placebo. Le Lu AE58054 est utilisé comme traitement adjuvant au AChEIs (donepezil , rivastigmine ou galantamine) chez des patients atteints d’Alzheimer ayant des symptômes légers à modérés et ayant au moins 50 ans. La période de traitement est de 24 semaines, au cours de laquelle les personnes qui respectent tous les critères d’inclusion au protocole seront assignées en aveugle au groupe de traitement soit au groupe placebo. L'étude inclura au total 720 patients provenant d’une centaine de sites dans le monde. La Clinique Mémoire des Hôpitaux Universitaires de Genève est parmi les sites sélectionnés pour participer à l'étude. Le responsable de l'étude est le Professeur Giovanni Frisoni.

Incremental diagnostic value of Florbetaben Imaging vs. other core biomarkers for Alzheimer Disease in patients with Mild Cognitive Impairment. An Investigator-Initiated Sponsored Study.

Personne de contact: Maura Parapini

Le (18)F-Florbetaben est un nouveau traceur labelisé au 18F pour l’imagerie TEP des dépôts de β-amyloïde dans le cerveau humain. Il a une valeur potentielle comme biomarqueur d’imagerie pour les dépôts d’amyloïde dans des sujets affectés par un déficit cognitif. Le but de l’étude est d’évaluer la valeur diagnostique incrémentielle de l’imagerie pour les patients ayant un déficit cognitif léger (MCI) du à maladie d’Alzheimer (AD), par comparaison entre l’imagerie au Florbetaben (FBB) et les biomarqueurs (Aβ42, τ, and ph-τ) de liquide céphalorachidien (LCR). 100 patients amnésiques (MCI) seront étudiés dans 11 cliniques mémoires académiques européennes. Les patients devront être suivis pendant 2 ans afin d’évaluer la dégénération cognitive et le développement de la démence. L'étude sera basée soit sur les données des patients recrutés, soit sur d’autres données de recherche récoltes et compatibles aux standards ADNI, auxquelles l’imagerie FBB sera ajoutée. Les patients seront inclus dans l'étude s’ils auront passé une IRM et des tests neuropsychologiques, et si des résultats de biomarqueurs LCR et un suivi clinique et neuropsychologique à 1 et 2 ans seront disponibles. Les patients seront soumis à imagerie au FBB une seule fois. L'étude fournira des informations sur la valeur incrémentale de l’imagerie au FBB par rapport à la fiabilité diagnostique que la condition de MCI est effectivement due à AD chez les patients avec MCI. Les données seront utilisées pour définir le rôle de l’imagerie au FBB, parmi d’autres biomarqueurs de base pour le diagnostic des MCI dû à l’AD, dans les organigrammes et indications de diagnostic.

Les bases biologiques des déficits cognitifs chez les patients avec SNAP (Suspected Non-Alzheimer’s Pathology)

Personne de contact: Paulina Andryszak 

Etude de l'interaction entre l'amylose et la neurodégénérescence liée à la protéine tau. Il s’agit d’une étude transversale avec l’objectif d’évaluer la relation entre l'amyloïdose du cerveau et les changements neurodégénératifs (perte synaptique et neuronale) chez les patients atteints de déficience cognitive progressive et les personnes avec une performance cognitive normale avec des nouveaux traceurs TEP.

Etude de l’impact de la mesure automatisée du volume de l’hippocampe sur le diagnostic des patients présentant des plaintes cognitives : proposée par le Consortium Européen sur la maladie d’Alzheimer, European Alzheimer’s disease Consortium (EADC)

L’objectif est d’évaluer la mesure dans laquelle une estimation du volume de l’hippocampe, dérivée de façon automatisée à l’aide de sis algorithmes différents, pourrait déterminer une changement de la confiance diagnostique du clinicien.

SRA-NED Harmonization of acquisition and processing of Brain Imaging Biomarkers for Neurodegenerative Diseases: A strategic Research Agenda for best-practice guidelines

Personne de contact: Giovanni Frisoni

Ce projet vise à identifier les obstacles à l'harmonisation des biomarqueurs d'imagerie dans les maladies neurodégénératives. Cet objectif sera abordé par la réalisation d'un questionnaire détaillé dans les centres spécialisés afin de détecter les principaux problèmes liés au niveau des protocoles d'étalonnage. Ensuite, à partir de l'information recueillie, nous élaborerons des lignes directrices pour aborder les obstacles les plus critiques pour l'harmonisation de la neuroimagerie. Les lignes directrices aideront les organismes de financement à identifier les sujets et les actions à financer, dans le but ultime de développer les meilleures pratiques à suivre pour l'élaboration de biomarqueurs dans les maladies neurodégénératives.

http://www.sra-ned.org

Étude multicentrique de phase III, randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, en groupes parallèles, visant à évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi de l’aducanumab (BIIB037) chez des patients attei

Personne de contact: Maura Parapini

Il s’agit d’une étude de phase 3, multicentrique, randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, en groupes parallèles, visant à évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi de l’aducanumab chez des patients atteints par la maladie d’Alzheimer au stade précoce. La période de traitement est de 18 mois, au cours de laquelle les personnes qui respectent tous les critères d’inclusion au protocole seront assignées en aveugle soit au groupe de traitement soit au groupe placebo. L'étude inclura 1350 patients provenant d’environ 180 sites dans le monde. Le Centre de la Mémoire des Hôpitaux Universitaires de Genève est parmi les sites sélectionnés pour participer à l'étude. Le responsable de l'étude est le Professeur Giovanni Frisoni et la coordinatrice est Mme Maura Parapini.

 

Publications

top