UNI-GO

UNI-GO est un projet de mobilité douce partagée s’attaquant à la problématique du premier/dernier kilomètre au moyen de véhicules de micromobilité. Ces véhicules, des trottinettes électriques, permettront en particulier de relier les bâtiments de l'UNIGE qui se situent dans un espace d'environ un kilomètre et demi les uns des autres autour de la plaine de Plainpalais.

Ce projet a été lancé dans le cadre l’édition 2021 du hackathon "Hackademia", organisé par le Bureau de la Transition Numérique de l'UNIGE, sous l’impulsion de Jean-Luc Sudan du service de communication. Ce dernier étant intéressé par l'idée d'un réseau de vélos partagés dédié aux besoins de la communauté universitaire, il a été rejoint par les étudiants Ilir Kurti* et Rawid Yunus* qui planchaient déjà sur une solution partagée au moyen de trottinettes électriques connectées. 

UNI-GO a pour objectif de combler l’actuel manque d’options de mobilité entre les bâtiments du campus urbain de l'UNIGE afin de faciliter les déplacements pendulaires liés au travail (pour les employé-e-s) et aux cours (pour les étudiant-e-s) nécessitant des changements de bâtiments mais n'ambitionne pas de régler la question des transports privés domicile-travail (ou études)

 

* Rawid :

Je suis un alumni de l’UNIGE qui a achevé son Bachelor en économie et management à la GSEM en 2019. Durant mon cursus académique, j’ai eu la possibilité d’effectuer un échange universitaire d’un semestre à Tokyo au Japon où j’ai pu y découvrir des modes de transport et une approche de la mobilité très différents de ce que nous connaissons à Genève. À mon retour, j’ai décidé de continuer à m’intéresser à ce secteur avec un ami de longue date qui est maintenant mon associé.

* Ilir :

Je suis étudiant à l’UNIGE et j’achève actuellement mon Master en management à la GSEM. Durant mes études, j’ai eu la possibilité d’intégrer la Junior Entreprise Genève où j’y ai développé un fort attrait pour l’entreprenariat et les nouvelles technologies liées aux transports. Fort de ces expériences, j’ai décidé de me lancer avec un ami de longue date, qui est maintenant mon associé, dans un projet de mobilité douce partagée.