Recherche

Infrastructures de la recherche

 

Sur la base solide d’une subvention cantonale d’investissement (Projet de loi 12146), le Programme "Infrastructures et services numériques pour la recherche" a pour vocation de soutenir l’évolution de la recherche en développant l’infrastructure numérique et en mettant en place de nouveaux services adaptés aux besoins des chercheuses et des chercheurs.

Porté par l’Université de Genève, ce projet de loi s’adresse à l’ensemble des Hautes écoles genevoises.

>> Pour en savoir plus, accédez au site eResearch

Missions

  • Renforcer et développer l’infrastructure numérique existante

  • Développer de nouvelles solutions et services numériques pour la recherche

  • Utiliser des techniques de pointe en accord avec les politiques nationales et internationales de la recherche

  • Assurer la qualité de l’information, de la documentation et du support associé aux services

  • Écouter, accompagner et conseiller les chercheur-euse-s en matière de numérique

Services

 

 

 

Long-term Preservation - Yareta

En service depuis juin 2019, Yareta permet dorénavant aux chercheuses et chercheurs des hautes écoles genevoises d’archiver et de préserver à long terme leurs données de recherche. En parfait accord avec les principes FAIR (www.go-fair.org) des bailleurs de fond en matière de Data Repository, Yareta (powered by DLCM, www.dlcm.ch) offre également la possibilité de publier vos données de recherche grâce à l’attribution d'un DOI (Digital Object Identifier, www.doi.org).

 

 

 

High Performance Computing - Baobab

Baobab est le serveur de calcul haute performance (HPC) de l'Université de Genève, à la disposition de tous les chercheurs de l'Université de Genève. Acquis fin 2012 grâce à un financement exceptionnel du Rectorat de l'Université, il a été mis en service début 2013. Disposant actuellement d'approximativement 2400 coeurs Intel Sandy Bridge ainsi que de 10 TB de RAM, cela fait de lui un serveur extrêmement puissant, particulièrement adapté aux calculs massivement parallèles, notamment de par l'interconnexion InfiniBand de ses noeuds de calcul. D'une taille initiale d'environ 1000 coeurs, il est régulièrement agrandi par l'ajout de noeuds de calcul "privés".

 

Active Data Management

Dans le cadre de ce programme a été développée une communaute ADM, qui a pour vocation d’alimenter la discussion et d’identifier les besoins des chercheurs-euses en matière de traitement, gestion et partage des données actives de la recherche. Ceci dans le but de développer et mettre en place des services numériques qui soient non seulement performants mais aussi adaptés aux différentes cultures scientifiques. Des rencontres sont organisées au sein de la communauté dans le but d’approfondir certaines thématiques et d’identifier des besoins spécifiques à certaines disciplines ou domaines de recherche, par exemple dans le domaine des humanités numériques. Le forum web de discussion RDM (Research Data Management) a été mis en place pour favoriser les échanges au sein et entre les communautés ADM et LTP (Long Term Preservation).