Stratégie numérique

Avant-propos

Le numérique constitue un enjeu économique, politique, social et scientifique majeur de notre époque. Enseignement à distance, réalité augmentée, intelligence artificielle et big data sont des exemples de développements technologiques qui transforment le monde universitaire. Présents dans le quotidien des étudiantes et étudiants, des enseignantes et enseignants et des chercheuses et chercheurs, ces développements – pour ne citer qu’eux – bouleversent les manières d’enseigner et d’apprendre, ouvrent de nouveaux champs d’activités académiques, offrent de puissants outils pour produire et partager les savoirs et favorisent l’émergence de nouvelles interactions avec la cité. Le numérique est aussi facteur de changement et d’innovation pour les services administratifs et techniques des hautes écoles qui voient les prestations se dématérialiser, de nouveaux métiers apparaître et des outils de travail numériques se multiplier.

Pleinement consciente de ces enjeux, l’Université de Genève a reconnu le numérique comme un axe transversal qui concerne toutes ses activités et l’a inscrit en 2015 dans son plan stratégique « L’Université de Genève à l’horizon 2025 ». Elle entend ainsi se profiler comme « actrice de la transition numérique ». Cet objectif inclut notamment le développement d’infrastructures et de services numériques, l’enseignement et la recherche sur le numérique et ses enjeux, la mise en place de nouveaux modes de diffusion des savoirs ou encore l’optimisation de certains processus administratifs. C’est dans ce contexte que le rectorat a créé un dicastère dédié à « l’Université numérique » chargé de définir et piloter la stratégie numérique institutionnelle. Un Bureau de la Stratégie numérique (BSN) a également été mis en place en 2016 avec pour mission d’identifier et de connecter les acteurs du numérique au sein de l’institution et de fédérer les activités et projets en matière de numérique tout en favorisant l’émergence de projets innovants.

Étape importante de l’élaboration de cette stratégie, quatre ateliers consultatifs d’une demi-journée se sont tenus à l’automne 2017, auxquels toute la communauté universitaire a été invitée à prendre part. Un site web participatif est venu compléter ce dispositif, permettant à chacun de s’associer à la réflexion et de poursuivre les échanges au-delà des ateliers.

Cette large consultation a été suivie de discussions avec des représentantes et représentants des facultés et des services communs qui ont contribué à identifier les principaux axes d’activités numériques conduits dans l’institution comme ceux qui restent à développer.  

Ces consultations ont permis d’asseoir une Stratégie numérique – accompagnée d’un Plan d’action – qui est celle de l’institution dans sa globalité. Le numérique n’y est pas uniquement abordé dans une perspective technologique, mais aussi du point de vue des transformations qu’il apporte pour les étudiantes et étudiants, les enseignantes et enseignants, la communauté des chercheuses et chercheurs, le personnel administratif et technique et les partenaires de l’Université. Cette approche inclusive du numérique est également celle du Plan d’action, qui comporte des activités et projets issus des consultations et appelés à se concrétiser avec l’ensemble des acteurs de l’Université.

Yves Flückiger                                                                                                   
Recteur


Vision

Une stratégie qui tient compte des multiples facettes du numérique

L’Université de Genève a choisi d’élaborer une stratégie visant à embrasser le numérique dans sa dimension académique, sans se limiter au déploiement d’outils numériques et aux seuls aspects technologiques. Pour l’Université de Genève, le numérique est ainsi conçu comme :

  • Un objet d’enseignement et de recherche : l’Université forme et prépare ses étudiantes et étudiants aux défis du numérique en leur donnant les moyens d’en comprendre les enjeux et de pouvoir y faire face. Le numérique n’est pas seulement appréhendé dans sa dimension technologique, mais également dans ses dimensions culturelles, économiques, juridiques ou sociales.
  • Un outil d’enseignement et de recherche : l’Université de Genève offre à la communauté universitaire et à la société des services numériques qui leur permettent de bénéficier pleinement des avantages des nouvelles technologies de l’information et de la communication en matière d’enseignement, de recherche et de services à la cité.
  • Un enjeu de société : l’Université de Genève ambitionne de prendre part activement aux débats sur le numérique sur le plan local, national et international et entend contribuer par ses actions et initiatives aux plans stratégiques de l’État de Genève, de la Confédération suisse et des diverses organisations internationales avec lesquelles l’Université entretient des relations privilégiées.

 

Une stratégie pour soutenir les missions et valeurs de l’Université de Genève

La stratégie numérique de l’Université intègre les missions et valeurs exposées dans le plan stratégique « L’Université de Genève à l’horizon 2025 ». Elle propose des leviers pour consolider les liens entre l’Université et la Genève internationale, affirmer le rôle de référence régionale, nationale ou internationale de l’Université, favoriser l’émergence de domaines interdisciplinaires ainsi qu’asseoir la capacité d’innovation de l’Université dans l’utilisation et le développement de nouvelles technologies numériques pour l’enseignement et la recherche, telle l’intelligence artificielle.

La Stratégie numérique vient concrétiser la vision globale de l’Université en exposant une série d’objectifs destinés à renforcer les activités et projets numériques de l’institution, en développer de nouveaux, et contribuer ainsi à la transformation numérique en cours dans le monde académique et dans la société. En se dotant d’une stratégie numérique, l’Université de Genève entend :

  • soutenir, développer et valoriser l’expertise de l’Université en matière numérique dans une perspective interdisciplinaire et globale ;
  • renforcer la capacité d’innovation de l’Université en termes d’enseignement, de recherche et de services numériques ;
  • développer des coopérations avec des partenaires externes (académiques et non académiques) en matière numérique ;
  • contribuer à former la communauté universitaire et la cité à appréhender la transformation numérique de la société ;
  • créer les conditions pour une utilisation adéquate et responsable du numérique par l’ensemble de la communauté universitaire.

Thèmes et objectifs

1. Le numérique : enjeu pour l’enseignement et la recherche

Le numérique transforme nos sociétés en profondeur. Il appartient au monde académique de comprendre et d’accompagner les changements induits par le numérique et de préparer les étudiantes et étudiants, dans toutes les formations que l’Université offre, à un monde globalisé et numérisé. Lieu d’émergence et de partage des savoirs, l’Université veut développer des enseignements et des recherches permettant de mieux appréhender le numérique et ses enjeux sociaux, économiques et environnementaux. L’Université s’engage également à saisir les opportunités du numérique pour offrir un enseignement de qualité et répondre aux enjeux de formation actuels et futurs tels que l’adaptation des locaux universitaires à la transition numérique ou encore l’innovation dans l’enseignement et l’évaluation des connaissances.

Objectifs

  • 1. Intégrer le numérique et ses enjeux dans la formation des étudiantes et des étudiants ;
  • 2. Favoriser le développement de nouveaux champs de recherche sur le numérique ;
  • 3. Soutenir la création et l’intégration de formes innovantes d’enseignement et d’évaluation des connaissances basées sur le numérique.

 

 

2. Le numérique : outil pour une science ouverte et connectée

L’innovation technologique modifie fondamentalement la façon dont la science et la recherche s’organisent. Grâce au numérique, des équipes de recherche du monde entier peuvent coopérer et accéder à un large éventail de données scientifiques. En outre, les publications scientifiques sont toujours plus accessibles, propulsées par la tendance à l’accès ouvert (open access) et à l’utilisation de plateformes numériques ouvertes. En tant qu’université actrice de la transformation numérique, l’Université de Genève veut contribuer au développement d’une science ouverte et mieux connectée au service de la communauté scientifique et de la société.

Objectifs

  • 4. Établir des conditions-cadres favorisant la diffusion et le partage des résultats de la recherche scientifique et la visibilité numérique des activités conduites à l’Université ;
  • 5. Sensibiliser et former la communauté universitaire aux pratiques de l’enseignement et de la recherche visant à diffuser des savoirs fondés sur des méthodologies ouvertes, participatives et inclusives ;
  • 6. Soutenir la numérisation du patrimoine scientifique et culturel de l’Université et de ses partenaires afin d’en faciliter le partage et l’étude.

 

3. Le numérique : axe de services à la société

Grâce à ses étroites interactions avec la société et aux nombreux partenariats conclus avec d’autres universités, des entreprises, des collectivités publiques ou des organisations internationales, l’Université de Genève contribue à façonner le monde numérique de demain dans toutes ses dimensions et prépare la société à faire face et à s’adapter à l’accélération de la transformation numérique.

Objectifs

  • 7. Faire de l’Université un centre d’expertise et d’innovation en matière de numérique au service de la société ;
  • 8. Coopérer avec les partenaires de l’Université pour façonner la société numérique de demain ;
  • 9. Contribuer au débat politique et intellectuel sur le numérique et ses enjeux.

 

4. Le numérique au service de la communauté universitaire

Le numérique est une fantastique opportunité lorsqu’il simplifie les façons de travailler, de collaborer ou d’interagir, mais il comporte également son lot de risques et de frustrations, notamment s’il crée des inégalités ou s’il est introduit sans un accompagnement au changement. Face aux défis technologiques, l’Université de Genève applique une stratégie de développement numérique au service de l’humain, en intégrant les défis écologiques de notre temps. Elle veut offrir à chacune et chacun la possibilité d’acquérir les bases essentielles à la compréhension de la transition numérique, développer des outils et services adaptés aux besoins des utilisatrices et des utilisateurs, et accompagner les innovations numériques d’une réflexion sur les changements induits.

Objectifs

  • 10. Développer les compétences numériques de base de l’ensemble de la communauté universitaire et amener chacune et chacun à utiliser les outils numériques de manière responsable et consciente ;
  • 11. Limiter les impacts environnementaux causés par le numérique et utiliser le numérique dans une perspective de développement durable ;
  • 12. Accueillir les initiatives et contributions de la communauté universitaire pour élaborer des outils et des services adaptés à ses besoins et accompagner les changements induits par le numérique.

 

5. Une gouvernance pour répondre aux enjeux du numérique

Le numérique ayant des implications dans toutes les activités conduites au sein de l’Université, une gouvernance adéquate tenant compte des diverses composantes de l’institution est indispensable. Cette gouvernance doit permettre à l’institution d’être et de rester à l’écoute des activités et projets numériques menés à l’Université et ailleurs et, surtout, d’innover et de développer de nouveaux savoirs en fédérant les acteurs du numérique de l’institution et en favorisant les collaborations avec des partenaires externes.

Objectifs

  • 13. Instituer une gouvernance institutionnelle assurant une approche transversale du numérique ;
  • 14. Assurer un ancrage des activités et projets numériques dans les facultés, centres interfacultaires et services ;
  • 15. Fédérer et coordonner les activités et projets numériques à l’interne et favoriser les collaborations avec des partenaires externes.