2014

Inauguration du bâtiment des Philosophes

bandeau
Aujourd’hui, après plusieurs années de rénovation, l’ancienne Ecole de chimie, aujourd'hui bâtiment des Philosophes, rouvre ses portes. La Faculté des lettres et la Bibliothèque de l'UNIGE réinvestissent ainsi cet édifice historique qui abrite désormais le Département de langues et de littératures méditerranéennes, slaves et orientales, ainsi que le Département d’études est-asiatiques et une partie des collections de la Bibliothèque de l’UNIGE (arabe, arménien, chinois, coréen, grec moderne, japonais et russe).

Pour fêter le magnifique travail de réhabilitation réalisé, nous vous invitons à l'inauguration prévue le

8 décembre de 12h à 19h

au 22 boulevard des Philosophes


Programme

   De 12h à 17h 
Association Estasia

Stand de nourriture chinoise, japonaise et coréenne, - rez-de-chaussée, cour ouest
Atelier de calligraphie et d'origami - rez-de-chaussée, cour ouest
Démonstrations et initiations de danses traditionnelles et de tai chi - salle 102

  • 12h-13h45 : deux démonstrations de Tai-chi suivies d’une initiation, par l’école Au Bord De l'Eau
  • 14h30 : Ôgihajime (扇初め), par Mme Itô
  • 14h45 : Sôranbushi (ソーラン節), par les étudiants du Département ESTAS
  • 16h30 : Butô (舞踏), dans les escaliers principaux
  • 16h30 : Ôgihajime (扇初め), par Mme Itô
  • 16h45 : Sôranbushi (ソーラン節), par les étudiants du Département ESTAS

Ôgihajime (扇初め) : Pour cette danse traditionnelle japonaise, on utilise un éventail (ôghi). La forme de l’éventail qui en partant de la base s’élargie progressivement, symbolise l’ouverture prospère vers l’avenir.

Sôranbushi (ソーラン節) : Le sôranbushi est un chant qui vient des pêcheurs d’Hokkaido. Dans celui-ci, vous pourrez entendre de nombreuses répétitions tel que yârensôran ou encore dokkoisho qui sont en fait les exclamations des pêcheurs lorsqu’ils tirent les filets. La danse qui est présentée le jour de l'inauguration est un arrangement moderne de ce chant traditionnel. Celle-ci est beaucoup pratiquée dans le Japon actuel par tous les écoliers de la primaire jusqu’au secondaire.

Butô (舞踏) : Le butô apparaît au Japon à la fin des années 1950, dans un climat de contestation, mais aussi de foisonnement artistique. Son créateur, Hijikata Tatsumi, veut rompre avec le courant établi par le , le Kabuki ou celui de la danse contemporaine. Il utilise ce média pour déranger le spectateur, le faire réagir. Bu signifie "danse", signifie "marcher sur", "taper le sol".

Association des étudiant-e-s- en lettres et Association Ekphrasis

Stand de gâteau et thé de noël - 1er étage
Vente de carte postale - 1er étage
Studio photo "Joconde" - 1er étage

Association Phileas

Présentation de magazine iphilo - rez de chausée supérieur

Visite interactive 
Visite libre du bâtiment, enrichie de contenus proposés en réalité augmentée sur smartphone ou tablette
Plus d'infos - visionner les vidéos

   De 12h à 15h 

Visites guidées du bâtiment avec Marc Brunn, architecte co-responsable de la rénovation, et Leïla El Wakil, professeure d’histoire de l’art 
Sur inscription

   17h30 

Inauguration officielle du bâtiment, auditoire Jeanne Hersch 
Serge Dal Busco, conseiller d’Etat chargé du Département des finances 
Anne Emery-Torracinta, conseillère d’Etat chargée du Département de l’instruction publique, de la culture et du sport
Jean-Dominique Vassalli, recteur de l’Université de Genève
Nicolas Zufferey, doyen de la Faculté des lettres
Marc Brunn, architecte responsable de la rénovation du bâtiment

   18h

 Apéritif

20 novembre 2014
  2014