2017

08.03.17 - L'UNIGE et le FIFDH 2017

Web-UNIGE-FIFDH-2017.jpg

Le Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) fête ses 15 ans et l’Université de Genève est heureuse de s’associer au Festival, cette année à nouveau, pour co-présenter plusieurs projections-débats en présence d’experts des milieux académiques, associatifs, humanitaires et internationaux. 


 

NON VIOLENT RESISTANCE IN THE ISRAELO-PALESTINIAN CONFLICT?
MERCREDI 8 MARS | 12h15 | UNI MAIL, MS160

Conference by Ali Abu Awwad, Palestinian activist and pacifist, founder of Taghyeer (Change) the Palestinian National Movement for nonviolent Resistance. Conference in english.

Co-présenté par le FIFDH, le Global Studies Institute (GSI) de l'UNIGE.

Plus d'infos

COMBATTRE LA FAIM ET LA MISÈRE : LES EXEMPLES DU BRÉSIL ET DE L'INDE
SAMEDI 11 MARS | 15h00 | ESPACE PITOËFF

L’Inde et le Brésil sont deux puissances émergentes, des géants agricoles pourtant marqués par la faim et la pauvreté qui y touchent des millions de personnes. S’agit-il de fléaux insurmontables ? L’ancienne présidente brésilienne est l’invitée d’honneur de l’événement. Dilma Rousseff est l’architecte avec son prédécesseur Luiz Inacio «Lula » da Silva d’un des programmes de sécurité alimentaire les plus ambitieux jamais imaginés à cette échelle: la stratégie Fome Zero (Faim Zéro). Il a permis à plus de 20 millions de Brésiliens de sortir de la faim et de la misère. Une rencontre avec Dilma Rousseff introduira l’après-midi. Elle sera suivie de la projection du film An Insignificant Man et d’une discussion sur la place accordée aujourd’hui à la promotion des droits économiques et sociaux en Inde et au Brésil.

Co-présenté par le FIFDH et l’Académie de droit international humanitaire et de droits humains à Genève (ADH)

Plus d’infos

ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS CONTRE L'OCCUPATION
DIMANCHE 12 MARS | 13h45 | ESPACE PITOËFF

Une rencontre qui vise à favoriser le dialogue entre les mouvements israéliens et palestiniens de la société civile. A l’ONU, Barack Obama n’a pas utilisé le veto des États-Unis et la résolution 2334 exigeant l’arrêt de la colonisation des Territoires palestiniens occupés a été adoptée, mentionnant «deux États démocratiques, Israël et la Palestine, côte à côte à l’intérieur de frontières sûres et reconnues». Avec cette nouvelle donne, les sociétés civiles israélienne et palestinienne ont un rôle majeur à jouer, en effet cette lueur d’espoir est fragile après l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis.

Co-présenté par le FIFDH, le Global Studies Institute (GSI) de l’UNIGE, JCall Switzerland et l’Institut des cultures arabes et méditerranéennes (ICAM). En collaboration avec B8 of Hope.

Plus d’infos

DROITS DES FEMMES: UNE LUTTE PERMANENTE
DIMANCHE 12 MARS | 15h30 | ESPACE PITOËFF

Election de Donald Trump, débats au parlement polonais, initiatives en Espagne et en Suisse... Ces tentatives de remise en cause de droits surprennent, interpellent, et mobilisent. Face à la perspective d’un retour en arrière, longtemps considéré inimaginable, des mouvements féministes autrefois morcelés cristallisent désormais leur combat sur ces enjeux.

Sur tous les fronts, la lutte est permanente afin d’éviter que la défense des droits déjà conquis ne détourne le féminisme de son combat plus large pour l’égalité au travail, la lutte contre les violences ou les droits des minorités sexuelles.

Co-présenté par le FIFDH, le Service de l'égalité de l’UNIGE et l’Agenda 21 de la Ville de Genève.

Plus d’infos

TRANSGENRE ET INTERSEXES: HORS CASES, HORS DROITS ?
MARDI 14 MARS | 20h | ESPACE PITOËFF

Fille ou garçon ? Dès la naissance, nous sommes séparé-es en deux groupes a priori imperméables, deux sexes, deux genres, assignés par les institutions médicales et administratives. Cette imposition peut être source de violence.

Personnes trans, genderqueer, intersexes : nombreuses sont celles et ceux dont les corps et les identités s’écartent des normes de genre, bouleversant ainsi l’organisation sociale de nos sociétés occidentalisées. Ces personnes subissent souvent de graves violations de leurs droits humains. En réaction, quelques rares pays ont mis en place des législations plus favorables. L’Argentine permet à ses citoyen-nes de choisir librement leur genre légal sur simple déclaration ; Malte, en plus de permettre le changement d’état civil basé sur l’autodétermination, proscrit les mutilations génitales sur les enfants intersexes. Ces avancées ouvrent la voie au respect des droits humains des personnes trans et intersexes. Un moyen pour lutter plus efficacement contre les crimes transphobes et les discriminations ? La soiée est co-présentée par le FIFDH et la Law Clinic.

Co-présenté par la Law Clinic et le Service égalité de l’UNIGE, le FIFDH, l’International Service for Human Rights (ISHR), le Service Agenda 21 - Ville durable de la Ville de Genève et le Groupe Trans 360.

Plus d’infos

IMPASSE
VENDREDI 17 MARS | 19h | POCHE GENEVE

La prostitution, en Suisse et ailleurs, présente de nombreux enjeux et fait l’objet de virulents débats. Dans le cadre d’une projection d’Impasse, documentaire d’Elise Shubs qui donne voix, avec une immense pudeur, à des femmes prostituées à Lausanne, le FIFDH ouvre le débat. Une discussion — en présence de la réalisatrice, d’une experte de terrain et d’un-e représentant-e d’une association — permettra d’éclairer ce sujet encore trop nébuleux, à la croisée du droit des femmes, droit du travail et de la question de la migration.

Co-présenté par le Service égalité de l’Université de Genève, le FIFDH et la Haute École de Travail Social (HETS).

Plus d’infos

"AFRO-DESCENDANCE": UN BLACK POWER UNIVERSEL?
VENDREDI 17 MARS | 20h30 | ESPACE PITOËFF

Les personnes afro-descendantes aux Etats-Unis et dans les anciennes puissances coloniales européennes constituent aujourd’hui encore l’un des groupes sociaux les plus marginalisés. En Suisse aussi. La soirée est co-présentée par le FIFDH et la Maison de l'histoire de l'Université de Genève.

Il y déjà un demi-siècle que les lois ségrégationnistes de l’ère «Jim Crow» ont été abolies aux Etats-Unis, et que la décolonisation de la majeure partie du continent africain a été achevée. Bien que de part et d’autre de l’Atlantique, les phénomènes d’esclavage et de migration ont marqué l’histoire des personnes d’ascendance africaine de façon différente, ces dernières continuent d’être parmi les plus touchées par le racisme, les violences et les discriminations. C’est ce que l’ONU a voulu mettre en lumière en proclamant la période 2015-2024 «Décennie internationale des personnes d’ascendance africaines».

Afin de redresser ces injustices historiques, des mouvements tels que Black Lives Matter se ressaisissent des luttent du passé et parviennent à s’adresser à une audience large. En prônant un dépassement radical des inégalités raciales, le projet de société porté par ces groupes peut-il barrer la route aux suprématistes blancs supporters de Donald Trump et aux nationalistes européens ?

Co-présenté par la Maison de l’histoire de l’ UNIGE, le FIFDH, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Plus d’infos


Festival du film et forum international sur les droits humains 

Du 10 au 19 mars 2017

Accéder au programme complet du festival

 

14 février 2017
  2017