2020

Multilatéralisme à l'heure du COVID-19

ONU75_SITE WEB.png

Retrouvez l'événement ici.

Événement virtuel | 24 avril 2020

A l’occasion de leur 75ème anniversaire, les Nations Unies de Genève (ONUG) organisent le 24 avril prochain, de 10h30 à 12h30, une conversation virtuelle avec des jeunes sur l’évolution rapide de la pandémie du COVID-19 et ses implications sur le multilatéralisme.

La table ronde sera composée d’un panel de dirigeantes et dirigeants d’organisations internationales basées à Genève, accompagnés par des représentant-es de la jeunesse tels que des étudiant-es du Global studies institute (GSI) et de la formation continue de l’Université de Genève (UNIGE) ainsi que Foraus et l’IHEID. Ensemble, ils se pencheront sur les conséquences de la crise du COVID-19 depuis son apparition en décembre 2019: la pandémie a-t-elle généré plus ou moins de coopération multilatérale? Comment les Etats ont-ils répondu à la crise? Dans quelle mesure la coopération multilatérale a-t-elle souffert ou bénéficié de cette situation exceptionnelle? Enfin, le panel déterminera quelles seront les leçons à tirer de cette crise pour un nouveau multilatéralisme. Suite à cette présentation, les étudiant-es de l’UNIGE pourront interagir avec les expert-es. Enfin, un dernier temps sera dévolu aux éventuelles interventions du public.

Parmi les intervenants figureront des dirigeants d’organisations internationales basées à Genève, y compris Tatiana Valovaya, Directrice générale de l’ONU Genève, Fabrizio Hochschild, Sous-Secrétaire général et Conseiller spécial sur les préparatifs du 75e anniversaire de l’ONU, Martin Chungong, Secrétaire général de l’Union interparlementaire, Fabiola Gianotti, Directrice générale du CERN, Guy Ryder, Directeur général du BIT et Hualin Zhao, Secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications.

Dans le cadre de cet anniversaire, des étudiant-e-s de la formation continue et du GSI préparent des policy papers sur plusieurs thématiques dont «le multilatéralisme à l’épreuve du COVID-19».  La crise du COVID-19 relève autant des politiques internationales que du comportement de chacun-e. Le choc créé par cette pandémie a nécessité des décisions rapides suivies de changements de comportements immédiats, exigeant une plus grande réactivité de la part des populations. Face à cette rapide capacité d’adaptation, les étudiant-es du GSI souhaitent fixer, au sein d'une "Charte de la jeunesse", le cadre et les objectifs d'un nouveau contrat citoyen permettant d’améliorer la gouvernance du multilatéralisme actuel. Ils appellent également à la convocation d'une Assemblée de la jeunesse en avril 2021 à l'ONUG pour faire un état des lieux.

 


MULTILATÉRALISME À L'HEURE DU COVID-19
Table ronde organisée par l’ONUG

Vendredi 24 avril 2020 | de 10h30 à 12h30

Événement en ligne. Lien de diffusion
Table ronde diffusée en français et anglais


 

24 avril 2020
  2020