A la Une

La semaine de la démocratie à l'UNIGE

1140x500_semaine_demo_jm.jpg

L'Université de Genève (UNIGE) s'associe à la chancellerie d'Etat du canton de Genève, ainsi qu’à de nombreux partenaires, pour célébrer la Journée internationale de la démocratie, instituée par l’Organisation des Nations Unies le 15 septembre de chaque année. Durant plus d'une semaine, du 15 au 23 septembre, cette troisième édition propose un programme riche et varié qui permettra aux citoyen‑ne-s de mieux connaître les institutions démocratiques et les enjeux soulevés par certains aspects de la démocratie. 

A cette occasion, la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation (FPSE) et le Centre interfacultaire en sciences affectives (CISA) et la Faculté de médecine et l'institut Ethique Histoire Humanités proposent deux conférences invitant le grand public à s'interroger sur les questions liées à la participation et à l'engagement dans le processus démocratique.

 


JEUDI 21 SEPTEMBRE  |  18h/19h30

LE RÔLE DES ÉMOTIONS DANS LA PRISE DE DÉCISION
Conférence du Professeur David Sander, CISA et FPSE de l’Université de Genève

Uni Mail – salle MR280

De l’acte banal au choix qui aura des conséquences directes dans notre vie, nous sommes en permanence confrontés à des situations dans lesquelles il faut faire des choix. David Sander,  Directeur du Centre Interfacultaire en Sciences Affectives (CISA) et Professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education (FPSE) à l’Université de Genève (UNIGE), s’exprimera sur le rôle tenu par les émotions au moment de faire un choix.

A l’occasion de cette semaine entièrement dédiée à la démocratie, il s’intéressera plus particulièrement au cas des décisions prises en contexte électoral et comment les émotions influencent le choix des électeurs.

 


VENDREDI 22 SEPTEMBRE  |  18h/19H30

QUAND LE CITOYEN VOTE SON SYSTÈME DE SANTÉ
Comment les votations influencent-elles les politiques de santé publiques?

Conférence de Samia Hurst, Directrice de l’Institut Ethique Histoire Humanités de l’Université de Genève

Uni Mail – salle MR280

En Suisse, la démocratie directe permet aux citoyens d’orienter nombre de politiques publiques en matière de santé. Certaines questions, comme par exemple l’allocation des ressources limitées, autrement dit : « Où faut-il dépenser davantage, ou moins, dans la santé », sont difficiles à traiter lors des votations qui demandent au peuple de se prononcer par un « oui » ou par un « non ». Par ailleurs, la question de la légitimité et de la pertinence des décisions citoyennes dans ce domaine reste contestée face à l’expertise factuelle.

La professeure Samia Hurst, bioéthicienne et médecin, a mené un projet de recherche basé sur des délibérations de groupes de citoyens dans douze villes suisses sur ces sujets. Il en ressort que la délibération citoyenne est difficile mais tout à fait possible, moyennant des outils appropriés. Cette conférence permettra au public de les découvrir et de les tester de manière ludique.

 


Retrouvez le programme complet de la semaine de la démocratie sur:
semaine-démocratie.ch

 

13 juin 2017
  A la Une