Dies academicus

Dies academicus 2018

dies-groupe.jpg

La cérémonie 2018 du Dies academicus s'est déroulée en présence des autorités politiques et académiques le vendredi 12 octobre à 10h. La Directrice générale du CERN, Mme Fabiola Gianotti, et le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme de 2014 à 2018, M. Zeid Ra’ad Al Hussein, étaient les invités d’honneur de cette cérémonie placée sous le signe de l’engagement. Tous deux ont prononcé une allocution, Mme Gianotti s'exprimant sur "Comment la physique peut aider l'humanité" et le Prince Zeid sur "The Human Hug and the Physics of Human Rights".

Le Dies academicus a aussi été l’occasion de récompenser des personnalités emblématiques :


DOCTORATS HONORIS CAUSA

Mme Fabiola Gianotti Directrice générale du CERN

M. Zeid Ra’ad Al Hussein Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme de 2014 à 2018

M. Michel Kazatchkine Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU sur le VIH/Sida en Europe de l’Est et en Asie centrale

Mme Seyla Benhabib Professeure de sciences politiques et de philosophie, Université de Yale

Mme Arlette Streri Professeure émérite de psychologie du développement de l’enfant, Université Paris Descartes

Mme Teresa Cabré Professeure émérite de terminologie et de linguistique, Université Pompeu Fabra


MÉDAILLE DE L’UNIVERSITÉ

M. Jean Starobinski Professeur honoraire de l’UNIGE, Facultés des lettres et de médecine


MÉDAILLES DE L’INNOVATION

Zooniverse (Oxford, Adler Planetarium et Université de Minnesota) et MMOS (Monthey) Plateformes de sciences citoyennes


PRIX MONDIAL NESSIM-HABIF

Mme Nancy Fraser Professeure de philosophie et politique, New School for Social Research (New York)


PRIX LATSIS

M. Emmanuel Dalle Mulle Docteur en histoire et politique internationales, Institut de hautes études internationales et du développement

 

La cérémonie comptait aussi avec la participation de:

Mme Anne Emery-Torracinta Vice-présidente du Conseil d’État chargée du Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse;

M. Yves Flückiger Recteur de l’UNIGE;

M. Romain Boillat Président de l’Assemblée de l’UNIGE;

M. Martial Salamolard Alumnus 2018 de l’UNIGE et fondateur de l’association Écoles de la Terre;

M. William Wegener Vice-président du Club Genevois de Débat, étudiant au Global Studies Institute, UNIGE.

L'Université de Genève a donné carte blanche au Concours de Genève pour les intermèdes musicaux qui seront interprétés par
Mme Pallavi Mahidhara Pianiste
Mme Marina Viotti Mezzo-soprano

 

 

2018_10_12_5593-web.jpg

2018_10_12_5627-web.jpg

2018_10_12_5702-web.jpg

2018_10_12_5836-web.jpg

2018_10_12_5858-web.jpg

2018_10_12_5949-web.jpg

2018_10_12_6099-web.jpg

2018_10_12_6128-web.jpg

 

 ORIGINE DU DIES ACADEMICUS

chaine.jpgL'Académie, qui est à l'origine de l'Université de Genève, a été fondée en 1559. C'est pour la première fois en 1870 que l'Université instaure une séance solennelle de remise des prix. Ce n'est toutefois qu'en 1904 que l'Université célèbre son premier Dies academicus.

Journée officielle de l'Alma mater, cette cérémonie était traditionnellement fixée autour du 5 juin, date de fondation de l'Académie. Compte tenu du nouveau calendrier universitaire, elle a lieu, depuis 2010, à la mi-octobre. A cette occasion s'expriment notamment les autorités politiques et universitaires. Des mérites sont décernés, tels que le grade de Docteur honoris causa, la Médaille de l'Université, la Médaille de l'innovation, le Prix Mondial Nessim-Habif et le Prix Latsis. Plus d'informations sur les distinctions remises lors de la cérémonie du Dies academicus.

Les cours de toutes les facultés sont traditionnellement suspendus la matinée du Dies academicus.