Dies academicus 2019

Aloïs Fürstner

AloisMembre de l’Académie Nationale Allemande «Leopoldina», Alois Fürstner étudie la chimie à l’Université Technique de Graz (Autriche) et à l’Université de Genève. En 1993, il rejoint le Max-Planck-Institut für Kohlenforschung (Mülheim, Allemagne) en tant que chef de groupe. Promu au rang de directeur en 1998, il reste fidèle à cette institution durant toute sa carrière. Ancrées dans le domaine de la chimie organométallique et de la catalyse homogène, ses aires de recherches vont de la caractérisation d’intermédiaires réactifs au développement de nouvelles méthodes pour la synthèse de produits naturels complexes d’intérêt biologique.

Ses contributions à la métathèse des alcènes et alcynes, au développement de catalyseurs carbophiles à base de platine ou d’or, aux couplages catalysés par des complexes de fer et réactions inédites d’addition aux alcynes lui valent de nombreux prix, comme le Prix Leibniz (Allemagne), le Prix Mukaiyama (Japon), la médaille Prelog (ETH Zürich), le Prix Jaubert (Université de Genève) ou encore le Prix HC Brown de Recherche Créative en Méthodes de Synthèse (USA).