Dies academicus 2020

Krikor Bared Eblighatian

Krikor.jpgD’origine arménienne et né en Syrie, Krikor Bared Eblighatian commence en 2007 ses études en chimie à l’Université d’Alep. À cause de la guerre, il doit quitter la ville et abandonner ses études au cours de sa dernière année. Arrivé à Genève en 2014, il a l’occasion de reprendre son cursus. Il obtient son bachelor en biochimie en 2019 qui lui vaut le prix du meilleur bachelor de l’année. Détenteur d’une bourse d’excellence octroyée par la Fondation Alfred Werner, il travaille actuellement sur son projet de master multidisciplinaire auprès de Thierry Soldati, professeur au Département de biochimie et de Stephan Matile, professeur au Département de chimie organique.

Son travail consiste à examiner les effets des infections par Mycobacterium marinum (une bactérie qui ressemble à celle responsable de la tuberculose). Il utilise notamment pour cela une sonde moléculaire, développée à l’Université de Genève, capable de détecter les changements de tension de membranes des organismes infectés.