Activités et événements publics

Grandes conférences de la Maison de l'histoire

Avec ce cycle de conférences sur l'Histoire vivante, la Maison de l’histoire propose au grand public trois rencontres par année autour de questions actuelles.

Les préoccupations de notre société sont nombreuses, parfois angoissantes ou simplement intrigantes. Faire de l’histoire ne consiste pas à poser un regard observateur et passif sur le passé, mais à envisager le passé comme un produit de contraste révélateur du présent. L’histoire participe au décodage de notre paysage contemporain. 

A l’occasion de ce cycle de conférences la parole est donnée à un historien dont la recherche porte sur un débat d'actualité. La Maison de l’histoire entend ainsi contribuer à féconder le débat et permettre à chacun de nourrir sa propre réflexion.

 

 
 
 

Le jeudi 22 mars 2017 | Uni Dufour, U600 | 18h30

nous accueillerons la professeure Françoise Vergès (politologue française) pour une grande conférence. Elle interviendra sur le sujet

 

"Esclavage, ses mémoires et sa permanence"

En 2017, des reportages filmés sur les ventes aux enchères de migrants africains noirs en Libye ont suscité des protestations et des manifestations. Ils ont aussi ravivé le débat sur la traite dite "orientale" et le racisme qui en a découle dans le monde arabe. Pour citer l'écrivain Alain Mabanckou "nous nous retrouvons au cœur d'un des tabous de l'histoire de l'Afrique et, en dépit des complicités qu'il y aurait à souligner ici et là, la question de l'esclavage arabo-musulman en Afrique subsaharienne doit désormais éclater au grand jour pour que la condition de l'homme noir, en particulier dans le Maghreb, ne soit plus perçue comme un épiphénomène, comme un sauf-conduit au regard de la traite transatlantique orchestrée tragiquement par l'Occident contre le continent africain".  

Françoise Vergès explore ici les causes et ressorts les formes contemporaines d'esclavage et propose une politique abolitionniste pour notre temps. 

 

 

Le jeudi 9 novembre 2017 | Uni Dufour, U600 | 18h30

nous accueillerons le professeur Bruno Dumezil (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) pour une grande conférence autour du thème

Les barbares : l’altérité nécessaire ?

D’Hérodote à Game of Thrones, le barbare constitue un motif majeur de la culture occidentale. Aussi lourdement armé qu’il est légèrement vêtu, il incarne tantôt le mal venu de l'étranger, tantôt la pureté de la nature.  Figure de l’autre, de ce que l’on n’est pas et qui pourtant fascine, il sert surtout à définir ce que l’on appelle la civilisation.

HP_1140x855_Barbares_091117.jpg