Ancien.ne.s collaborateurs.trices

Marie-Luce Desgranchamps

Photo
Marie-Luce Desgrandchamps


Marie-Luce Desgrandchamps est chargée d’enseignement au Département d’histoire général depuis 2016. Elle a soutenu en 2014 une thèse de doctorat en cotutelle (UNIGE / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) qu’elle a publié aux PUR en 2018 sous le titre L’humanitaire en guerre civile. La crise du Biafra (1967-1970). Grâce au soutien du Fonds national suisse de la recherche scientifique, elle a été chercheure invitée au Humanitarian and Conflict Response Institute de l’université de Manchester (postdoc, 2017-2019), à New York University, au King’s College London, et à l’Institut français de recherches en Afrique à Ibadan (IFRA-Nigeria) (2011-2012). Elle a également travaillé à la Maison de l’histoire en tant que collaboratrice scientifique pour le Festival Histoire et Cité (histoire-cite.ch) entre 2014 et 2017. Lauréate du prix « jeune chercheur » de la Fondation Croix-Rouge française en 2018, ses recherches portent sur l’histoire de l’aide humanitaire, des ONG et des organisations internationales, ainsi que sur l’histoire contemporaine de l’Afrique. En 2020, elle a obtenu un financement pour mettre en place, en collaboration avec l’Université de Exeter, un projet intitulé Histories of Child-Saving in Africa: (Mis-)Understanding Childhood in Humanitarian Aid and Developmental Programmes, c.1935-2014. Elle est également co-investigator dans le projet Colonial and Transnational Intimacies: Medical Humanitarianism in the French external Resistance, 1940-1945 financé par l’Arts and Humanity Research Council au Royaume-Uni (2020-2022).

Page personnelle 


Ancien.ne.s collaborateurs.trices