Recherches passées

Crotone - Espace et cultures urbains et ruraux en Grande Grèce

Capo_Colonna

Projet d'études transversales mis sur pied par la Maison de l'histoire et l'Unité d'archéologie classique de l'UNIGE, en collaboration avec la Soprintendenza per i Beni Archeologici della Calabria, sous la direction du prof. Lorenz Baumer.

Crotone est aujourd'hui une ville de 60'000 habitants, qui ressemble, en apparence, à n'importe quelle autre cité de la région. Mais elle fut l'une des plus importantes villes de la Grande Grèce (région hellénisée d'Italie du sud), en particulier aux 6e et 5e siècles av. J.-C. Pythagore y établit et développa son école philosophique et mathématique, dont l'influence perdurera bien après la fin de l'antiquité. La ville vit aussi se développer l'une des plus prestigieuses écoles de médecine du monde grec. La plupart des grandes familles romaines y possédaient encore un palais au 19e s. Pour ce qui regarde le territoire, on peut citer la zone de Cerenzia, continuellement habitée du néolithique au 19e s. et présentant un très grand intérêt du point de vue historique, ainsi que le bourg de Santa Severina, siège de l'église byzantine en Italie au 10e s., qui conserve l'un des plus anciens monuments encore en usage de la Calabre avec son baptistère du 8e s., sans oublier la région elle-même, où la mer voisine avec les montagnes et qui constitue un laboratoire idéal pour tout ce qui touche aux écosystèmes.

Les travaux de recherche ont consisté d'une part en des projets sur le terrain (prospections de surface et géo-physiques entre janvier 2011 et juin 2014, sondages stratigraphiques en septembre 2012, études de structures et de matériel archéologique), à Crotone même, dans les environs de Crotone et sur des sites de l'arrière-pays, et d'autre part en une étude systématique des sources antiques citant Crotone, première étape de l'établissement d'un recueil de testimonia sur la cité. Un autre volet était constitué par le projet muséologique à Cerenzia. Le colloque international sur "Le voyage à Crotone" a, quant à lui, servi d'entrée en matière à l'étude de Crotone.

Outre les nombreux mémoires de bachelor ou de master consacrés à des thèmes crotoniates et déjà soutenus, deux thèses de doctorat ont pour objet Crotone et son arrière-pays.

Une partie de ces travaux a déjà été publiée dans la revue suisse d'archéologie classique Antike Kunst (vol. 55 - 2012 et 56 - 2013, vol. 57 - 2014, voir ci-dessous). Les actes du colloque "Le voyage à Crotone" ont paru en 2014 et d'autres projets de publication sont en cours (articles divers sur matériel archéologique et structures dans Etudes Genevoises d'Antiquité, rapports de prospections et travaux dans Antike Kunst).

 

  • Lorenz E. Baumer, Domenico Marino, Patrizia Birchler Emery, Clara Fivaz, "Kroton – études et travaux archéologiques genevois en Calabre. Rapport sur les activités de l’Unité d’archéologie classique de l’Université de Genève en 2013",  Antike Kunst, 57, 2014, p. 145-151.

Separata_AntK_2014_Crotone_web.pdf

  • Lorenz E. Baumer, Patrizia Birchler Emery, Matteo Campagnolo (éds.),Le voyage à Crotone: découvrir la Calabre de l'Antiquité à nos jours, Kroton 1. Actes du colloque international organisé par l'Unité d'archéologie du Département des sciences de l'Antiquité, Université de Genève, 11 mai 2012, Etudes Genevoises sur l'Antiquité, 1, Berne-Berlin-Bruxelles-Frankfurt am Main-New York-Oxford-Wien, 2014


4 novembre 2011
  Recherches passées