Masters

Mentions

Le plan d'études comprend trois mentions à choix, valant 30 crédits.

Plutôt que d'opter pour une mention, les étudiant-e-s peuvent aussi choisir librement leurs cours dans l'ensemble des enseignements de niveau maîtrise de la Faculté, voire en dehors de la faculté (option "sans mention").

Mention démographie et méthodes quantitatives

Cette mention propose aux étudiant-e-s (1) de se familiariser avec les  méthodes statistiques et démographiques utilisées en sciences sociales pour l’analyse quantitative des phénomènes de société (2) de décrypter les principaux défis sociodémographiques actuels tels que les différentiels dans la croissance de la population du Nord et du Sud, le vieillissement démographique, l’allongement de la longévité, les transformations familiales ou les flux migratoires.

Une place importante est consacrée à l’acquisition de méthodes statistiques spécifiques aux sciences sociales (outils purement démographiques, analyse de données d’enquêtes, analyse longitudinale).  Ce socle méthodologique –commun au certificat méthodes quantitatives pour les sciences sociales proposé à l'ensemble de la faculté- est complété par des cours portant sur des thèmes démographiques d’actualité (population et développement, migrations internationales etc.).

Mention développement et migrations

Face aux défis économiques, sociaux et environnementaux qui se posent dans les Suds aujourd’hui, cette mention propose aux étudiants une approche interdisciplinaire, théorique et empirique pour penser la complexité des enjeux et des politiques menées dans le champ du développement. 

Quelles sont les principales théories qui ont jalonné le champ du développement depuis son émergence et ont influencé son « architecture » ? Quelles politiques dites de développement ont été appliquées ? Quel rôle respectif pour les différentes catégories d’acteurs et les différentes échelles d’intervention ? Quelle place enfin pour les approches alternatives relevant du champ de l’économie solidaire ? 

Ces questions sont appréhendées de manière située non seulement historiquement mais aussi au regard des contraintes naissant des grandes interdépendances Nord-Sud ; Sud-Sud ; Sud-Nord, de la montée des questions d’efficacité et de l’hybridation croissante des ressources financières et des modalités d’intervention. Des questions transversales comme celle du genre font également l’objet d’une attention particulière. 

La problématique de la migration internationale est également abordée dans cette mention, en particulier en relation avec le développement économique et social des pays du Sud. Les défis actuels en lien avec la migration - cohésion sociale, intégration, discrimination, gestion des flux d'asile – sont également largement analysés. 

Articulée à une expérience professionnelle lors du stage de fin d’études ou à un mémoire de recherche, cette mention offre aux étudiants une formation solide (méthodologique, conceptuelle et analytique) dans le champ des études et politiques de développement. 

Mention politiques sociales

La mondialisation contemporaine coïncide avec l'émergence des nouveaux défis sociaux tels que l'augmentation des inégalités, l'émergence des nouveaux risques sociaux, le vieillissement de la population, les transformations du marché du travail, etc. Dans ce contexte, l'action des pouvoirs publics en vue de garantir l'équité et la solidarité sociale constitue un enjeu majeur de notre époque.

Les politiques sociales sont au cœur de cette évolution. En même temps que les besoins sociaux augmentent, l'efficience et la viabilité de l'action publique sont remises en cause: comment garantir la durabilité du financement des politiques sociales sans grever les budgets publics? Comment concilier le besoin de protection des personnes avec la volonté de les activer et de les rendre autonomes ? Quel est le lien entre les politiques sociales et le marché du travail ? Comment mesurer l’efficacité et la qualité d’une politique sociale ? Comment piloter leur mise en œuvre ?

Cette mention vise à fournir aux étudiant-e-s les outils analytiques et conceptuels pour apporter des éléments de réponse à ces questions fondamentales pour l’avenir des politiques sociales et, en général, pour favoriser la solidarité et la cohésion sociale. En particulier, la mention vise à permettre une connaissance des processus historiques qui ont conduit à l'émergence des politiques sociales et sanitaires, leur configuration au niveau suisse et international,  les modes de gouvernance et d'organisation ainsi que les différents principes de justice sociale qui les sous-tendent.