Assistant.e.s

Sallenave Léa

SallenaveLea_400.jpg  

Léa SALLENAVE, assistante-doctorante

Léa SALLENAVE, agrégée d’histoire, assistante d’enseignement à l’Institut Universitaire de Formation des Enseignants et au département de Géographie et Environnement, doctorante en géographie sous la direction d’Anne Sgard et de Philippe Bourdeau. Secrétaire et co-responsable de la rubrique « Montagnes en fiction » du Journal of Alpine Research/Revue de Géographie Alpine.

 


Recherche

Au croisement d'une géographie critique, culturelle et sociale, ma thèse analyse les façons dont les espaces de nature sont mobilisés par les éducations populaires auprès d'adolescent·es et de jeunes adultes. Si l'éducation populaire est plurielle, elle trouve une forme d'unité en visant une transformation sociale via l'émancipation individuelle et collective. Dans un contexte de mutation écologique, les enjeux territoriaux, ou terrestres, impulsent des envies d'agir notamment auprès des jeunes. Des associations d'éducation populaire sont ainsi à l'interface entre adolescent·es et environnements. Elles tentent de réduire la distance symbolique et physique entre jeunes et natures, en leur proposant des activités d'extérieur depuis leurs territoires de proximité jusqu'aux territoires dits « de pleine nature », tels que les espaces de montagne. Nous postulons que l'accès aux différentes formes de nature demeure un « champ de bataille » social, politique, culturel (Keucheyan, 2014). Cet accès est l'objet de luttes et résistances portées notamment par des structures d’éducation populaire. Ainsi, les rapports entretenus avec les natures, manifestés par des discours, des pratiques ou traduits par des représentations chez les jeunes et leurs encadrant·es, peuvent révéler ces rapports de force. C'est ce qu'une analyse intersectionnelle peut souligner.

 

Intérêts

Géographie anarchiste (Élisée Reclus), Écologie décoloniale, Représentations des natures, Espaces récréatifs de plein air, Montagnes, Éducations populaires, Expressions graphiques urbaines (graffiti, « street art »). 


Enseignements

Niveau : Bachelor et Master professeur·e·s stagiaires.

Enseignements semestre d’automne : 1- Séminaire d’introduction à la Géographie, 2- Tutorat du cours Courants Contemporains de la Géographie, 3- Suivi des travaux des professeur·e·s stagiaires (MASE) lors du séminaire de recherche en didactique de la géographie

Enseignements semestre de printemps : 1- Suivi des travaux des professeur·e·s stagiaires (MASE) lors du séminaire de recherche en didactique de la géographie

Publications

2019, [en cours de publication] « Une juste place et distance : contre une posture éthique de façade », in Sociograph -Sociological Research Studies.

2019, avec Hugo Bonin, « Urban Encounters : Art and the Public – Martha Radice et Alexandrine Boudreault-Fournier (dir.) », Articulo.

2019, « Paysages-in-situ. Un jeu de faussaire à partir de peintures et de photographies », co-écrit avec Philippe Mouillon, in Sylvie Paradis, Anne Sgard (dir.), 2019, Sur les bancs du paysage. Enjeux didactiques, démarches et outils, MétisPresses.

2018, « Déjouer la Ville Créative ? Façonnements urbains autour du Grenoble Street art Fest’ et du graffiti grenoblois », EchoGéo, n°44. https://journals.openedition.org/echogeo/15609

2018, « Les récits imagés autour du Grenoble Street Art Fest’ : le street art, outil d’exploration et de valorisation territoriales ? », in CIST2018-Représenter les territoires, Rouen, France. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01854519/document

2018, « (Re)construire les spatialités et les représentations sportives de Grenoble, des socialistes aux écologistes », in Julien Fuchs, Thierry Michot, Charlotte Parmantier (dir.), 2018, La ville et le sport, Actes du colloque international de Brest, 10-12 mai 2017, p. 235-247. 

2017, « Le « Grenoble Street Art Fest » catalyseur d’images institutionnalisées et détournées. Enjeux discursifs et territoriaux. », Urbanités, n°9. http://www.revue-urbanites.fr/9-le-grenoble-street-art-fest-catalyseur-dimages-institutionnalisees-et-detournees-enjeux-discursifs-et-territoriaux/

2013, « Deux projets culturels dans le tournant des années 1980 : l’Espace 600 et le CNAC/Magasin à Grenoble », La Pierre et l’Ecrit, Revue d’histoire et du patrimoine en Dauphiné, Grenoble, n°24, PUG. Co-écrit avec L. Desvignes.


Présentations et Conférences

  • Octobre 2019 : intervention au symposium international francophone de recherche sur le plein air : « Pratiques de plein air et de pleine nature dans la francosphère : enjeux et perspectives », Université du Québec, Chicoutimi. Titre communication : « Rapports de domination et résistances dans les activités de plein air : quels enjeux pour l’éducation populaire francophone ? ». 
  • Octobre 2019 : intervention au festival international de sociologie (FISO, 3ème édition) : « L’éducation dans et hors la classe. Structures, acteurs et pratiques », Université de Lorraine, Épinal. Titre communication : « Éducations populaires en plein air : enjeux et apports du hors classe ».
  • Juillet 2019 : intervention au colloque « Corps, sport et nudité », par SantESIH, LIRDEF, LERSEM-CERCE, Université Paul Valéry Montpellier 3. Titre communication : « Couvrir son corps pour exister dans l’espace sportif public : les résistances de femmes musulmanes et voilées ».
  • Juin 2019 : intervention à la Conférence Internationale des Géographes et Géographies Anarchistes (CIGAL) « Se réapproprier les territoires, lutter contre les dominations », Rabastens. Titre communication : « Créer des espaces émancipateurs en pleine nature, par et pour les adolescent·e·s ? »
  • Juin 2019 : intervention au colloque international par l’UMR ESO (Espaces et sociétés) et le Groupe transversal JEDI (Justice, espace, discriminations, inégalités) du Labex « Futurs urbains » : « Approches critiques de la dimension spatiale des rapports sociaux : débats transdisciplinaires et transnationaux », Caen. Titre communication : « Le terrain doctoral comme tremplin pour des savoirs et pratiques critiques à l’Université ».
  • Juin 2019 : intervention au colloque international des didactiques de l’histoire, de la géographie et de la citoyenneté : « Penser les frontières des savoirs dans et sur le monde social. Apprentissages des élèves face aux enjeux contemporains », Genève. Titre communication : « Apprentissages en montagne. Enjeux autour d’une éducation populaire récréative de plein air ».  
  • Juin 2019 : intervention au colloque international sous l’égide du CRESEM « Réenchanter le sauvage urbain : percevoir, penser et vivre avec la nature dans son milieu urbain », Perpignan. Titre communication : « Trajectoires adolescentes au contact du sauvage urbain ».
  • Mars 2018 : intervention au 4e colloque international du Collège international des sciences du territoire (CIST) « Représenter les territoires », Rouen. Titre communication : « Les récits imagés autour du Grenoble Street Art Fest’ : le street art, outil d’exploration et de valorisation territoriales ? ».
  • Septembre 2017 : intervention aux 4èmes Rencontres Internationales des Jeunes Chercheurs en Tourisme, Paris. Titre de ma communication : « Le « Grenoble Street Art Fest’ » vecteur d’un tourisme in nourri de pratiques off. ». 
  • Mai 2017 : intervention au colloque international « Ville et sport » organisé par le Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur les Territoires du Sport, Brest. Titre communication : « « Le sport pour tous » à Grenoble, mot d’ordre invariable des socialistes aux écologistes ? ».

Photo
LÉA SALLENAVE

Assistante-doctorante

Bureau 209, Pavillon Mail
+41.22.379.06.79
Courriel