Cycle de conférences publiques

Cycles de conférences publiques 2018-2019

Semestre d'automne 2018

Toutes les conférences sont ouvertes au public.

Télécharger le programme

Quels chemins pour une socioéconomie engagée ?

Les jeudis à 18h15, Uni Mail, salle 2193

Alors que nos sociétés sont traversées par des tensions croissantes (crises économique, politique, écologique, idéologique, etc.) qui produisent des inégalités et de la souffrance au sein de la population, le discours sur une prétendue "neutralité" de la science se renforce. Les chercheur-e-s sont censé-e-s ne pas avoir de parti pris et leur engagement est souvent considéré comme un obstacle à leur crédibilité. Dans cette perspective, la pratique scientifique devrait être déconnectée de tout engagement social, idéologique ou politique du chercheur-e… alors même que les décisions politiques sont souvent prises en suivant les paradigmes scientifiques dominants. Cela est particulièrement vrai pour les sciences sociales dont l'économie constitue un exemple emblématique.

Dans ce contexte, il existe pourtant une autre vision de l'économie qui consiste à analyser la complexité du monde en mobilisant une pluralité d'approches analytiques et méthodologiques. De ce point de vue, les faits économiques sont appréhendés avant tout à partir des rapports sociaux, de l'organisation et des institutions sociales. Cela implique une analyse à plusieurs échelles, du "micro" au "macro", en passant du "meso". En même temps, cette approche que nous qualifions de "socio-économique", ne constitue pas une fin en soi. En effet, nous défendons l'idée d'une recherche engagée où la rigueur scientifique est ancrée dans un double rapport aux objets de recherche et aux terrains d'enquête. D'une part, nos recherches sont sensibles aux tensions qui traversent la société civile et rendent compte de la multiplicité des manières d’être, d'agir et de penser des acteurs sociaux. D'autre part, nous considérons l'engagement du chercheur-e non pas comme un obstacle à la connaissance scientifique, mais comme un atout dans la mesure où la posture adoptée est la base de la construction et de l'interprétation des faits économiques. Ce sont des questions incontournables dans le débat démocratique.

Dans le cadre du cycle de conférences organisé par l'Institut de démographie et socioéconomie (IDESO), nous souhaitons débattre des modalités et des critères de scientificité d'une "socioéconomie engagée" ainsi que des conditions nécessaires pour un dialogue constructif entre recherche et actions de terrains.

Programme des conférences

Les jeudis à 18h15, Uni Mail, salle 2193

11 octobre 2018
L'impossible neutralité axiologique.
Questions autour de l’engagement des chercheur.e.s
Roland Pfefferkorn, Professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg

1er novembre 2018
Research as intervention: going beyond objectivity?
The case of welfare policy in Belgium
Rudi Roose, Professeur de travail social à l’Université de Gand

6 décembre 2018
Table ronde
La recherche au service de la durabilité sociale et environnementale
Avec :
Sophie Swaton, Présidente de la Fondation Zoein et Maître d’enseignement et de recherche à l'Institut de géographie et de durabilité de l'Université de Lausanne
Site de la Fondation Zoein : http://foundationzoein.org/
Solène Morvant-Roux, Professeure assistante à l’Institut de démographie et socioéconomie de l'Université de Genève
Hadrien Saiag, Chargé de recherche au CNRS et EHESS de Paris et Hôte académique à l’Institut de démographie et socioéconomie de l’Université de Genève.