Entreprises

Domaines d'Expertises

Au service de la Cité et soucieux d’entretenir des rapports étroit avec le tissus socio-économique de la région, Medi@LAB mène, outre des recherches fondamentales et académiques (ex. : Fonds national suisse de la recherche scientifique), des études appliquées. Notre laboratoire propose ainsi ponctuellement ses services et son expertise aux entreprises ou institutions désireuses de répondre à des besoins spécifiques (enquête auprès des publics et des consommateurs, impacts d’une communication, perceptions d’une entreprise, d’une marque, d’une institution, etc.).

Tous spécialisés dans le domaine de l’information, de la communication, des médias et des nouveaux médias, les membres de l’équipe de Medi@LAB maîtrisent notamment :

  • Les méthodes de questionnaires et sondages
  • Les méthodes d’analyse de discours et de contenu
  • Les focus groups (entretiens collectifs)
  • Les études et analyses de marché
  • Les expertises web et des réseaux sociaux (e-réputation)

 

Dans le contexte d’un partenariat ou d’un mandat, Medi@LAB est en mesure de répondre aux demandes ciblées des entreprises ou des institutions. Sur la base de quatre grands domaines d’étude, notre laboratoire peut proposer les expertises suivantes:

Les stratégies de développement dans le contexte de l'économie numérique

Études économiques, prospective et études de marché

Analyse d'audience et d'impact de la publicité

Expertise web et réseaux sociaux

E-réputation des entreprises/institutions sur le Net

Les perceptions et images qu'ont les publics d'une entreprise ou d'une institution

Sondages d'opinion et questionnaires

Les contenus dans les médias et sur le Net en rapport avec une entreprise ou une institution

Analyses de contenu

Les orientations et effets indirects des discours (médias et Net) se rapportant avec une entreprise ou une institution

Analyses de cadrage

Stratégies de développement

DEFINIR DES STRATEGIES DE DEVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE  DE L’ECONOMIE NUMERIQUE

ETUDES ECONOMIQUES

  • Prospective de marché notamment dans le cadre de l’économie numérique (économie des médias, usages des mobiles, nouveaux médias, géolocalisation…)
  • Etude de faisabilité, étude de marché, étude de rentabilité économique, analyse des processus d’innovation

ANALYSE D’AUDIENCE ET D’IMPACT DE LA PUBLICITE (Métriques de l’Internet)

  • Mesure des taux d’attention et de mémorisation d’une publicité (spots, en ligne, affiche, etc.)
  • Mesure des impacts comportementaux (souscription, achat, etc.)

EXPERTISE WEB ET RÉSEAUX SOCIAUX

  • Définition et développement d’un projet WEB dans toutes ses dimensions (graphisme, conception, installation, développement et surveillance du trafic, intégration de vidéo ou de contenus etc.)

E-RÉPUTATION DES ENTREPRISES ET INSTITUTIONS SUR LE NET

  • Utilisation d’outils de surveillance d’e-réputation
  • Influence de l’e-réputation et  techniques de nettoyage de l’e-réputation
  • Utilisation de publicités dans le cadre de l’e-réputation
  • Moteurs de confiance électronique et calculs de confiance et d’e-réputation
  • Théorie des graphes et application aux réseaux de confiance
  • Gestion d’identités numériques dans le cadre de l’e-réputation

Perception et image de l’entreprise

MESURER LES PERCEPTIONS ET LES IMAGES QU’ONT LES PUBLICS  D’UNE ENTREPRISE OU D’UNE INSTITUTION

Présentation

Dans l’optique de bénéficier de ressources décisionnelles, toute entreprise ou institution (stratégies de communication, actions de marketing) gagne à connaître avec exactitude les opinions, jugements et comportements de ses clients ou usagers, mais aussi son degré de notoriété et sa réputation auprès de ces derniers.

Sur sollicitation des entreprises et des institutions intéressées, et tenant compte de leurs besoins spécifiques, Medi@LAB réalise et administre des questionnaires fermés et ciblés à des échantillons représentatifs de la population. Medi@LAB propose ainsi trois dimensions d’analyse :

1) PERCEPTIONS D’UNE ENTREPRISE OU D’UNE INSTITUTION PAR LES USAGERS OU LES CONSOMMATEURS

  • Traits d’images et capital de sympathie (marques, organisations, produits)
  • Réputation et crédibilité
  • Niveau de confiance
  • Popularité, capital des marques, renommée et notoriété

2) DEGRÉ DE SATISFACTION D’UN SERVICE OU D’UN PRODUIT PAR LES USAGERS OU LES CONSOMMATEURS

  • Perceptions par les internautes de la qualité d’un site Web
  • Évaluation de la crédibilité perçue des informations d’un site Web
  • Opinions et appréciations d’un service, d’un produit ou d’une marque

3) ÉVALUATION DE LA COMMUNICATION D’ENTREPRISE OU INSTITUTIONNELLE PAR LES PUBLICS OU LES CONSOMMATEURS

  • Intentions de s’informer, de recourir à un service, etc.Réception des actes d’une communication externe (évaluation d’une campagne publicitaire ou d’information)
  • Degré d’information à propos d’une entreprise ou d’une institution (marque, service, innovation, points de vente)
  • Pratiques informationnelles: mode et fréquence d’accès  à des sources d’information, taux de pénétration (de sites Internet, de brochures, etc.)
  • Aide à la décision dans le contexte de stratégies de media planning à partir d’indicateurs classiques (GRP, couverture, contacts utiles, etc.)
Outil méthodologique

     Sondages d’opinion représentatifs et questionnaires à grande échelle

Contenu web et médias

ANALYSE DES CONTENUS WEB ET MEDIAS SE RAPPORTANT A UNE ENTREPRISE OU UNE INSTITUTION

Présentation

Aujourd’hui, une part importante des informations, des jugements (positifs et négatifs) et des opinions qu’a le grand public d’une entreprise ou d’une institution impacte sur les comportements de ce public (usages, achats), et se construit à partir des contenus véhiculés dans les médias et accessibles sur le Web.

De la sorte, l’influence des médias tient notamment à la capacité des discours (d’information, d’opinion) à mettre à l’ordre du jour auprès des publics, certaines informations au détriment d’autres. Ainsi, focaliser par exemple l’attention des publics en accentuant la couverture informationnelle de thèmes tels que la corporate responsability, la gestion des ressources humaines ou encore les profits financiers, peut éluder d’autres aspects moins « médiagéniques ». Les médias et les nouveaux médias ont donc le pouvoir d’induire un ordre du jour (agenda-setting) auprès des publics, lorsqu’il est question de couvrir l’actualité d’une entreprise ou d’une institution.

Media@LAB-Genève est ainsi à même de déterminer par des analyses de contenu ce qui est dit à propos d’une entreprise ou d’une institution dans les médias influents (presse gratuite et payante à forte diffusion, journaux télévisés) et au sein du Web social. Des mesures statistiques sont alors réalisées par Medi@LAB sur des périodes données, mesures qui sont autant de ressources pour une entreprise ou organisation afin de:

  • Evaluer les niveaux d’attractivité des nouvelles et des informations se rapportant à ses activités

  • Intégrer des dimensions informationnelles éludées ou peu traitées dans les médias

  • Déterminer les sources informationnelles et médiatiques qui jouent un rôle actif dans la co-construction de sa corporate identity et de sa réputation

  • Réévaluer et réorienter sa communication externe

  • Méthodologie
  • Analyse de contenu des informations véhiculées par les médias (Journaux télévisés, presse, etc.) et sur le Net, au sujet d’une entreprise ou d’une institution (agenda analysis)

Discours sur l’entreprise

ORIENTATIONS ET EFFETS INDIRECTS DES DISCOURS (MÉDIAS ET NET) SE RAPPORTANT A UNE ENTREPRISE OU A UNE INSTITUTION

Présentation

Aujourd’hui, une grande partie des jugements (positifs et négatifs) et des opinions qu’a le grand public d’une entreprise ou d’une institution a un impact sur le comportement de ce public (usages, achats), et se construit à partir de l’information délivrée par les médias et obtenue sur le Web.

En cela, les médias soumettent des grilles de lecture et des cadres d’interprétation aux publics, cadrage qui mène ces derniers à juger et à évaluer des réalités et des activités se rapportant à une entreprise ou à une institution.

En déterminant par des analyses de discours les critères de jugements, les actes (responsabilité, causalités) et les orientations prises par les informations véhiculées dans les médias et sur le Net au sujet d’une entreprise ou d’une institution, Medi@LAB propose une grille d’analyse qui permet de traduire les enjeux en termes de réputation et d’image publique. Sur la base des résultats de ces analyses (frame analysis), une entreprise ou une institution sera ensuite en mesure de:

  • Rectifier des images négatives ou péjorées en recadrant des informations  qui,  traitées par les médias selon des orientations spécifiques, lui sont parfois défavorables

  • Connaître de façon proactive les critères de jugement ou d’évaluation privilégiés par les médias à propos de l’actualité la concernant

  • Anticiper les perceptions des consommateurs ou usagers à son égard

  • Etablir comment les médias traitent l’actualité la concernant et relaient les informations destinées à être portées à la connaissance du « grand public » (conférences de presse, évènementiel, etc.)

 

Méthodologie

  • Analyse de discours et frame analysis

  • Analyse fréquentielle des formules et mots-clés à forte connotation péjorative ou méliorative

  • Repérage des types d’attributions de responsabilité, des causalités, des recommandations d’action récurrents dans les discours médiatiques et sur Internet

Mandats obtenus

Résumé des mandats entre 2008 et 2015:

  • Enquête nationale sur le marché publicitaire suisse (2015)

  • Savoie Mont-Blanc Tourisme : étude d’e-réputation (2014)

  • Fonds national suisse de la recherche scientifique : 2012-2015

  • Swisscom et La Haute Ecole des sciences appliquées de l’Université de Zürich : 2010-2012

  • Nokia : 2010-2011

  • Office Fédéral de la Communication (OFCOM): 2008-2011

  • Agence Nationale de la Recherche: technologies numériques (2008-2012)

  • Commission  Européenne (2006-2010):  définition d’une stratégie de communication et mise en œuvre des outils Web (site web avec vidéo, concours, newsletter, fil RSS, animation de réseaux sociaux etc.), pour accompagner un projet majeur de l’UE (12 millions €)

Détails des Mandats

  • Patrick Badillo

Créateur et directeur du diplôme : DAS Communication digitale, expertise web et réseaux sociaux

Co-Leader européen du projet international sur la concentration dans les médias et nouveaux médias. internationalmedia.pbwiki.com/

Membre du Conseil National des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, France, nommé par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, voir http://www.cpcnu.fr/web/section-71/membres-de-la-section

Membre du Comité Scientifique de la Chaire d’économie numérique, Paris IX-Dauphine  www.fondation.dauphine.fr/nos-chaires/chaire-economie-numerique/chaire/9/

2015 : Enquête nationale sur le marché publicitaire suisse.Objectif : relever les tendances numériques et les enjeux du marché publicitaire suisse.

Vous pouvez télécharger les documents de la recherche :

2008-2012 : Project Manager à l’ANR, Paris. Co-Responsable des Cahiers de l’ANR  http://www.agence-nationale-recherche.fr/magazine/les-cahiers-de-l-anr/; Président du Comité d’Organisation du grand Colloque STIC de l’ANR 2010, Cité des Sciences, environ 880 chercheurs ; en charge de l’Atelier de Réflexion Prospective « Quelles innovations, quelles ruptures dans l’économie et la société numériques ? »; Expert pour les appels d’offres Développement de l’Economie Numérique (24 dossiers expertisés, DGCIS)

Dans le cadre du projet intégré « Fire Paradox » (consortium européen de 31 membres), chef de projet de l’un des « Work Package », budget de 400000 € pour définir les stratégies et les outils de communication à l’échelle de l’Union Européenne dans le domaine des catastrophes naturelles, et des feux de forêts en particulier.

Contrats « TIC, valorisation des compétences et médiation des connaissances ». 596000 €, avec France Telecom.

Chef de projet du programme pilote européen FORM-AMI( budget de 700000 €). A la tête d’un consortium européen de dix-huit membres intégrant des universités allemande, suédoise, portugaise et finlandaise et en liaison avec des grands industriels de l’information (Gemplus, Cégétel, Sun Microsystem…). FORM-AMI a inclus un nouveau diplôme Post Master, la réalisation de produits multimédia, un colloque international sous le haut patronage du Président de la République et un cycle de 10 vidéoconférences à l’échelle européenne.

 

  • Philippe Amez-Droz 

2015 Enquête nationale sur le marché publicitaire suisse 

Sous la Direction du Prof. Dr. Patrick-Yves Badillo, Prof. Dr. Dominique Bourgeois, Dr. Philippe Amez-Droz et Dr. Pierre Kampeneers

Objectif : Relever les tendances numériques et les enjeux du marché publicitaire suisse

 

  • Patrick Amey (depuis 2008)

2011-2014 :  « Le cadrage de l’énergie nucléaire en Suisse : les discours d’information journalistiques et les jeunes »

Requérant : Patrick Amey
Subside de recherche atttribué par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (Division 1).
Collaborateurs : Katharina Niemeyer, Chloé Rosselet, Juliette Robert Charrue , Lorenzo Quolantoni.
Objectif: Déterminer les arguments et cadres d’interprétation des discours d’information dans la presse écrite et les journaux télévisés au sujet de l’énergie nucléaire en Suisse et mesurer l’influence de ces discours sur les perceptions des jeunes.
Méthodologie: Analyse de l’argumentation, analyse de discours, analyse de contenu et focus groups.

2010- 2011 : « Mobile phone usage, communication behaviour and social network »

Responsable: Patrick Amey
Collaborateurs de recherche: Laurence Loviat (assistante), Gaetan Clavien (adjoint scientifique), Alexis Gabadinho (collatorateur scientifique au Laboratoire de démographie et d’études familiales).
Recherche mandatée par le Nokia Research Center (« Pervasive communication laboratory », EPFL, Lausanne).
Aim : Longitudinal analysis of mobile phone behaviours and usage.
Research field : Sociology of usage and social network analysis, communicative practises and mobile phone usage (sample of 170 mobile phone users.
Methodology: descriptive and explicative statistical data analysis using a real time measurement experimentation and a questionnaire.

2010- 2012 : Etude « JAMES » : Les médias au quotidiens chez les adolescents en Suisse.

Partenariat avec le professeur Daniel Süss (Haute Ecole des sciences appliquées de l’Université de Zürich, département de psychologie appliquée).
Collaboratrices de recherche : Ekaterina Ermolina, Vania Da Graça, Jennifer Blanchard.
Objectif : Analyse des motivations d’usages du téléphone portable et d’Internet, ainsi que des effets de compétences de ces nouveaux médias sur les adolescents (classe d’âge des « 12-19 ans »).
Méthodologie pratiquée : questionnaire fermé soumis, à l’échelle nationale, à un échantillon de 1195 adolescents.

2009-2011 : « Tous journalistes ? Le défi de la formation des étudiants au professionnalisme journalisitique face aux nouvelles pratiques informationnelles d’expression amateur sur le Web »

Responsable pour l’Université de Genève : Patrick Amey.
Recherche financée par le CNRS (en partenariat avec Prof. Pélissier, Université de Nice Antipolis, Prof. Claudine Carluer, Université de Grenoble et Prof. Mirela Lazare, Université de Bucarest).
Objectif : Mesurer sur la base d’une comparaison internationale les attitudes et les représentations des journalistes et des étudiants à l’égard des nouvelles formes de pratiques de journalisme en ligne.
Méthodes : entretiens, focus groups et questionnaires soumis à des étudiants universitaires et à des praticiens des médias.

2008-2011 : « Analyse en continu des programmes radio/TV de la SRG SSR » et « Analyse en continu des programmes de radios/télévisions privées »

Responsables en Suisse romande : Patrick Amey et Katharina Niemeyer.
Collaboratrice de recherche: Manon Germond, Meret Steinemann, Fabian Schluep, Carole Scheurer.
Rercherche subventionnée par l’Office fédéral de la communication (OFCOM).
Partenaires : Université de Lugano (Dr. Ruth Hungerbühler, Instituto Media e Giornalismo) et Publicom (Dr. René Grossenbacher, Zürich).
Objectif : Opérationalisation des critères de qualité du service public et analyse de contenu systématique (longitudinale) des programmes des diffuseurs TV et stations radio publics et privés (à partir de la nouvelle concession radio-TV de 2008).
Rapport OFCOM Radios publiques 2008 (2 024 Ko, )

2009-2010 : Dispositif télévisuel et cadrage de la politique et du personnel politique dans les émissions d’infotainement (recherche non financée)

Objectif : Mise en rapport du dispositif télévisuel avec les modalités de cadrage de l’information et de la politique dans des séquences d’interviews journalistiques: l’émission Le Grand Journal (Canal+).
Méthodologie : analyse de discours et analyse de l’argumentation.

 

  • Jean-Marc Seigneur (depuis 2014)

2014 : « Analyse de l’e-réputation de Savoie Mont-Blanc Tourisme »

Responsable : Jean-Marc Seigneur
Objectif : Réaliser la première étude d’e-réputation de Savoie Mont-Blanc Tourisme par rapport à ses deux concurrents principaux
Méthodologie : Analyse quantitative et qualitative des mentions associées à Savoie Mont-Blanc Tourisme sur les deux dernières années sur les blogs, news, forums et réseaux sociaux ; Diagrammes de Buzz et Nuages de Mots Clés d’Intérêts Stratégiques et de Crises; Diagrammesd’Influence et de Communautés

Offres de stages

Concerne uniquement les étudiants de deuxième année

 

Quelles entreprises peuvent proposer des stages ?

Toutes les entreprises suisses et étrangères actives dans tous les milieux peuvent soumettre des offres de stages aux étudiants du master. Toutefois le stage doit remplir un certain nombre de critères :

  • L’expérience professionnelle doit se dérouler sur une période pendant laquelle l’étudiant est inscrit administrativement au Master en Journalisme et communication de l’UNIGE.
  • La majorité des missions figurant sur le cahier des tâches de l’étudiant doivent être des tâches relevant de la communication appliquée ou du journalisme : rédaction d’articles/post, podcasting, community management, plan de communication, etc.
  • Un nombre d’heures de travail minimum de 100 heures, continues ou discontinues, est demandé.

Quelles sont les compétences des élèves de Medi@LAB ?

Le Master en Jounalisme et Communication permet aux étudiants d’acquérir des compétences dans les domaines suivants :

  • Métier traditionnels de la communication (chargés de communication, relations publiques…).
  • Métiers de la communication dans le contexte numérique (communication digitale, e-réputation…).
  • Métiers orientés Web (community management et réseaux sociaux, audience et publicité Internet…).
  • Métiers proches des médias et du journalisme (nouveau journalisme; podcasts, vidéos et Web…).

En quoi consiste un stage ?

  • La majorité des missions figurant sur le cahier des tâches de l’étudiant doivent être des tâches relevant de la communication appliquée ou du journalisme : rédaction d’articles/post, podcasting, community management, plan de communication, etc.
  • Un nombre d’heures de travail minimum de 100 heures, continues ou discontinues, est demandé.

Comment soumettre une proposition de stage ?

Vous pouvez spontanément soumettre une proposition de stage auprès de Virginie Zimmerli.

Encore une question ?.

Les personnes référentes répondront volontiers à vos interrogations par mail.

Personnes référentes :

  • Patrick-Yves Badillo
  • Sébastien Salerno
  • Virginie Zimmerli