Membres

Notre équipe

Patrick-Yves Badillo -Directeur du Master et de l’Ecole Doctorale

Photo-PY-Badillo2.jpgPatrick-Yves Badillo est professeur ordinaire à la Faculté des SES en sociologie, communication et médias. Il a commencé sa carrière au département recherche-développement de France Telecom (i.e. Orange Labs). Il a un doctorat de Paris I Panthéon-Sorbonne sur les systèmes de réseaux câblés et satellitaires et leur impact sur l’audiovisuel. Il est aussi titulaire d’un diplôme de 3ème cycle de Paris Dauphine (médias et  télécommunications). Après avoir réussi le concours national d’enseignement supérieur en France, il est nommé Professeur agrégé des universités à Aix-Marseille Université (1988-2011). Il crée un DESS en nouvelles technologies, puis dirige l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille de 1997 à 2008 et l’ensemble des Masters en sciences de l’information et la communication. Il crée l’Institut de Recherche en Sciences de l’Information et la Communication (2008-2011). Il pilote deux grands projets européens et de nombreuses recherches. En 2011-2012, il devient Professeur à l’Université de Grenoble. Il est directeur de l’axe de recherche « Industrialisation de la culture, de l’information et de la communication » (Gresec).  Il travaille aussi (2008-2012) dans le cadre de l’Agence Nationale de la Recherche. Il est membre du comité scientifique de la chaire d’économie numérique (Paris Dauphine). Il est l’un des responsables de l’International Media Concentration Project, en liaison avec le Professeur Eli Noam (Columbia). Il a des relations avec de nombreuses universités américaines, canadiennes, européennes, japonaises…  Publications récentes : Écologie des médias, Les 100 mots des Télécommunications, Mobilité et Ubiquité : vers le Nomadisme Numérique, The Media Industries and their Markets (Palgrave-Macmillan).

Bât. Uni Mail / Bureau 4229

Email : patrick.badillo(at)unige.ch   

Patrick Amey – Maître d’enseignement et de recherche

pa3.jpgPatrick Amey est maître d’enseignement et de recherche à la Faculté des SES en sociologie, communication et médias. Titulaire d’un diplôme (1996) et d’une thèse de doctorat en sociologie (2002), il a obtenu en 1998 un diplôme TEFL (Université de Newcastle) et a travaillé entre 1998 et 2002 (Bourse FNRS) avec le Groupe de Recherche sur les interactions communicatives (Université de Lyon II, avec la professeure Catherine Kerbrat-Orecchioni notamment). Depuis 2002, il enseigne au sein du Master en sciences de la communication et des médias les cours suivants : « Théories de la communication »,« Traitement de l’information » et « Communication et santé publique ». Il a aussi la charge du séminaire de « Pratique de la recherche I ». Il enseigne également les cours de « Communication et langage » et co-enseigne le cours « Problèmes des sociétés contemporaines : économie et société numérique » dans le cadre du Bachelor de la Faculté de SdS. Il a enfin été lauréat en 2008 du Credit Swiss Award for Best Teaching (SES , Unige). Ses recherches couvrent trois champs pluridisciplinaires : 1) Analyse de discours et des échanges de parole dans des situations d’interactions médiatiques, télévisuelles notamment 2) Communication d’intéret public et technoscientifique 3) Sociologie des usages des nouveaux médias. Il a dirigé de nombreux mandats (JAMES, Nokia), et a été partenaire de divers recherches à l’échelle nationale ou internationale (OFCOM, CNRS). Il est depuis 2012 requérant d’un projet, financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (Division I), et consacré à l’influence des discours d’information (cadrage de l’énergie nucléaire) sur les perceptions des jeunes suisses. Plus récemment (2015), Patrick Amey a obtenu un mandat de Human Rights Watch dans la cadre d’une recherche intitulée: « Media practises and information access in International Organization ». En 2016, il co-dirigera le projet « Health and Internet : Uses, Language practices and Innovations in communication », un projet soutenu par le Rectorat d’Unige. et sélectionné parmi les projets de recherche du réseau thématique interfacultaire et interdisciplinaire “Langage et communication”. Patrick Amey est enfin l’auteur de nombreux articles parus dans des revues scientifiques à comité de lecture (Hermès, Questions de communication, Langage et société, Politique et sociétés, etc.). Récemment, il a publié La parole à la télévision. Les dispositifs des talk-shows (2009) et L’échange politique à la télévision. Interviews, débats et divertissements politiques (2012).

Bât. Uni Mail / Bureau 4212

Email : patrick.amey(at)unige.ch

Jean-Marc Seigneur – Maître d'enseignement et de recherche

Capture-d%u2019écran-2013-08-26-à-15.32.53.pngAprès plusieurs années de recherches au Trinity College de Dublin sur des projets européens dans le domaine de la confiance et de l’e-réputation où il a obtenu son doctorat en informatique, Dr. Jean-Marc Seigneur est aujourd’hui Maître d’Enseignement et de Recherche au sein du Centre Universitaire Informatique (CUI) dans la Faculté des Sciences de la Société affilié au Medi@LAB dans la Faculté d’Economie et de Management  affilié à l’Institut des Sciences de l’Information. Il a participé à l’obtention de plus de 12 millions d’euros de subventions pour divers projets européens payés par la Commission Européenne depuis 2005 dans lesquels l’Université de Genève a avancé l’état de l’art en réputation en ligne dans divers domaines d’applications : les logiciels libres, les opérateurs télécoms, les réseaux Wi-Fi, le travail à distance, les villes intelligentes dites smart cities… Il supervise plusieurs doctorants et programmeurs au sein de son groupe de recherche appelé Augmented Human Trust. En 2010, il a été l’initiateur de la première conférence internationale sur l’humain augmenté, domaine dans lequel il recherche plus particulièrement les questions de sécurité et de la protection de la vie privée. En 2004,  avant ces activités de recherches et d’enseignements à l’Université, Jean-Marc Seigneur a travaillé pour Hewlett-Packard en France et en Chine. Il a enseigné à l’Université de Genève en Bachelor Science des Services et Systèmes d’Information, les cours « Mashup de Services », « Intégration et Déploiement de Services Informatisés », en Master Journalisme et Communication les cours « Web Marketing et e-Réputation », « Information Stratégique, Veille et Recherche d’Information », « Géolocalisation »,  « e-Réputation, e-Marketing et Data Analytics » et en formation continue les cours « e-Commerce », « e-Réputation et Trust Management » et « Développement d'Application Décentralisées avec Blockchain, DLT et Crypto-monnaies ». Il a publié plus de 70 articles scientifiques dans le domaine de la sécurité informatique et de la réputation en ligne depuis 2002 et recherche plus particulièrement aujourd’hui la gestion de l’e-réputation des personnes, des entreprises ou des pays et le déploiement commercial sécurisé des technologies de l’humain augmenté dans les smart cities dont les smart ski resorts. Il est expert évaluateur de projets scientifiques pour plusieurs pays et organisations dont la Suisse, la France, l’Australie, l’US Air Force, la Commission Européenne, l’European Research Council et l’European Union Agency for Network and Information Security. Il a conseillé de nombreuses entreprises dont Thales, Amazon et Philips.

Bât. Uni Mail / Bureau 4327

Bât. Battelle (bâtiment A) / Bureau 234

Contact: http://ch.linkedin.com/in/jmseigneur/

Sébastien Salerno –  chargé de cours et chercheur

photo_sebastien_salerno.pngSébastien Salerno est chargé de cours en Sociologie de la communication et en Communication politique.

Il a obtenu son doctorat à l'UNIGE et a travaillé comme post-doc à l'UZH. Avant cela, il a été chargé d'enseignement (au DEA en sciences de la communication et des médias) et chercheur assistant (Centre d'écologie humaine; Laboratoire de démographie sociale) à l'UNIGE.

Sébastien s'intéresse à la médiatisation et ses conséquences au niveau individuel, organisationnel et social. Il aime recueillir des données empiriques (entretiens, questionnaires en ligne, etc.) et les analyser en adoptant une approche comparative et contextuelle. Ses recherches portent sur les mutations des entreprises de médias d'information en Suisse (économie, organisation, production, rapport aux publics), ainsi qu'aux usages des médias (notamment des jeunes) et de dispositifs en ligne (MOOC, jeux sérieux).  Sébastien s'intéresse en outre aux processus qui sous-tendent la participation dans un parti politique dans un contexte de campagne électorale. ("Who are they, why do they stay? The Green Party and its members". SPSA Annual Conference University of Geneva, 5–6 February 2018; Should I Stay or Should I Go? Engagement and Disengagement Factors in a Party, SISP Annual Conference, University of Turin, 6-8 September 2018). Son travail a été publié dans des revues de pairs : Politique et Sociétés. Société québécoise de science politique, Le Temps des médias, Sciences de la Société, Studies in Communication Sciences, Revue française des sciences de l'information et de la communication, etc. Il est élu au Geschäftsleitung de la Société suisse des sciences de la communication et des médias, membre du jury du Prix des médias de l'Académie suisse des sciences humaines et sociales.


Bureau Bât. Uni-MAIL #4327
Tél. +41227898864
Email : sebastien.salerno(at)unige.ch
Twitter : @SalernoSebi

Philippe Amez Droz – Collaborateur scientifique et chargé de cours

Photo_P. Amez-Droz.jpgPhilippe Amez-Droz est docteur ès sciences économiques et sociales, mention sciences de la communication et des médias. Il a forgé ses premières armes en communication en effectuant des stages de journaliste à l’hebdomadaire «Biel-Bienne», au quotidien «Journal du Jura» et à «Radio Canal 3». Il effectua son stage à la rubrique Economie du «Journal de  Genève & Gazette» puis à la rubrique Internationale du quotidien «La Suisse». Il a obtenu son certificat de journaliste (CRFJ) en 1988. De 1988 à 1990, il fut chef des informations genevoises au quotidien «La Suisse». Diplômé en sciences politiques de l’Université de Genève en 1984, il retrouve cette université vingt ans plus tard pour y décrocher, en 2007, un Master en sciences de la communication et des médias avec un mémoire de diplôme consacré à la presse écrite régionale de Suisse romande. Pendant une quinzaine d’années, il a exercé des fonctions de responsabilité dans les relations publiques (intégré et agence).  Sa thèse intitulée « La presse écrite à l’ère numérique: les conséquences de la crise publicitaire de 2008-2009 sur l’offre de contenus d’information, en  Suisse et dans quelques pays industrialisés » a été soutenue en 2013 et s’inscrit dans le champ de l’économie des médias. Cette thèse a reçu le Prix de Thèse Exceptionnelle 2014 remis par le Décanat de la Faculté des sciences économiques et sociales de l’Université de Genève. Elle a été publiée chez Slatkine en mai 2015 avec titre La mutation de la presse écrite à l’ère numérique. En avril 2015, les Presses polytechniques et universitaires de romandes, collection Le savoir suisse, publie son livre intitulé Médias suisses à l’ère numérique. Depuis le 1er janvier 2008, il est collaborateur scientifique à l’Université de Genève, Maîtrise universitaire interdisciplinaire en sciences de la communication et des médias. Il est chargé de cours: Economie et management des médias, Techniques d’écriture de presse écrite et Storytelling, Médias et Relations Publiques. Chargé de cours à l’Université de Fribourg (Chaire des sciences de la communication et des médias de la Professeure Dominique Bourgeois), il donne également un cours à l’Université de Genève dénommé Storytelling, branding et analyse d’audience dans le cadre de la formation continue (DAS, Diploma of Advanced Studies) dirigée par le Professeur Patrick-Yves Badillo (Directeur de l’Institut des sciences de la communication et des médias), Communication digitale, expertise web et réseaux sociaux. Depuis 2017, il est responsable d’un programme en formation continue, le DAS en Relations Publiques Digitales.

Bât. Uni Mail / Bureau 4325

Email : philippe.amez-droz(at)unige.ch

Sandra Zanelli – Collaboratrice scientifique

sandramedialab.jpgSandra Zanelli est adjointe scientifique au sein de Medi@LAB Genève. Après un Bachelor en Lettres, en histoire, grec moderne et français, elle a obtenu son diplôme de Master en communication et médias à l’Université de Genève. Son travail de mémoire, soutenu en septembre 2009, porte sur la communication politique et s’intitule: « Campagne électorale des élections fédérales d’octobre 2007: étude de la relation entre l’Union Démocratique du Centre (UDC) et les journalistes de la presse écrite. » Après le diplôme, Sandra Zanelli a travaillé comme journaliste indépendante et a créé une plateforme numérique destinée à la vente d’articles journalistiques. Au sein de l'Institut, elle est en charge de développer et de coordonner des diplômes, des certificats et des séminaires de formation continue.

 

Bât. Uni Mail / Bureau 4331

Email : sandra.zanelli(at)unige.ch

Virginie Zimmerli – Maître-Assistante

VirginieZimmerli.jpgVirginie Zimmerli est aujourd’hui Maître-Assistante au sein du Master en Journalisme et Communication. Elle a récemment soutenu sa thèse de doctorat (Juin 2016) qui porte sur les usages, les usagers et l’innovation à l’ère numérique. Forte de son expérience de journaliste audiovisuelle, Virginie Zimmerli enseigne l’art du reportage vidéo dans un enseignement dispensé durant le semestre d’automne à Genève, et durant le semestre de printemps à l’Université de Fribourg. Elle s’occupe également des cours relatifs aux travaux appliqués, travaux pratiques et aide le Professeur Badillo, Directeur de Medi@LAB-Genève, dans le cadre de différents enseignements liés à la Stratégie de communication. Tout au long de son parcours personnel et professionnel, Virginie Zimmerli s’est orientée vers les médias; elle cumule ainsi plusieurs domaines d’expertises : la mesure d’audience, la vidéo, les usages et usagers, l’innovation, les TIC, le Web de manière générale (avec un accent particulier sur les réseaux sociaux), la communication publicitaire, les discours, la santé, etc. Aujourd’hui elle s’intéresse tout particulièrement aux discours contenu dans les médias traditionnels et sur les réseaux sociaux en matière de santé.

Bât. Uni Mail / Bureau 4331

Email : virginie.zimmerli(at)unige.ch

Mélissa Baudrillart – Assistante diplômée

photo_pro_MB.jpgMélissa Baudrillart est assistante diplômée au sein du Master en Journalisme et Communication. En juin 2016, elle a défendu son mémoire de diplôme qui porte sur l’e-commerce, intitulé : « L’influence de la conception des sites de commerce en ligne sur la qualité perçue par les e-consommateurs ». Plusieurs expériences dans le domaine de la communication digitale ont renforcé son intérêt pour Internet et les nouveaux médias ainsi que pour le Web Analytics. Aujourd’hui, elle aide le Professeur Badillo, directeur de Medi@LAB-Genève, dans le cadre des cours d’Introduction à la communication digitale, de Stratégie de communication - Projet appliqué, et participe également à l’encadrement des Travaux appliqués. Parallèlement, Mélissa Baudrillart commence dans le monde de la recherche avec l’analyse de données sur le Web social, particulièrement dans le secteur de la santé et Twitter, avec la recherche CLIP-H (Communication Language Internet Project in Health). Elle s'occupe également du site web et des réseaux sociaux de Medi@LAB.

Bât. Uni Mail / Bureau 4231

Email : melissa.baudrillart(at)unige.ch

Karen Pelletier – Assistante diplômée

Photo - Karen Pelletier.jpgKaren Pelletier est assistante diplômée au sein du Master en Journalisme et Communication. Après un Bachelor en sociologie, elle a obtenu son Master en Journalisme et Communication, orientation sciences de la communication et des médias à l’Université de Genève, en juin 2017. Son travail de mémoire porte sur les valeurs et attitudes diffusées dans les blogs et s’intitule : « Voyage dans la blogosphère. Analyse des valeurs et attitudes véhiculées par les blogueurs voyageurs ». Aujourd’hui, elle aide le Professeur Badillo, dans le cadre des cours d’Innovation et socio-économie des médias, Communication de crise et communication des organisations, Economie des médias et connaissance des acteurs et participe à l’organisation du Forum des praticiens. Elle s’occupe également du site de Medi@Lab et communique les avancées des recherches de l’institut.

Bât. Uni Mail / Bureau 4325

Email : Karen.pelletier(at)unige.ch

Jean-Henry Morin - Professeur Associé

Photo_J.H.Morin.jpgJean-Henry Morin est professeur associé de systèmes d'information à l'Université de Genève, Faculté des Sciences de la Société. Rattaché à l'Institut de science de service informationnel (ISS) au Centre Universitaire d’Informatique (CUI), il est directeur du programme de bachelor en Systèmes d’Information et Science des Services et président de ThinkServices, un Think(do)Tank genevois sur la science des services et l'innovation où ThinkData.ch a été conçu. Il a été professeur associé à la Korea University Business School de Séoul jusqu'en 2008, Professeur invité à Yonsei University en 2016 et Digital Society Initiative Fellow à l’Université de Zurich en 2018. Entrepreneur de 2001 à 2004, il est co-fondateur de PebbleAge, entreprise spécialisée dans les solutions de gestion de la performance.
Ses travaux de recherche portent sur la sécurité de l'information et plus particulièrement sur la gestion des droits numériques dans les secteurs de l'entreprise et des médias. Son travail sur la gestion des exceptions dans les environnements DRM a été transféré dans l'industrie en partenariat avec Fasoo en Corée du Sud. De manière générale, ces travaux s'inscrivent dans le cadre d'un axe de recherche sur la sécurité socialement responsable et durable. Il mène également des recherches dans les domaines de la technologie Blockchain, du cloud computing, de l'Internet des objets, de la protection des données et de la transparence. Son vif intérêt pour le Design Thinking comme compétence a servi de base à ThinkServices et à la création d'un FabLab académique à Genève. Il est l'auteur d'un livre sur la responsabilité numérique (Editions Fyp, 2014) dans lequel il discute de la valeur de la confiance éclairée et de la transparence comme fondement d'un principe émergent de co-conformité (conformité collaborative).

Bât. Battelle (bâtiment A) / Bureau 233

Email : jean-henry.morin(at)unige.ch

Giovanna Di Marzo Serugendo- Professeure Ordinaire

Photo_G. di Marzo.jpgGiovanna Di Marzo Serugendo est Professeure Ordinaire à la Faculté des Sciences de la Société. Elle détient un Master en Mathématiques et un Master en Informatique de l’Université de Genève, ainsi que ‘un doctorat de l’EPFL, en Génie logiciel (1999).  Après un Fellowship au CERN et 5 ans à l’Université de Londres comme Senior Lecturer, elle est maintenant Professeure ordinaire à l’Université de Genève depuis 2010. Prof. Di Marzo Serugendo est également la directrice du Centre Universitaire d’Informatique, un centre inter-facultaire de l’Université de Genève qui mène des recherches et des enseignements dans divers domaines en relation avec le numérique, tels que les services adaptatifs, la sécurité, le e-Health ou les humanités digitales. De 2005 à 2011, elle a fondé et servi comme éditeur-en-chef du journal ACM Transactions on Automonous Adaptive Systems (TAAS). Elle a également fondé la conférence IEEE International Conference on Self-Adaptive and Self-Organising Systems (SASO).

Ses intérêts de recherche se concentrent sur l’ingéniérie de systèmes ou services informationnels autonomes adaptatifs et collectifs. Les domaines d’applications concernent la protection des données intégrée dès la conception des documents, et  les "spatial" services qui se déploient dans l'environnement physique, exploitant et/ou activant des objets connectés, dans diverses applications (bâtiment intelligent, événements interactifs, smart cities), l’analyse du discours ou le changement d’opinion dans les réseaux sociaux, ainsi que les services numériques supportant la conception collective dans le domaine de l’urbanisme. Le cœur de ces recherches est basé sur un ensemble de mécanismes d’auto-organisation inspirés par la nature (e.g. réactions chimiques, comportement sociaux des insectes ou des humains, etc.) transposés en algorithmes pour une utilisation dans l’ingéniérie des services adaptatifs. Ces mécanismes favorisent les interactions en mode décentralisés et l’émergence de résultat produits par l’intelligence collective.

Mots clés : intelligence collective, services informationnels adaptatifs, smart city, numérique et société, plateforme participatives, protection des données, smart city, objets connectés

Bât. Battelle (bâtiment A) / Bureau 235

Email : giovanna.dimarzo(at)unige.ch