Notre Master en Sociologie

Atelier de recherche 2

La transformation de l'identité professionnelle des aides-soigant-e-s : une analyse au service d’anesthésiologie des HUG 

Contact : mathilde.bourrier(at)unige.ch 

Cette recherche répond à un mandat du service d’anesthésiologie des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). Il s’agit d’étudier les activités des aides-soignant-e-s en anesthésiologie au sein des différents blocs opératoires, profession à laquelle la recherche en sciences humaines s’est jusqu'alors très peu intéressée. Pourtant, ce personnel assume une grande responsabilité, il s’assure que le matériel d’anesthésie soit prêt, stérile et opérationnel dans toutes les situations : opérations ambulatoires, programmées mais aussi les urgences. Malgré cela, leur statut semble souffrir d’un double manque de reconnaissance. D’abord il s’agit de l’anesthésie et non de la chirurgie qui occupe beaucoup plus le devant de la scène. Mais encore, ils sont des « travailleurs de l’ombre » exerçant dans les marges des blocs opératoires. Ce manque de reconnaissance se traduit par un malaise qu'il s'agit de mieux comprendre au travers de cette enquête. 

HUG
Dans ce cadre, les étudiants ont l’occasion de s’immerger dans le milieu hospitalier (photo ci-contre de l’atelier 2007-2008), dans les blocs opératoires des HUG. C'est bien sûr une expérience très exigeante, dans un environnement habituellement difficilement accessible. L'objectif est de suivre les aides-soignant-e-s en anesthésie dans leur quotidien au plus près de leurs activités, d'observer les interactions qu'ils/elles entretiennent avec les autres membres du personnel, de découvrir les contraintes, les difficultés mais aussi les satisfactions liées à l'exercice de leur métier. Les étudiant-e-s mènent également une série d’entretiens approfondis et semi-directifs avec les différents acteurs du service d’anesthésiologie : médecins, infirmiers et aides-soignants, afin de mieux cerner la condition de ce métier indispensable au bon fonctionnement d'un bloc opératoire.

atelier2_20082009
Le cadre de cette recherche mandatée nous permet de mettre en oeuvre diverses approches méthodologiques (tant de récolte des données que d'analyse) et de découvrir les difficultés liées au métier de chercheuse ou de chercheur, tout en acquérant le savoir-faire qui permet de les surmonter. L'orientation méthodologique est essentiellement qualitative et fera appel aux outils d'analyse les plus avancés. On apprend dans ce cadre également à travailler en équipe et à optimiser ses ressources tout en respectant les idées de l'autre et en mettant à profit les richesses individuelles de chacun.

C'est bien sûr aussi surtout le bon moment pour apprendre à traiter le matériau recueilli et construire une analyse, du tout début jusqu’à la production du rapport final. Cet atelier demande de la part des participant-e-s un sens des responsabilités et un esprit d'indépendance. Il constitue une expérience enrichissante, tant pour les étudiant-e-s de master que pour les encadrants, et mène à la satisfaction de produire un travail utile non seulement pour la communauté scientifique, mais également pour le monde hospitalier et ses patient-e-s. Le rapport de recherche fera l'objet de publications et de présentations dans des colloques et séminaires.

L'équipe de 2008-2009 : Mélinée Schindler, Ekaterina Dimitrova, Marc Ventura, Solène Gouilhers, Aristoteles Aguilar Virgen, Marius Lachavanne, Sami Coll (assistant), Mathilde Bourrier (Professeur et responsable).