Formations

Retour d'expérience sur l'enseignement au Département de sociologie au temps du Covid-19 (année 2020)

Tout d'abord sidéré par l'annonce et la mise en place dans la hâte de nos opérations, puis intrigué par la capacité d'adaptation du corps enseignant comme du corps estudiantin, le Département de sociologie a souhaité proposer un arrêt sur images. Ce rapport établi par Jimmy Clerc avec l'aide de Malaïka Nagel, tous deux alors Auxiliaires de recherche et d’enseignement au semestre d’automne 2020, documente ce qui deviendra un moment d'histoire. L'enseignement à distance a représenté un défi  non seulement logistique, brillamment relevé par les équipes en charge des plateformes à l'Université, mais également social et humain. Alors qu'enseigner demeure une activité de scène, qui comporte une part de théâtre, comment allions-nous réussir à transformer nos arènes de cours en face à face à des arènes en formes de lucarnes, toute plus petites les unes que les autres? Comment percevoir ce qui cloche dans les propos ou les explications, quand on ne voit parfois que les photos de profil des étudiante.es? Autrefois réservé à la formation continue ou aux Massive Open Online Courses (MOOC), l'enseignement à distance s'est brusquement invité dans nos formations initiales. C'est un bouleversement majeur auquel le Département de sociologie a choisi de réfléchir en vous proposant cette analyse afin de la partager le plus largement possible. Ce n'est sans doute pas une parenthèse qui se referme mais une nouvelle forme de présence les un.e.s aux autres qui va s'instaurer. Bonne lecture!

Professeure Mathilde Bourrier, directrice du Département de sociologie

 

Résumé

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19 qui a profondément bouleversé nos modes de vie et impacté de vastes secteurs d'activités, nombreuses sont les organisations qui ont été amenées à redéfinir les tâches essentielles à assurer et à adapter leur mode de fonctionnement aux différentes restrictions imposées par la situation sanitaire. Le domaine de l'enseignement supérieur n'a pas été épargné par la crise et de nouvelles méthodes d'enseignement ont dû être mises en place dans l'urgence pour assurer la continuité des cours tout en respectant les nouvelles normes sanitaires.

Dans ce rapport, le Département de sociologie de l’Université de Genève (DEPSO) est utilisé comme cas d’étude afin de mieux comprendre ce qui s’est joué dans les premiers mois de la crise en 2020. Il vise à documenter ces transformations qui sont sans précédent en établissant un retour d’expérience sur l’évolution des pratiques d’enseignement au cours de l’année académique 2020. Les données qui y sont présentées sont issues d’un corpus composé d’entretiens semi-directifs réalisés avec le corps enseignant du DEPSO, d’un questionnaire en ligne et d’un focus group exploratoire auquel des étudiant.e.s en bachelor et master de sociologie ont participé. Les données ont été récoltées durant le semestre d’automne 2020.

La première partie du rapport présente un aperçu de l'organisation de l'Université de Genève, notamment de sa structure, ses objectifs, et des enjeux liés à la recherche et à l'enseignement. La seconde partie porte sur les caractéristiques du modèle de l'enseignement traditionnel pré-Covid, parmi lesquelles figurent les échanges en présentiel (en face à face), l’exploitation restreinte du potentiel pédagogique des outils numériques mis à disposition par l'Université, la dynamique collaborative entre les membres du corps intermédiaire de sociologie à l'inverse des professeur.e.s qui n'échangeaient que peu sur leurs pratiques pédagogiques, et enfin la volonté d’assurer une formation académique de qualité en proposant des cours et des diplômes reconnus par les universités à travers le monde. La troisième partie revient sur les transformations de l’enseignement provoquées par la crise, notamment avec le choc vécu par le corps enseignant et les étudiant.e.s lors du passage à distance au semestre de printemps 2020, avec la suspension temporaire des activités de la recherche et la nécessité d’assurer la continuité pédagogique, avec les défis posés par l’enseignement à distance (d’un point de vue technique, logistique, pédagogique et du manque d’interaction), ainsi qu’avec le rôle-clé qu’ont joué les membres du corps intermédiaire dans la gestion de la crise. La dernière partie propose de repenser le modèle pédagogique de l’Université à l’ère des pandémies. Plusieurs bonnes pratiques pédagogiques et solutions sont ainsi proposées, telles que favoriser l’interactivité et la spontanéité des échanges entre l'enseignant.e et les étudiant.e.s, préserver une forme de ritualité de l'enseignement pour créer une nouvelle normalité et garder un contact régulier avec les étudiant.e.s à distance, ajuster le contenu pédagogique aux modalités d’enseignement à distance, privilégier l’enseignement hybride, favoriser les échanges sur les pratiques d’enseignement grâce à un espace virtuel de partage, et assurer un meilleur accompagnement technique et logistique permettant de dépasser l’improvisation.


Rapport DEPSO: Retour d'expérience sur l'enseignement au Département de sociologie au temps du Covid-19 (année 2020)
Jimmy Clerc, avec la collaboration de Malaïka Nagel
Sous la direction de Mathilde Bourrier et Cornelia Hummel
Département de sociologie, Université de Genève, 2021