Mobilité EMPA

La mobilité pour les étudiants en Management public

La MAP est l’unique partenaire suisse du prestigieux réseau européen EMPA (European Master in Public Administration) qui regroupe une dizaine d’institutions réputées en matière d’études du management public. Les étudiant-e-s de la MAP ont ainsi la possibilité d’effectuer un semestre d’études dans une université partenaire et de pouvoir rédiger leur mémoire de fin d’études sous la supervision d’un jury bi-national. Elles/ils obtiendront, en plus du diplôme de Master de l’UniGE, le diplôme européen EMPA.

Dans le cadre de la convention d’échanges passée entre la MAP et le réseau « European Master of Public Administration », un étudiant de la MAP peut acquérir, lors de la seconde année d’études, des crédits de cours auprès des institutions membres du réseau EMPA, à la condition que les cours choisis ne soient pas identiques à ceux déjà suivis à l’Université de Genève, qu’ils soient pertinents par rapport à l’orientation de la MAP choisie par l’étudiant et qu’ils n’en prolongent pas indûment la durée.

L’admission au programme d’échanges avec les institutions membres du réseau EMPA se fait sur dossier. Le Comité scientifique statue sur chaque demande. La sélection des candidats s’effectue sur la base des critères suivants : compétences linguistiques, notes obtenues lors de la première année de la MAP, motivation personnelle du candidat et nombre d’échanges négociés annuellement entre les différentes institutions membres du réseau EMPA.

Les membres du réseau EMPA sont actuellement :

• l’Università degli Studi di Bocconi à Milan (Italie)
• la Deutsche Hochschule für Verwaltungswissenschaften à Speyer (Allemagne)
• l’Institut d’études politiques de Paris (France)
• la Katholieke Universiteit Leuven (Belgique)
• l’Université catholique de Louvain-la-Neuve (Belgique)
• l’Université de Leiden à Rotterdam (Pays-Bas)
• l’Université Erasmus à Rotterdam (Pays-Bas)
• la Corvinus University à Budapest (Hongrie)
• l’Université de Tallinn (Estonie)
• l’Université de Limerick (Irelande)
• l'Université de Ljubljana (Slovénie)
• l’Institut d'études politiques de Lyon (France)
• l’Université de Vaasa (Finlande)

Conditions de départ

  • Les étudiants de la MAP ont la possibilité de partir dès le 3ème semestre d'études pour un maximum de 30 crédits ECTS dans l'Université d'accueil.
  • Ils doivent prendre contact l'année précédent le départ ou le semestre précédent avec le Conseiller aux études, M. Gaëtan Clavien. Ils doivent venir avec un plan de mobilité défini qui comporte les équivalents des cours offerts à Genève ou tout du moins des équivalences dans les mentions offertes par la MAP. Les étudiants doivent également apporter les descriptifs des enseignements envisagés pour la mobilité.
  • Si une sélection des candidatures en surnombre est nécessaire, le comité scientifique de la MAP se déterminera en fonction des résultats académiques déjà enregistrés.
  • Si nécessaire, le programme peut être modifié en début de séjour. En effet, le programme est préparé sur la base de l'offre de formation disponible durant l'année académique précédant le séjour. Ainsi des cours peuvent ne plus être disponibles, ou leur contenu peut avoir été sensiblement remanié, etc. Les modifications se rapportant à des cours obligatoires sont à soumettre OBLIGATOIREMENT aux Conseiller-ères aux études pour approbation ; l'Université d'accueil n'est pas compétente pour approuver les modifications de programmes.

Validation du programme de mobilité

  • Au terme de son séjour de mobilité, l'étudiant remet au Doyen le relevé de notation pour la validation du programme accompli.
  • La validation du programme de mobilité fait l'objet d'un courrier du Doyen. L'intitulé des cours suivis et les résultats acquis dans l'Université d'accueil ne sont pas reportés sur le procès-verbal établi par la Faculté.

Sur le procès-verbal de l'Université de Genève ne figureront que les intitulés des cours de l'UNIGE et aucune note ne sera indiquée. La mention "equiv." remplacera la note.

Mobilité et dispositions réglementaires

Les dispositions réglementaires d'ordre général restent valables durant le séjour de mobilité, à savoir :

  • le ou les semestres passés dans une Université d'accueil sont comptés dans le délai de dix semestres disponible pour l'obtention du titre,
  • " Les programmes de mobilité doivent être approuvés au préalable par le doyen, sur la base d'un contrat d'études" (art.20 RE SES).

N.B. Les étudiants en séjour de mobilité restent inscrits en Faculté des sciences économiques et sociales comme étudiants réguliers. Ainsi ils reçoivent à leur domicile ou par E-mail, les mêmes courriers et/ou courriels que leurs camarades restés à Genève : inscriptions aux enseignements, etc., voire exclusion en fin d'année, si le séjour de mobilité n'a pas encore été validé.