Communiqués de Presse

L’Après Big Bang se dévoile. Un premier pas dans la compréhension de l’Univers primordial

Communiqué de Presse UniGE (14 janvier 2016)

Suite au Big Bang, l’Univers se dilate et la matière, en se refroidissant, se structure progressivement. Les premières étoiles et galaxies se forment quelque cent mille ans après. Environ un milliard d’années plus tard, on observe que l’Univers s’est réchauffé et que l’élément le plus abondant, l’hydrogène, est à nouveau ionisé, comme juste après le Big Bang. Comment cette importante transformation, la réionisation cosmique, a-t-elle été possible ? Les astronomes soupçonnaient que les galaxies étaient le moteur principal de ce phénomène. Une équipe internationale et des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE) ont aujourd’hui largement validé cette hypothèse. Ils ont en effet découvert une galaxie compacte expulsant des photons ionisants, responsables de cette transformation de l’Univers. Leur article, publié dans Nature, ouvre une voie de recherche capitale dans la compréhension de l’Univers primordial.

greenpea_galaxy.png

 

 

 

Image de la galaxie “petit pois” compacte J0925 prise avec le teléscope spatial Hubble. Le diamètre de la galaxie est environ 6000 années lumière. La galaxie est donc à peu près 20 fois plus petite que notre galaxie, la Voie Lactée.© Ivana Orlitová, Astronomical Institute, Czech Academy of Sciences (Prague)

 

 

 

 

spectrum_j0925.png  spectrum_j0925_LCexpand.png

Spectres UV de la galaxie “petit pois” compacte J0925 prise avec le télescope spatial Hubble. Gauche: Spectre complet montrant le flux ionisant (tout à gauche), la raie Lyman-alpha et le reste de l’UV.  Droite: Zoom sur continu Lyman, montrant une claire détection (11.8 sigma) du flux ionisant de cette galaxie.

spectrum_j0925_lya.png verhamme_etal2015_fig1.png

Gauche: Profil de la raie Lyman-alpha de la galaxie petit-pois J0925 observé par Hubble. La raie est très étroite et ses deux pics séparés d’environ 300 km/s. Droite : Prédictions des modèles de transfert radiatif  de Verhamme et al. (2015). Les observations de J0925 confirment les prédictions. La raie Lyman-alpha peut ainsi être utilisée pour identifier des galaxies contribuant à la reionisation de l’Univers.

Quelques échos dans la presse et sur divers sites web:

 

Concact: Anne VERHAMME, Daniel SCHAERER

14 janvier 2016
  Communiqués de Presse