Communiqués de Presse

On a vu les toutes premières étoiles. L’une des plus anciennes générations stellaires confirmée par une observation

A l’Observatoire austral européen (ou ESO, pour European Southern Observatory), grâce au Very Large Telescope (VLT), des chercheurs ont repéré la galaxie la plus brillante qui ait jamais été trouvée dans l’Univers primordial. Ces astrophysiciens ont de surcroît pu attester qu’elle recèle des spécimens représentatifs des premières générations d’étoiles. Ces objets massifs, extraordinairement lumineux et qui ne relevaient jusqu’à aujourd’hui que de la prédiction théorique sont à l’origine des premiers éléments lourds de l’histoire, ceux-là même sans qui ni les étoiles telles que nous les voyons aujourd’hui, ni les planètes qui orbitent autour d’elles, ni la vie comme nous la connaissons n’existeraient. En attestant la présence d’étoiles aussi anciennes, ces premières observations directes vont permettre un bond dans la compréhension d’une étape cruciale de l’évolution universelle de l’Univers. Des résultats publiés dans le dernier numéro d’Astrophysical Journal.

eso1524a.jpg cr7_hst.jpg

Gauche: Impression d’artiste de CR7, la galaxie lointaine la plus brillante contenant des étoiles de la première génération après le Big Bang. La galaxie se situe à 12.9 milliards d’années lumière de la Terre. Elle est vue à une époque où l’Univers était à peine âgé de 800 millions d’années. Droite: Image de la galaxie et de ses trois composantes prise avec le télescope spatial Hubble montrant trois composantes. La région semble dominé par de es étoiles primordiales.

Quelques échos dans la presse et sur divers sites web:

Aussi, moins sérieux:

Concact à l’UniGE: Daniel SCHAERER

17 juin 2015
  Communiqués de Presse