Our Current Projects

Ose !

 

Le marché du préservatif est un marché ancré, intemporel et universel. En Suisse, le préservatif est, avec la pilule, le moyen de contraception le plus utilisé du pays. Notre projet veut apporter une innovation sur le marché du préservatif.


Nous avons donc pour but de développer des préservatifs en cellulose bactérienne. La cellulose est un matériel naturel et biodégradable. Celle-ci est chimiquement pure et biocompatible. Elle n'affecte donc pas le bon fonctionnement du corps et n’entraîne pas de réaction d’hypersensibilité.


La production de cellulose peut se faire en laboratoire à partir de bactéries, ce qui permet de produire localement en Suisse. Cela permet de développer un marché durable et équitable mais également d’être plus écologique en minimisant les déplacements.


La cellulose est également pourvue d’une remarquable finesse. L’épaisseur de certaines membranes peut atteindre des valeurs comprises entre 10 et 30 micromètres (épaisseur moyenne des préservatifs les plus fins actuellement sur le marché : 40 à 55 micromètres).


A travers ce projet, nous souhaitons améliorer la santé sexuelle en présentant un produit innovant afin que de permettre au monde de s’épanouir sexuellement sans danger et de façon plus écologique.

 

 

From left to right: Khatiba Khatibi, Ezgi Gozlugol, Emma Jaques and Ezia Oppliger.

September 29, 2020
  Our Current Projects