Vous cherchez...

FAQ

1. A quoi servent les statistiques de l'UNIGE?

D'une part, elles sont envoyées aux différentes instances avec lesquelles nous collaborons souvent, telles que l'Office Fédéral des Statistiques (OFS), l'Office Cantonal des Statistiques (OCSTAT) ou le Service de la Recherche en Education (SRED). Elles sont aussi destinées au grand public et à tous les membres de la communauté universitaire. Nos informations statistiques sont toujours données de manière à ne pas divulguer les identités des personnes concernées.

2. Qui peut avoir accès aux statistiques de l'UNIGE?

Le Bureau des statistiques est là pour répondre aux questions concernant les effectifs d'étudiants,les diplômes ou le personnel de l'UNIGE. Tandis que n'importe qui peut nous adresser une requête, les données privées sur les étudiants ou les membres du personnel sont protégées par la loi. Ainsi, nous pourrons communiquer le nombre d'étudiants inscrits pour une certaine formation, mais pas leurs noms.

3. Quels recoupements d'informations y a-t-il Bureau des statistiques et l'Observatoire de la vie étudiante?

Nos données et les leurs proviennent de sources différentes et ont différents objectifs. Ainsi, nos données sont des données administratives qui proviennent des dossiers d'immatriculation des étudiants. Nous connaissons leur nombre, leur âge, leur provenance, leur faculté/formation d'inscription, etc...

Les données de l'observatoire de la vie étudiante proviennent d'études et de questionnaires sur des échantillons d'étudiants. Leur but est d'observer la vie sociale et académique des étudiants durant leur parcours universitaire. Ils peuvent répondre à des questions telles que "quelle est la qualité de vie de l'étudiant", "quel impact a la réforme de Bologne sur la qualité des études".

4. D'où viennent les données contenues dans la publication statistiques?

Les données proviennent des extractions faites pour l'OFS sur les bases de données de l'Université. Ces extractions ont lieu deux fois par an et servent de base pour toutes les statistiques faites au cours d'une même année. Les données de toutes les structures de l'Universités sont récoltées exactement au même moment, dans un seul fichier. 

- Pour les étudiants, jusqu'en 2007, l'extraction avait lieu chaque année le 15 décembre et le 1er juin sur les étudiants immatriculés à l'UniGe au semestres d'hiver et d'été. Dès l'année 2007 elle a lieu le 15 novembre et le 1er mai pour les semestres d'automne et de printemps. 

- Pour les diplômes, l'extraction a lieu entre février et mars de chaque année. Les données incluent les diplômes obtenus aux 3 sessions d'une même année civile.

- Pour le personnel, l'extraction a toujours lieu au 31 décembre de chaque année.

Une fois l'extraction effectuée, il peut s'écouler un ou deux mois avant que le Bureau des statistiques ait accès à ces données. En effet, celles-ci sont vérifiées et corrigées par l'OFS et la DASE avant d'être disponibles pour les statistiques.

Dans certains cas (par exemple entre la rentrée académique d'octobre et l'extraction), le Bureau peut accéder à la base "vivante" des étudiants afin de répondre à des requêtes urgentes. Ces données seront toutefois toujours indiquées comme étant provisoires, cette base étant remise à jour tous les lundis.

5. Comment sont calculés les nombres d'étudiants dans la publication statistique?

A partir des extractions faites pour l'OFS. Certaines données (nationalités, nouveaux étudiants...) sont de simples tableaux à doubles entrées obtenus sur l'une des applications des bases de données. Pour les données par faculté, nous prenons les nombres d'étudiants inscrits par année académique à chaque formation de l'UNIGE, puis par simple addition nous obtenons les étudiants par section, puis par faculté. Les totaux sont vérifiés grâces à différents filtres et requêtes dans nos applications de bases de données. Bien sûr, il se peut que certaines erreurs humaines se glissent dans nos pages. Dans ce cas, merci de nous le signaler afin que nous fassions la correction.

6. De quand datent les données étudiants / diplômes / personnel de la publication statistique?

- Pour les étudiants: aux alentours du 15 décembre de chaque année jusqu'en hiver 2006, puis au 15 novembre dés l'automne 2007.

- Pour les diplômes: entre février et mars de chaque année.

- Pour le personnel: le 31 décembre de chaque année.

7. Pourquoi est-ce que le nombre d'étudiants de la publication ne correspond pas aux nombres d'étudiants que comptent "manuellement" les facultés / sections / départements?

Les nombres d'étudiants indiqués dans la publication proviennent d'une extraction annuelle du nombre d'étudiants inscrits dans chaque formation à un moment donné (au 15 décembre de chaque année). Tandis que les personnes travaillant dans les facultés peuvent voir les nombres d'étudiants qui suivent tel cours au jour le jour, nos données ne varient pas au cours de l'année. Le fait qu'un étudiant ait abandonné sa formation d'origine ou se soit réorienté ne se verra pas dans nos données avant l'extraction annuelle suivante.

8. Pourquoi la publication statistique ne paraît-elle qu'en juin?

Ceci est dû au fait que les données ne sont pas toutes disponibles avant fin mai. Ainsi, les premières données arrivent en décembre (le personnel), puis en janvier (étudiants), février-mars (diplômes) et mai (bibliothèques, auditeurs et mobilité). De ce fait, la publication papier ne peut paraître avant juin au plus tôt.

Nous avons toutefois prévu de mettre online les données étudiants, diplômes et personnel le plus tôt possible, avant la publication complète de la brochure.

9. Pourquoi la publication statistique ne contient-elle plus la partie Budget de l'UniGe?

Il a été décidé d'éviter de faire paraître des informations redondantes avec une autre publication de l'Université. Ainsi, toute personne intéressée par le budget de l'Université peut demander à recevoir le rapport du budget directement à la Division Financière.

10. Pourquoi les données fédérales de l'Office Fédéral de la Statistique (OFS) et de l'UNIGE ne correspondent-elles pas?

Contrairement à l'UNIGE qui classe ses données selon les différentes Facultés/Ecoles/Instituts par Sections et Départements, les données de l'OFS sont classifiées selon les branches du Système d'Informations Universitaire Suisse (SIUS). Ce qui donne le tableau suivant:

Branches de l'OFS (SIUS) Equivalent UNIGE
1. Sciences humaines et sociales 
1.1 Théologie     Théologie, Lettres (histoire des religions), CEO
1.2 Langues et littérature Lettres, ELCF, ETI
1.3 Sciences historiques et culture Lettres (philosophie, musicologie, archéologie, histoire de l'art), SES (histoire économique et sociale)
1.4 Sciences sociales FPSE (psychologie, sciences de l'éducation), SES (géographie humaine, sociologie, sciences politiques), Lettres (journalisme, communication), IUHEI, Sciences (études urbaines)
1.5 Pluridisciplinaires/autres Lettres (pluridisciplinaire)
2. Sciences économiques SES (économie politique, économie d'entreprise, informatique de gestion, sciences économiques autres)
3. Droit Droit 
4. Sciences exactes et naturelles 
4.1 Sciences exactes Sciences (mathématiques, informatique, astronomie, physique, autres)
4.2 Sciences naturelles Sciences (chimie, biologie, sciences de la terre, autres), SES (géographie physique)
4.3 Pluridisciplinaires/autres Sciences (formation des enseignants du degré secondaire I), autres
5. Médecine, pharmacie 
5.1 Médecine humaine Médecine (médecine humaine), Sciences (ingénieurie biomédicale)
5.2 Médecine dentaire Médecine (médecine dentaire)
5.3 Médecine vétérinaire -
5.4 Pharmacie Sciences (pharmacie)
5.5 Pluridisciplinaire/autres Médecine (pluridisciplinaire, autres)
6 Sciences techniques  
6.1 Sciences de la construction et mensuration Architecture
6.2 Génies mécaniques et électriques -
6.3 Agriculture et sylviculture -
6.4 Pluridisciplinaire/autres Sciences (ingénieur chimiste)
7. Interdisciplinaires/autres Lettres (études européennes, logique, développement), IUED, SES (études genre), EEPS

 

De plus, les données de l'OFS incluent les étudiants qui suivent une Formation Continue de plus de 60 crédits ECTS. Ces étudiants-là sont omis de nos statistiques.

11 Que signifie EPT, Fonds DIP, Tous Fonds?

EPT : "équivalent plein temps". Vu que les personnes travaillant pour l'UniGe le font souvent à differents taux d'activités, les postes sont toujours comptés en "équivalent plein temps". Ainsi, une personne travaillant à mi-temps sera équivalente à 1/2 poste EPT.

Fonds DIP : Fonds provenant des crédits obtenus du Canton et de la Confédération par le Département de l'Instruction Publique.

Tous Fonds : Fonds quelles que soient les sources de provenances (DIP, Fond National de la Recherche...)

12. Quelles sont les catégories de personnel utilisées par l'OFS?

Catégorie de personnel SIUS (en cours de modification)

13. Quelle différence entre "poste" et "personne"?

Un poste peut être divisé entre plusieurs personnes "réelles" (par exemple: un poste à plein-temps peut être divisé entre 2 personnes à mi-temps). Les postes indiqués dans les statistiques sont toujours mesurés en "équivalent plein temps" afin de tenir compte de cette ambigüité.

14. Où peut-on trouver des prévisions sur le nombre d'étudiants à l'UniGe?

Les meilleures prévisions disponibles se trouvent sur le site de l'OFS. Celui-ci met à disposition plusieurs types de prévisions:

Prévisions du nombre d'étudiants pour l'UNIGE (fichier excel téléchargeable)

Prévisions du nombre d'étudiants pour l'ensemble des Hautes Ecoles Universitaires

15. Où peut-on trouver des informations sur le niveau social des étudiants?

Pour la Suisse entière, la meilleure source disponible est sur le site de l'OFS. Pour l'UniGe, ce type de question peut être posé à l'Observatoire de la vie étudiante.

16. Où trouver des informations sur les étudiants avant leur entrée à l'UniGe?

Cela dépend du type d'information recherchée. S'il s'agit du pays de provenance de l'étudiant ou de son type de certificat lui donnant l'accès à l'UNIGE, le Bureau des statistiques peut vous répondre. S'il s'agit du parcours primaire ou secondaire des étudiants, mieux vaut s'adresser (pour Genève) au Service de la Recherche en éducation (SRED), ou à l'Office Fédéral de la Statistique (OFS) pour la Suisse.

17. A quoi sert le questionnaire sur les taux d'encadrements?

Les chiffres obtenus grâce au questionnaire sur les taux d'encadrement sont une des étapes de calcul dans le


Lorsque toutes les étapes sont complètes, le modèle aboutit au calcul de certains indicateurs tels que le taux d'encadrement ou le coût par étudiants.

18. Pourquoi ne peut-on pas savoir en quelles années d'études sont les étudiants?

Les bases de données à notre disposition nous donnent différentes informations telles que l'année d'immatriculation, le semestre d'études, le nombre de semestres de présence, etc... mais pas l'année d'études dans laquelle se trouve un étudiant. En effet, un étudiant en semestre 3 peut être soit en 1ere année (s'il double) soit en 2e.

Dans ce domaine, nous ne pouvons, au mieux que faire des estimations, à vérifier par les différents secrétariats aux étudiants. Nous espérons bientôt avoir accès à la base de données ECTS  qui nous permettra enfin de répondre à cette question. 

19. Pourquoi n'a-t-on pas de comparaisons avec les autres Hautes Ecoles de Suisse et d'ailleurs?

Les comparaisons entre Hautes Ecoles de Suisse sont disponibles sur le site de l'OFS. Les comparaisons internationales sur le site de l'OFS, sur le site de l'OCDE ou sur le site d'Eurostat.

20. Pourquoi ne peut-on pas avoir le taux d'échec ou de réussite des étudiants ?

C'est un problème de disponibilité de données et de définition. Les extractions faites pour l'OFS et sur lesquelles nous nous basons pour nos statistiques nous permettent de savoir qui est inscrit dans quelle formation au semestre d'hiver et qui a terminé avec succès sa formation  durant l'année. Elles ne contiennent pas d'indications sur les échecs ou les réussites aux examens ou aux sessions.

Un autre problème concerne la fourchette de temps à utiliser pour calculer l'échec ou la réussite. Si l'on prend 5 ans, on comparera des licences à des bachelors et certaines facultés (la médecine p.ex.) ne pourront pas être prises en compte. Si l'on prend 10 ans, la dernière année "calculable" sera 1997!