Statistiques

Statistique du personnel

La statistique du personnel a subi deux changements majeurs ces dernières années. Le premier concerne l'entrée en vigueur, en 2009, du nouveau règlement sur le personnel de l'Université de Genève qui a entraîné une modification des titres, de la définition et du regroupement des différentes fonctions du corps enseignant (corps professoral et collaborateurs et collaboratrices de l'enseignement et de la recherche). Les principales modifications sont notamment le retrait des chargé-e-s de cours du corps professoral pour les associer aux collaborateurs et collaboratrices de l'enseignement et de la recherche, et la création des fonctions de Post doctorant-e-s et d’Auxiliaires de recherche et d’enseignement. Ces nouvelles fonctions ont nécessité le regroupement de tous les contrats d’assistant-e-s, y compris les attaché-e-s de recherche, sous une même catégorie Assistant-e-s.
Le second changement concerne la méthode de sélection du personnel de l'Université de Genève pour une année donnée : jusqu'en 2011, étaient prises en considération toutes les personnes avec un contrat actif au 31 décembre de l'année considérée. Dès 2011, sur demande de l'Office fédéral de la statistique (OFS), ce sont toutes les personnes qui ont eu un contrat entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année considérée qui doivent être prises en compte dans la statistique, et ce proportionnellement au nombre de mois travaillés durant l’année. Par exemple, selon l'ancienne méthode, un doctorant ayant eu un contrat de six mois à 100% de janvier à juin n’est pas pris en compte dans la statistique, alors que selon la nouvelle méthode de calcul, cette personne est comptabilisée, mais comme ayant travaillé à 50% sur l'ensemble de l'année. Cela correspond à la formule suivante : temps de présence annuel dans la fonction divisé par le temps de présence annuel moyen (nombre de mois travaillés/12 mois).
Ces deux changements dans la statistique du personnel impliquent donc deux ruptures de série, la première en 2009 relative à la redéfinition des fonctions, la seconde en 2011 relative à une nouvelle méthode de comptabilisation du personnel.
L’unité de mesure utilisée pour présenter la statistique du personnel est toujours celle des équivalents plein-temps (EPT).

Statistique du personnel 2016

En 2016, l'UNIGE compte 4'449.3 postes en équivalent plein temps (EPT); l'évolution des effectifs du personnel reste globalement stable (+0.8%). Entre 2015 et 2016, le nombre de postes augmente en particulier au niveau :

  • des centres interfacultaires (Global Studies Institute et Centre universitaire d'informatique),
  • du corps professoral (+2.3%),
  • des postes financés par le fonds national suisse (FNS) (+6.8%)

Les chiffres détaillés du personnel (2014-2016) sont disponibles au format excel :

1_Synthèses personnel par facultés 2014-2016.xlsx

2_Personnel par type fonction, sexe et facultés 2014-2016.xlsx

3_Personnel par type fonction, financement et facultés 2014-2016.xlsx

4_Personnel par type fonction, nationalité et facultés 2014-2016.xlsx

5_Personnel par détail fonction et facultés 2014-2016.xlsx

Évolution du personnel de l'UNIGE, en EPT, sur la période 1991-2016

2.1_Chiffres évolution 91-16.png

Répartition du personnel de l'UNIGE, en pourcent, selon le sexe, l'origine, la fonction et la source de financement - Taux moyen 2016

 2.2_Camemberts 2016.png

 

Répartition du personnel de l'UNIGE, en EPT, selon la fonction et les facultés - Taux moyen 2016

 2.3_Fac par fonction 2016.png