Actualités

Transformation du colloque annuel de théologie (CUSO) en projet de publication

La relation personnelle à Dieu : quelles perspectives d’études ?

Si dans nos sociétés sécularisées la religion a, en grande partie, cessé de structurer l’espace social et politique, elle se manifeste de plus en plus dans sa dimension personnelle, à travers des formes de « religiosité privée » (Marcel Gauchet) fondées sur la recherche d'une relation personnelle et ainsi non médiatisée avec un Dieu intime.

La théologie chrétienne n'est pas étrangère à cette thématique, qu'elle cherche elle-même à appréhender de manière critique: de quelles manières les écrits bibliques permettent-ils de conceptualiser l'idée d'une relation personnelle à Dieu, à partir de ses éventuelles mises en récit? Cette recherche d'intimité avec le divin est-elle à mettre en perspective historiquement, ou a-t-elle toujours été au cœur de toute
pratique religieuse? Est-ce un phénomène spécifiquement moderne, lié à l'affirmation de l'individu et, de manière paradoxale, à la «mort de Dieu» qui aurait acté la «séparation» avec lui?

Si elle est le propre d'une société sécularisée, est-elle pour autant exclusive de toute médiation institutionnelle, liturgique, matérielle? Au-delà ensuite des questions contextuelles, comment une telle relation, qui sous-tendrait la possibilité d'une ouverture réciproque du fini sur l'infini, a-t-elle été pensée philosophiquement et avec quels outils conceptuels? Que pourrions-nous dire, enfin, des implications éthiques de cette recherche de relation avec le «Tout Autre»?

 

En raison de la situation sanitaire, le colloque annuel 2020 de la CUSO consacré à « la relation personnelle à Dieu : quelles perspectives d’étude ? » ne peut désormais plus se tenir en présence à Notre-Dame de la Route (Fribourg). Un passage complet du colloque à distance a été envisagé, mais le comité d’organisation a considéré que ce format ne permettrait pas de réaliser des échanges de qualité entre doctorant·e·s et professeur·e·s de toutes les disciplines et n’apporterait pas d’avantage supplémentaire en contrepartie.

Afin que le projet de ce colloque annuel n’en sorte pas amoindri, mais demeure au contraire un véritable tremplin dans la formation des doctorant·e·s et l’avancement de leur carrière, le comité d’organisation a proposé de transformer le colloque en projet de publication de toutes ou d’une partie des interventions des doctorant·e·s et professeur·e·s. A ce jour, il pourrait s’agir d’un numéro thématique de la Revue de théologie et de philosophie, en 2021, dédié à la relève de la recherche en théologie.

En savoir plus (PDF)

29 octobre 2020
  Actualités