La Faculté

Mot du Doyen

Au coeur de l’été, un regard sur l’année écoulée…

Ghislain Waterlot

Une année passe vite et pour la Faculté elle a été bien remplie.

D’abord trois nouveaux recrutements dans le corps des enseignants. Ueli Zahnd est nommé professeur ordinaire en histoire des traditions théologiques du protestantisme, dans un poste dédié à l’Institut d’Histoire de la Réformation rattaché à notre Faculté et à la Faculté des Lettres. Anne-Catherine Baudoin rejoint la Faculté comme maître d’enseignement et de recherche en Nouveau testament et histoire du christianisme ancien. Sarah Scholl est nommée maître-assistante en histoire du christianisme contemporain. Du côté des membres du personnel administratif et technique, nous avons recruté cette année un nouveau Webmaster, David Gonzalez : en quelques mois il a su proposer et opérer un profond renouvellement du site de la Faculté.

Ensuite une convention de partenariat scientifique a été finalisée et signée cette année avec l’Université Yonseï (Corée du Sud, Séoul) et sa Faculté de théologie réformée. Les contacts avaient commencé il y a 18 mois. Une première délégation de notre Faculté s’était rendue à Séoul en octobre 2016. Puis nous avions reçu toute une équipe de nos collègues coréens en juin 2017. Enfin, pour sceller officiellement cette relation confirmée, pas moins de 40 % du corps professoral de la Fac (Hans-Christoph Askani, Christophe Chalamet, François Dermange, Jean-Daniel Macchi et Sarah Stewart-Kroeker,) s’est rendu à Séoul pour un colloque sur l’éco-théologie qui s’est tenu du 25 au 27 juin.

La Faculté a été également directement impliquée dans la Formation pour les imams souhaitée par les pouvoirs publics en vue d’une pleine acculturation à la société suisse des responsables de communautés religieuses musulmanes. Cette formation s’est fort bien déroulée et les médias sont venus plusieurs fois dans les salles de cours pour interroger les enseignants et les enseignés.

Le nombre d’étudiants immatriculés à la Faculté continue d’augmenter et nous passons le cap des 200. L’enseignement à distance ne faiblit pas et le nouveau master à distance se développe, mais il faut souligner spécialement cette année la très belle volée d’inscription en première année de bachelor de théologie en présence.

Ce printemps, plusieurs de nos anciens étudiants (Gabriel Amisi, Nicolas Lüthi, Elisabeth Schenker, Nathalie Schopfer) ont été consacrés pasteurs de l’Eglise protestante de Genève. D’une manière générale, nous travaillons à renouveler les relations avec l’ensemble des Eglises de Suisse romande.

Toutefois on ne rappellera jamais assez que les études de théologie, formation interdisciplinaire et généraliste de qualité, ouvrent les portes de carrières variées. On trouve de nos anciens étudiants dans le monde de l’édition, les carrières politiques, l’enseignement, les métiers relatifs à l’aide sociale, le journalisme, et d’autres encore. Tout dernièrement, une de nos étudiantes terminant son bachelor était admise à s’inscrire en master de relations internationales.

L’année s’est terminée avec la visite du pape François au Conseil Œcuménique des Églises à l’occasion du 70e anniversaire de ce Conseil. Pour la première fois, un pape faisait du COE le centre et la raison d’être d’un déplacement à Genève. La Faculté a été fortement mobilisée par les médias à l’occasion de cette visite.

Et finalement l’été est là. Alors avant de nous retrouver pour un nouveau départ, prenons le temps de lui laisser sa place !

 

Ghislain WATERLOT
Doyen

Juillet 2018