Actualités et manifestations

Max Weber et la philosophie

img_MaxWeber.jpg

15-16 novembre 2019

Entrée libre

Ce colloque, organisé par la Faculté de Théologie de l'Université de Genève et l'Institut d'Études Politique de Lille, en collaboration avec la revue Klêsis, souhaite célébrer l'anniversaire de la mort de Max Weber (100 ans en 2020) en étudiant les rapports de son œuvre avec la philosophie. Certes, cette œuvre a permis à la sociologie, plus largement aux sciences sociales, de ne pas être absorbées par la philosophie, en leur ouvrant l'espace de la recherche scientifique et universitaire et en pratiquant des concepts irréductibles à ceux de la métaphysique, de la philosophie politique et de l'éthique. Cependant, cela ne signifie nullement que le dialogue avec la philosophie a été rompu : outre l'influence controversée mais indéniable de l'œuvre de Nietzsche ou celle de son maître Heinrich Rickert, les grands thèmes méthodologiques (le problème des valeurs en épistémologie, la question de l'objectivité et des divers types de rationalité, le concept d'idéaltype...), la compréhension de l'histoire mondiale à partir du paradigme de la rationalité en finalité, la tentative de rendre raison des diverses manifestations mondiales du fait religieux (religion et économie, religion et rationalité, désenchantement du monde...), la définition, ou redéfinition, d'un sujet rationnel à l'aune des problématiques posées par le monde social (domination, hiérarchies, bureaucratie, légitimité...) – tous ces enjeux ont des résonances philosophiques profondes, que la philosophie comme discipline a le droit, et peut-être le devoir, de discuter. Ce colloque voudrait ainsi défendre l'idée que l'œuvre de Max Weber est aussi un apport à la philosophie, d'une part en faisant le point sur la situation philosophique de Max Weber dans la recherche actuelle, d'autre part en complétant ou prolongeant les travaux déjà effectués sur les dimensions philosophiques de son œuvre.

Organisation scientifique : François Dermange (UNIGE), Patrick Mardellat (Sciences po Lille) et Paul Slama (University of Johannesburg)

31 octobre 2019
  Actualités et manifestations