Notre fondation

La Commission Santé

La commission Santé (CS) est créée en 1999 suite au travail d’un groupe de réflexion dirigé par le Prof Jean Fabre sur le thème de la solitude (Groupe Sol, créé en 1980). Elle a été présidée successivement par Olivier Jeanneret de 2000 à 2005, François Loew de 2005 à 2006, Hans Stalder de 2007 à 2015 et depuis 2016 par Louis Loutan.

La CS se réunit en séance plénière de deux heures une fois par mois. Des groupes de travail sont créés pour approfondir des sujets spécifiques impliquant des membres concernés. La réflexion est menée généralement de manière non hiérarchique, stimulante, favorisant l'expression libre des opinions des membres venant d'horizons divers.

OBJECTIFS DE LA CS

  • Développer une réflexion autour des thèmes de la santé, prise au sens large, et du maintien de l’autonomie des personnes âgées. Approfondir des sujets spécifiques et si un consensus se cristallise en publier les résultats.
  • Centrer ses activités sur des thèmes d’importance et d’utilité générale dans le domaine de la santé des personnes du 3e et 4e âge. La CS porte une attention particulière aux intérêts des membres de l’UNI3 en ciblant d’avantage les besoins des utilisateurs de services que ceux des professionnels.
  • Conduire des études dans le domaine de la santé des seniors et effectuer des sondages auprès des membres de l’UNI3.
  • Organiser des interventions du secteur Médecine de l’UNI3 (conférences, débats, séminaires, ateliers).
  • Prendre position sur des projets de loi ou des directives mis en consultation.

THÈMES DE RÉFLEXION ET ÉTUDES DE LA CS

Ces derniers sont choisis et menés par les membres de la CS en effectuant une revue de la littérature, en consultant des spécialistes extérieurs et en définissant la méthodologie appliquée.


En 2021, la CS a effectué un sondage auprès des membres Uni3 sur la peur d’être atteint de démence. La perte d’autonomie représentait la crainte la plus exprimée par les participants. Les résultats ont été présentés aux membres de l’UNI3 lors d’une conférence débat en mai 2021 (un document va être mis en ligne).

En 2020, la CS publie une brochure disponible en ligne : Responsabilité personnelle et santé : questions et questionnement. Elle soulève 9 questions de réflexion sur le sujet (Suis-je responsable de ma santé, de mes maladies ? Suis-je un bon malade ? etc).

En 2019, un groupe de travail coordonné par Mme Béatrice Despland a traité le problème de l’assurance-maladie (L’assurance-maladie (LAMal) en question). Ce document répond à 13 questions fréquentes posées par les assurés. Ce thème a fait l’objet d’une conférence UNI3 en mai 2019.

En 2018, trois thèmes ont été abordés. Tout d’abord une réflexion sur le terme « qualité de vie », qui est abusivement utilisé tant par le corps médical que par les médias. Des avis d’experts dans les domaines médical, économique, philosophique, éthique, social et théologique ont été sollicités. Une synthèse a fait l’objet d’un cahier de l’UNI3 et d’une conférence débat en mai 2018. Puis un sondage a été effectué auprès de tous les membres d’UNI3 afin de mieux connaitre leurs intérêts et thèmes à aborder lors de conférences ou ateliers. Beaucoup des suggestions portent sur le « bien vieillir ». Enfin, une brochure a été publiée au printemps 2018 : concernant la rédaction des directives anticipées (Rédiger mes directives anticipées). Ce document a été lancé à l’occasion d’une conférence UNI3 donnée par la Prof Sophie Pautex en avril 2018.

En 2014, la CS a entrepris une étude sur les problèmes d’économie de santé auxquels les personnes âgées sont confrontées. Les résultats publiés (Solidarité mise à l’épreuve, 2016) montrent l’ignorance des réalités économiques du public consulté et la grande diversité des opinions, qui cependant convergent sur un point : la médecine doit toujours prévaloir sur l’économie.

En 2013, la CS a mené une réflexion sur le thème de l’euthanasie en faisant appel à des spécialistes parfois externes et à la littérature. Le but était de clarifier les points de vue techniques, légaux, déontologiques, moraux et éthiques souvent incompris du public et d’évaluer les implications d’une légalisation discutées (voir le cahier publié par Uni3). Cette même année, une étude a été menée sur l’attente de soins en fin de vie. Conduite dans un EMS, elle tentait de mettre en évidence les différences d’attitude entre les résidants, leurs personnes de confiance et les professionnels de santé qui s’en occupent face à un problème de santé aigu. Les résultats de cette recherche qualitative ont révélés de fortes discordances entre les souhaits des résidants et ceux de leur entourage, mais aussi donné des clés pour les surmonter. Une publication a été faite en 2013. Deux conférences de l’UNI3 ont abordé ce sujet en 2009 et en 2013 et les résultats ont été également présentés aux membres des universités des seniors de Berne, de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds en 2015.

Au départ (1996) une riche réflexion a été menée sur le thème de la solitude conduisant à de nombreuses publications dont les deux livres La solitude, ça s’apprend ! (1992) et Vivre sans elle (1996) (une partie des travaux a été financée par le Fonds National de la Recherche Scientifique (PNR 32, Vieillesse). En 2004, l’activité physique des seniors a fait l’objet d’une démarche approfondie, soutenue par la Fondation Leenaards et la Loterie Romande, qui a abouti à la publication de 4000 exemplaires du guide Bouger davantage, que d’avantages ! En 2007, le sentiment d’insécurité chez les ainés a fait l’objet d’une recherche-action dont les résultats ont été publiés. En 2010, la CS a étudié les implications de l’introduction des forfaits hospitaliers et a organisé une conférence de l’UNI3 sur ce sujet.

PRISES DE POSITION 

En février 2018, la CS s’est exprimée auprès de l’Académie Suisse des Sciences Médicale (ASSM) lors de la mise en consultations de l’Attitude face à la fin de vie et à la mort.

Une prise de position concernant une recommandation sur les Directives anticipées mise en consultation par l’Académie Suisses des Sciences Médicales a été rédigée en 2009 et une autre en 2010 sur la modification du code pénal concernant l’assistance au suicide mise en consultation par le Conseil fédéral.

En 2011, la CS s’est également prononcée sur le projet d’une nouvelle constitution du Canton de Genève. Les prises de position ont été envoyées aux instances concernées et peuvent être consultées au secrétariat de l’UNI3.

En 2008 la CS a pris position lors de la mise en consultation par le Conseil fédéral de la loi sur la prévention et la promotion de la santé. Ses membres se sont prononcés contre l’initiative « Qualité et efficacité économique dans l’assurance maladie », soumise à votation le 1er juin 2008.

INTERVENTIONS DANS LE CADRE DU SECTEUR MÉDECINE DE l’UNI3

La CS a repris dès 2012 l’organisation de 9 conférences et conférences-débats par année du secteur Médecine de l’UNI3. Depuis 2010 ont lieu des cours sur « biologie et origine de la vie » et depuis 2015 deux ateliers parallèles « littérature et santé ».

COMPOSITION DE LA CS

Les membres de la CS sont choisis en fonction de leurs compétences respectives dans le domaine de la santé et du social et nommés par le Comité Scientifique de l’UNI3. A compter du 1 janvier 2022 la CS comprend 11 membres : des médecins (A.F. Allaz, F. Ferrero, L. Loutan, M. Magistris, T. Rochat), une juriste (B. Despland), une sage-femme (F. Bonvallat), deux biologistes (Ch. Favre et J. Favet), un économiste (B. Bürgenmeier), un éthicien (B. Baertschi)

CONTACT

Dr Louis Loutan, Président de la Commission Santé d'Uni3 
Avenue de l’Amandolier 15, 1208 Genève.
Tél. : 079 250 0591
E-mail : loutanlouis(at)gmail.com

AVEC LE SOUTIEN DE

Logo de la loterie Romande