Hic et Nunc (1932–1936)Lire

« Telle est, dans son principe, la seule attitude politique que puisse adopter le protestant : la politique du pessimisme actif, — ou si l’on veut de l’activisme sans illusions. »

Notice

Hic et Nunc (Ici et Maintenant) est une revue personnaliste protestante créée à Paris en 1932 dans le sillage des éditions « Je sers » qui en assurent la diffusion, et avec l’appui de Pierre Maury, directeur de la revue Foi et Vie. Outre Denis de Rougemont, le petit groupe qui l’anime est composé de Roland de Pury, Roger Jézéquel (Roger Breuil), Albert-Marie Schmidt et Henry Corbin. L’influence de la théologie de Karl Barth y est très présente, de même que la pensée du philosophe Soeren Kierkegaard. L’aventure Hic et Nunc s’achève en janvier 1936, date à laquelle la revue cesse de paraître après 11 numéros (dont deux doubles).

« Denis était de bout en bout le meneur de jeu » de cette petite revue, affirme son coreligionnaire Roland de Pury. Il cosigne le manifeste du numéro 1, en novembre 1932, ainsi que « Principe d’une politique du pessimisme actif », repris plus tard dans son ouvrage Politique de la personne. Ensuite, il est présent dans quasiment toutes les livraisons, signant aussi l’éditorial du numéro 7. Malgré la brièveté de son existence, on trouve dans Hic et Nunc une série de contributions importantes permettant de mieux comprendre la pensée théologique de Denis de Rougemont.

Bibliographie

  • Roland de Pury, « Autour de Hic et Nunc », dans Henri Schwamm et André Reszler (éd.), Denis de Rougemont, l’écrivain, l’Européen, Neuchâtel, La Baconnière, 1976, p. 73-81.
  • Bernard Reymond, Théologien ou prophète. Les francophones et Karl Barth avant 1945, Lausanne, L’Âge d’Homme, 1985, p. 62-78.
  • Arnaud Baubérot, « La revue Hic et Nunc : les jeunes-turcs du protestantisme et l’esprit des années trente », Bulletin de la Société de l’histoire du protestantisme français, n° 149, juin-septembre 2003, p. 569-589.

Ressource liée