Correspondance de Monsieur T. au Directeur des Vernets

Dans un langage riche et brillant, oscillant entre ironie et souffrance, où il est difficile de distinguer la réalité de la fantaisie, Monsieur T. s’adresse au Directeur de l’Asile.
Il évoque son quotidien, les relations avec les autres pensionnaires et avec le personnel soignant ; mais aussi la question de son internement, du rapport avec le monde extérieur, de la liberté.