Engagement de la communauté

SOYEZ ACTEURS

 

FOCUS SUR...

 

Les projets soutenus par le Fonds du Rectorat pour le Développement durable

Le projet de potagers et de ruchers communautaires

En avril et en mai 2017, des potagers ont été installés sur deux sites universitaires: le terrain du bâtiment du GAP (Group of Applied Physics) au Chemin de Pinchat, d'une part et le toit d'Uni-Dufour, d'autre part. Parallèlement, un rucher a pris place sur le site du GAP. Le Rectorat a soutenu ce projet, pour sa contribution à la sauvegarde de la biodiversité et à sa sensibilisation. De plus, son potentiel de mobilisation de la communauté universitaire, collaborateur-trices et étudiant-es, a été jugé intéressant. Plus d'infos sur le site web de l'association partenaire de cette action.

bac_unidufour_mai2017_2.jpg

Fête de la main

Dans le cadre de la semaine du développement durable organisée par l'EDD en mars 2017, l'association Do it yourself Geneva a été soutenue pour proposer des ateliers pour apprendre à réaliser soi-même des produits du quotidien. Plus d'infos sur l'action sur le site web de l'association.

L'Association Etudiant-es pour le Développement Durable - EDD

L'EDD est une association étudiante ayant pour but premier de mettre en places des pratiques de développement durable au niveau de l’Université de Genève (UNIGE), le but premier étant une université durable. Elle propose d’accomplir ce but en mobilisant la population estudiantine par l’entremise de campagnes de sensibilisation, de recrutement, de financement, ainsi qu’en implémentant divers projets visant à être en accord avec quelques principes du Développement durable tel que:

  • Recycler et améliorer la gestion des déchets: Considérant les quantités faramineuses d’ordures générées chaque année, il est crucial d’améliorer la préparation de la nourriture dans les cafétérias, la gestion des déchets organiques, sensibiliser les gens au gaspillage alimentaire et diminuer l’utilisation de couverts et contenants en plastique. L’EDD veut travailler en concert avec l’Université de Genève pour améliorer l’efficacité de la collecte et de la gestion des déchets et du recyclage sur le campus de l’université. Présentement, les poubelles de recyclage sont trop peu nombreuses et pas assez visibles pour qu’elles soit utilisées avantageusement. L’un des projets sur lequel travaille l’association vise à vendre des gourdes réutilisables au design moderne, dans le but de sensibiliser les étudiants et le personnel de l’université à la consommation de l’eau et de gobelets en plastiques jetables.
  • Économiser l’énergie: Par le changement de pratiques et par l’introduction de nouvelles technologies, l’UNIGE serait en mesure de diminuer sa consommation en électricité, et par la même mesure, réduire son empreinte sur le réseau électrique genevois. Par cette initiative, l’UNIGE pourrait devenir un acteur emblématique et ainsi inciter d’autres organisations ou institutions à faire de même. Des projets simples et relativement peu coûteux incluraient l’amélioration de l’isolation thermique, une gestion plus efficace de l’éclairage, ou la sensibilisation de la population estudiantine à ces enjeux.
  • Favoriser un transport alternatif: L’automobile connait une place prépondérante dans nos vies. Heureusement, le système de transport en commun de Genève est divers et semble bien adapté aux besoins de ses résidents. La promotion du transport actif, tel que la marche et le vélo, est cruciale non seulement pour diminuer les embouteillages, la pollution atmosphérique, pour garder la population en bonne santé, mais aussi pour offrir une plus grande diversité d’alternatives aux résidents de la métropole. La promotion du transport public et actif peut avoir des répercussions positives sur la qualité de vie des résidents, de la biodiversité urbaine et pourrait contribuer à rehausser d’avantage l’attractivité de la ville de Genève.
  • Soutenir les producteurs d’alimentation locaux et les produits équitables: Le transport d’aliments venant des quatre coins du monde demande des moyens économiques substantiels, a une emprunte carbone élevé, et les produits transportés ne sont généralement pas acheté à des prix favorables aux cultivateurs. Inclure une plus grande portion de produits locaux et de sources équitables pourrait améliorer l’image de l’UNIGE au niveau national et international et protégerait l’économie agricole de la région.
  • Inciter d’autres associations à prendre la voie environnementale: Dans l’optique où l’EDD ne peut accomplir ses buts sans l’aide de ses membres, elle ne peut non plus arriver à inciter un changement de mentalité sans la collaboration des autres associations de l’université. L’AGEDD propose son aide et son expertise aux autres associations estudiantines désireuses d’organiser des événements plus responsable sur le plan environnementale et sociale. Comme exemple, citons le projet de l’EDD de travailler en collaboration avec les organisateurs d’UniParty.

CE QUI EXISTE