événements

ÉVÉNEMENTS INTERNES

Colloque Transius 2022 : trois jours passionnants du 27 au 29 juin

logo-colloque--transius-2022.jpg

Après avoir reporté son rendez-vous annuel d’un an en raison de la pandémie de COVID-19, le Centre Transius du Département de traduction a accueilli le troisième colloque international sur la traduction juridique et institutionnelle, organisé en collaboration avec le Universities Contact Group (UCG) du IAMLADP, qui rassemble les services linguistiques des organisations internationales. Du 27 au 29 juin, plus de 250 participantes et participants œuvrant dans la recherche, la pratique et la formation et provenant de 35 pays, tous continents confondus, se sont réunis à Genève pour échanger sur les dernières tendances de la recherche et de la pratique en traduction juridique et institutionnelle.

Outre les conférences plénières de Mme Anne Lafeber (Nations Unies), Mme Anne-Lise Kjaer (Université de Copenhague) et M. Jeffrey Killman (Université de Caroline du Nord à Charlotte), plus de cent intervenantes et intervenants d’une soixantaine d’universités et d’une vingtaine d’institutions internationales et nationales ont participé à 27 sessions parallèles, trois tables rondes institutionnelles et une session posters.

transius-opening.jpg

Neuf membres de la FTI y ont exposé leurs travaux de recherche.

transius-poster-session.jpg

Cette édition a confirmé le rôle du colloque Transius en tant que forum mondial unique pour l’échange d’idées, le réseautage et l’encouragement de nouvelles collaborations dans le domaine. La qualité des présentations a été jugée très satisfaisante par plus de 90 % des personnes interrogées. De son côté, le volet logistique a reçu une note globale de 9 sur 10. Les membres de Transius se réjouissent de la prochaine édition !

transius-group-photo.jpg

Journée de la science à Uni Mail le 15 septembre

Organisé par le Centre de compétences en sciences des données, l’événement UNIGE data science day a eu lieu le 15 septembre à Uni Mail sur le thème des promesses de l’intelligence artificielle. Des membres du Département de traitement informatique multilingue (TIM) ont présenté un poster intitulé « Multilingual Applications for Positive Social Impact », qui détaillait leurs différents projets de recherche.

dataDay-15septembre1.jpegMmes Lucía Morado Vázquez et Johanna Gerlach, M. Nikolaos Tsourakis

ÉVÉNEMENTS EXTERNES

Séminaire de traduction cognitive et études en interprétation du 14 au 16 juin

Mme Rhona Amos a été invitée à présenter ses travaux de recherche lors du « Bertinoro Translation Society Workshop (BTS1) », qui a eu lieu du 14 au 16 juin à Stockholm, en Suède. Sa communication s’intitulait « A new perspective on theories and models of interpreting ».

Elle commente : « Dans ma présentation, j’ai considéré des théories et modèles en études d’interprétation à la lumière des données quantitatives en psycholinguistique, et j’ai avancé l’idée que certains processus automatiques impliqués dans la compréhension (par exemple, l’activation automatique d’une deuxième langue) pourraient faciliter l’interprétation simultanée. Ma présentation a suscité plusieurs questions pertinentes. Comme ce symposium s’est déroulé sur plusieurs jours, il a été l’occasion de mieux connaître des chercheurs et chercheuses d’autres universités qui poursuivent des lignes de recherche similaires. »

Congrès de l’European Society for Translation Studies (EST) du 22 au 25 juin

est-oslo-2022.jpg

Le 10e Congrès EST s’est tenu du 22 au 25 juin à l’Université d’Oslo, en Norvège, sur le thème « Advancing Translation Studies ». Mme Rhona Amos, conjointement avec le Professeur Kilian Seeber et le Professeur Alexis Hervais-Adelman (Université de Zürich), a eu le plaisir d’organiser un panel de discussion dont le thème était « What cognition does for interpreting, what interpreting does for cognition », et qui réunissait trois présentations portant sur des questions cognitives en études d’interprétation.

Elle explique : « Nous avons accueilli un très grand public à notre panel et les présentations ont été suivies de débats sur des questions cognitives et les directions futures que pourrait prendre la recherche dans ce domaine. Ces discussions ont pu se poursuivre après le panel et sont susceptibles de donner lieu à de futures collaborations. »

Mme Eléonore Arbona a également participé au Congrès EST et au même panel, avec une intervention intitulée « Does expertise in simultaneous interpreting influence multimodal comprehension of noisy speech? », dont les co-auteurs sont le Professeur Kilian Seeber et la Professeure Marianne Gullberg (Université de Lund, Suède).

Enfin, M. Aurélien Riondel a lui aussi participé à ce congrès, avec une présentation portant sur le thème suivant : « The Affect of Revision : Findings from an Interview Study in Switzerland ».

Conférence sur le Traitement Automatique des Langues Naturelles du 26 juin au 1er juillet

logo-taln2022.jpg

Mme Lucía Ormaechea Grijalba a participé à la Conférence TALN (Traitement Automatique des Langues Naturelles) – RÉCITAL (Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le Traitement Automatique des Langues), qui a eu lieu à Avignon, en France, du 26 juin au 1er juillet. Sa communication avait pour titre « Une chaîne de traitements pour la simplification automatique de la parole et sa traduction automatique vers des pictogrammes ».

Elle nous explique : « La participation à TALN/RECITAL a été une expérience formidable. Après que la pandémie de Covid-19 s’est apaisée, j'ai pu assister à une conférence en présentiel pour la première fois, et j'ai pu profiter des nombreux avantages que ce format d’événement suppose, tels que la possibilité de faire du réseautage avec d'autres chercheurs et chercheuses dans mon domaine, ou de découvrir encore des nouvelles thématiques au sein du Traitement automatique des langues. »

Présentation à la Bibliothèque cantonale de Locarno le 28 juin

Le 28 juin, le Professeur François Grin et Mme Ilaria Masiero ont présenté, à la Bibliothèque cantonale de Locarno, une intervention intitulée « Valore del plurilinguismo e del multilinguismo in Svizzera : verso nuove stime ».

Le Professeur Grin nous en dit plus à ce sujet : « Cette intervention, qui s’inscrit dans le cadre d’une série de conférences organisée par la Bibliothèque tessinoise à l’intention du grand public, a permis de présenter une sélection des premiers résultats obtenus dans le cadre du projet « APSIS » (Avantages du plurilinguisme en Suisse : individus et sociétés), financé par la Confédération au travers de l’Institut de plurilinguisme de Fribourg ».

Conférence NeTTT sur les tendances en traduction et technologie du 4 au 6 juillet

Logo-NeTTT.jpg

La Professeure Annarita Felici et Mme Sabrina Girletti ont participé à la Conférence NeTTT (New Trends in Translation and Technology), qui s’est tenue à Rhodes, en Grèce, du 4 au 6 juillet. Leur présentation, intitulée « Should Post-Edited Texts be Revised ? An Exploratory Study with Ma Students », exposait les résultats d’une étude sur la performance en révision et en post-édition des étudiants et étudiantes en Master anglais – italien.

Congrès mondial de la linguistique française du 4 au 8 juillet

Le 5e Congrès Mondial de Linguistique Française s’est tenu à l’Université d’Orléans, en France, du 4 au 8 juillet. Mmes Emma Thibert et Julie Humbert-Droz, ainsi que la Professeure Aurélie Picton y ont représenté la faculté. La Professeure Aurélie Picton et Mme Emma Thibert ont présenté une communication préparée conjointement avec Mme Valérie Delavigne (Université Sorbonne Nouvelle), intitulée « Socioterminologie et terminologie textuelle : l’expertise en questions ». Mme Julie Humbert-Droz et la Professeure Aurélie Picton ont donné une présentation intitulée « Du Higgs à la particule de Dieu : une analyse de la variation terminologique dans un contexte de déterminologisation ». Leurs travaux ont été publiés en accès libre dans les actes du congrès. La manifestation, qui revêt une importance majeure en linguistique, a rassemblé des chercheuses et des chercheurs travaillant sur le français selon de multiples perspectives, aussi bien en lexicologie et en sémantique qu’en psycholinguistique et en didactique.

Conférence sur l’étude de la gestuelle du 13 au 15 juillet

Mme Eléonore Arbona a participé à la Conférence de lISGS (International Society for Gesture Studies), qui a eu lieu à Chicago, aux États-Unis, du 13 au 15 juillet. Intitulée « Gestures influence speech processing during simultaneous interpreting », sa présentation a été co-écrite par le Professeur Kilian Seeber et la Professeure Marianne Gullberg (Université de Lund, Suède).

École d’été en logique, langage et information du 8 au 19 août

esslli2022.png

L’école d’été ESSLLI 2022 (33rd Summer School in Logic, Language and Information) s’est tenue à Galway, en Irlande, du 8 au 19 août. Mme Lucía Ormaechea Grijalba y a présenté une communication intitulée « A Tool for Easily Integrating Grammars as Language Models into the Kaldi Speech Recognition Toolkit », dans le cadre de l’atelier « Bridges and Gaps between Formal and Computational Linguistics ».

Elle commente : « Cette expérience a été vraiment enrichissante, car elle m’a permis non seulement de présenter mon travail dans le cadre de l’un des workshops, mais aussi de suivre de multiples cours, qui m'ont permis de découvrir des sujets liés à la linguistique, au TAL ou à la logique ».

École doctorale en traductologie du 22 août au 2 septembre

cetra-conference-2022.png

L’école doctorale d’été du CETRA (Center for Translation Studies), spécialisée dans la recherche en traductologie et organisée par le KU Leuven, a ouvert ses portes du 22 août au 2 septembre. Mme Lucie Spezzatti a participé aux journées d’études et nous raconte son expérience : « Cette formation a constitué une occasion précieuse de présenter mon projet de thèse et mes premières analyses de données. J’ai ainsi pu recevoir des feedbacks et conseils précis du corps professoral. De plus, bien que le CETRA ait été maintenu en ligne, cela m’a permis de rencontrer et d’échanger avec d’autres doctorantes et doctorants ».

Conférence pour la promotion du gaélique d’Écosse du 29 au 31 août

Le Professeur François Grin a participé à la conférence « Rooting minority Language Policy in the Speaker Community », organisée par le réseau de recherche SOILLSE et l’University of the Highlands and Islands en Écosse, au Royaume-Uni. Sa communication avait pour titre « On the strategic usefulness of ‘effectiveness’ in language policy and planning ».

Il commente : « Il s’agissait d’une conférence plénière donnée dans le cadre du programme interuniversitaire écossais SOILLSE, qui a pour but de promouvoir le gaélique d’Écosse, en particulier dans l’enseignement et la recherche. Cette intervention avait pour but de revenir sur certains ‘fondamentaux’ dans un contexte marqué par de vives tensions entre différentes tendances (aussi bien scientifiques que politiques) à propos des priorités à adopter pour la protection et la promotion du gaélique ».

Congrès de linguistique et de philologie du 31 août au 2 septembre 

Mme Giovanna Titus-Brianti a participé au 16e Congrès de la Società Internazionale di Linguistica e Filologia Italiana (SILFI), qui s’est tenu à l’Université de Tübingen, en Allemagne, du 31 août au 2 septembre, sur le thème « Tempo e spazio: forme, testi, storia ». Son intervention était intitulée « L’espressione della temporalità nella didattica dell’italiano LS per mediatori linguistici. Riflessioni contrastive su alcuni casi di transfer dal francese ».

Congrès de néologie dans les langues romanes du 1er au 3 septembre 

Organisé par le Centro di Ricerca in Terminologia Multilingue, le 5e Congrès international de néologie dans les langues romanes s'est déroulé à l'Université de Gênes, en Italie, du 1er au 3 septembre. Mme Julie Humbert-Droz y a présenté une communication intitulée « Rôle de la déterminologisation dans les procédés de création néologique : émergence et stabilisation des néologismes sémantiques dans la presse généraliste ».

Elle nous explique : « Ce congrès, rendez-vous incontournable pour les chercheurs et les chercheuses spécialistes des questions de néologie, a été le lieu privilégié de discussions riches, principalement en français, en italien, en espagnol, en catalan et en portugais, sur de nombreux aspects de la néologie, dans une perspective tant descriptive que théorique ».

Conférences au Pérou du 12 au 17 septembre

Invité au Colegio de Traductores del Perú, à Lima, le Professeur Fernando Prieto Ramos a donné, le 12 septembre, une conférence intitulée « La traducción jurídica en las organizaciones internacionales », puis a participé, les 16 et 17 septembre, au colloque CIUTI en tant que membre du comité scientifique. Il a également donné une conférence invitée sur les nouvelles tendances dans la formation en traduction à l’occasion de la Journée mondiale de la traduction. Plus de 200 participantes et participants de l’Université César Vallejo y ont assisté, en ligne.

Translation in Transition les 22 et 23 septembre

Le Professeur Kilian Seeber et M. Dongpeng Pan ont participé à la conférence « Translation in Transition », qui a eu lieu à Prague, en République tchèque. Le 22 septembre, ils ont présenté une session de panel intituée « What remote interpreters react to : A psychophysiological field study » basée sur une étude exploratoire pour mesurer les réponses psychophysiologiques des interprètes à des stimulus naturels dans un environnement de conférence en ligne. La présentation a été suivie d’une discussion animée.

Festival « D’une langue vers l’autre » du 28 au 29 septembre

La Professeure Mathilde Fontanet a participé au Festival « D’une langue vers l’autre », organisé par le Goethe Institut de Strasbourg, en France. Elle y a donné une conférence sur la traduction intitulée « La traduction : un art qui préserve sa subtilité et son mystère malgré la fulgurance des progrès technologiques », et a animé un atelier de traduction scientifique et technique pour 35 étudiantes et étudiants de Master.

Colloque « Enseigner la traduction et l’interprétation à l’heure neuronale » du 29 au 30 septembre

Le Centre de recherche en traduction interprétation, didactique et traitement automatique des langues (TRADITAL) de l’Université libre de Bruxelles (ULB) a organisé un colloque international sur le thème « Neural machine translation » (« Enseigner la traduction et l’interprétation à l’heure neuronal »). La FTI y était bien représentée, grâce à trois collègues : Mme Marianne Starlander dont la présentation posait la question suivante : « L’enseignement des outils d’aide à la traduction est-il passé de mode en cette ère neuronale ? », Mme Sabrina Girletti qui, conjointement avec la Professeure Marie-Aude Lefer (Université catholique de Louvain, UCL), s’est basée sur leur expérience menée au niveau Master à l’UCL pour leur communication intitulée « Tarification de la post-édition : sensibilisation des étudiants aux enjeux de la traduction automatique », et la Professeure Mathilde Fontanet dont la présentation avait pour titre « Repenser la formation à l’ère de la post-édition : la valorisation des compétences humaines ».

Table ronde internationale sur les perspectives de la traduction le 30 septembre

Mme Samantha Cayron a participé à la table ronde « III Conversatorio International: Perspectiva de la traducción y su proyección al 2023 », organisée par BVG Traducciones. Cet événement a eu lieu en ligne, le 30 septembre, à l’occasion de la Journée mondiale de la traduction. Devant un public composé de traducteurs et de traductrices originaires du Brésil, d’Espagne, des États-Unis, d’Irlande ou encore du Pérou, Mme Cayron a décrit la situation de la traduction en Suisse, les nouveautés en matière de formation ainsi que les perspectives pour 2023. Elle a également dispensé des conseils à la nouvelle génération de professionnelles et de professionnels de la traduction.

Journée internationale de la traduction le 30 septembre

À l’occasion de la Journée internationale de la traduction, le 30 septembre, une activité intitulée « The Future of Translation : a Bridge between Tradition and Innovation » a été organisée au Palais des Nations de Genève par l’ONU avec la collaboration de la FTI dans le cadre de l’accord ONU-FTI. La Professeure Mathilde Fontanet a représenté la faculté lors d’un débat sur l’avenir de la traduction. La journée a été un succès avec 359 personnes qui ont participé à distance et 23 en présentiel.

Littérature et traduction automatique le 6 octobre

colloque-litmt-2022.jpg

Le 6 octobre, la Professeure Susan Pickford a participé à la Journée « Literary Machine Translation as a Human-Machine Dialectic », organisée par le Centre interdisciplinaire de recherche en traduction et en interprétation (CIRTI) de l’Université de Liège, en France. Sa présentation avait pour titre « Genre fiction machine translation : Exploring creativity as a biotranslator’s USP ».

Traduction et gastronomie le 7 octobre

Le 7 octobre, la Professeure Susan Pickford a animé un atelier sur la traduction de recettes de cuisine dans le cadre de la Journée mondiale de la traduction à la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon, en France, qui avait pour thème « Traduction et gastronomie ».

ÉCHOS MÉDIATIQUES

Retransmission télévisuelle des funérailles de la reine d’Angleterre interprétée par la FTI le 19 septembre

reineElizabeth.png

Le 19 septembre, à l’occasion de la retransmission télévisuelle des funérailles de la reine Elizabeth II, la Télévision suisse romande (TSR) a fait appel à deux interprètes de notre faculté pour assurer la version française de la cérémonie. Qu’il s’agisse du sermon prononcé par l’archevêque de Cantorbéry en l’honneur de la reine défunte ou des passages de la Bible lus, entre autres, par la Première ministre du Royaume-Uni, Mme Liz Truss, nos interprètes ont assuré un travail sans faute, gérant parfaitement la pression liée à l’interprétation en direct de cet événement historique.

La Suisse, État multilingue modèle le 7 octobre

Le Professeur François Grin a été cité dans un article de la prestigieuse revue The Economist du 7 octobre portant sur la Suisse comme modèle d’État multilingue.