Vie à la FTI

Reconstitution du procès de Socrate

En novembre, M. Gilles Decorvet participera à un spectacle théâtral fidèlement inspiré de l’Apologie de Socrate de Platon et mis en scène par un homme de théâtre et de cinéma bien connu en Grèce, M. Dimos Avdeliodis. Joué en langue originale, il est intitulé «  Reconstitution du procès de Socrate » et sera entièrement, et simultanément, surtitré en français grâce à la traduction de M. Decorvet.

« Transcreation Camp » dans le Val d’Hérens

Les étudiantes et les étudiants qui suivent le cours « Economie et Transcréation : finance et marketing multilingue » ont littéralement atteint des sommets à la fin du semestre passé, avec le « Transcreation Camp », qui s’est tenu au village de La Forclaz dans le Val d’Hérens. La majorité de la classe a pu participer à cet événement, domptant les 800 mètres de montée jusqu’au Lac du Tsaté, perché à 2520 m. Les plus braves ont même grimpé jusqu’au col, à près de 2900 m ! Après cette randonnée, le groupe a partagé fondue et vins valaisans et vaudois.

Transcreation.jpg
La classe avec les enseignants : M. Claudio la Rosa, deuxième depuis la gauche, Mme Marta Villacampa, au centre, et M. David Jemielity, à droite.

Le Transcreation Camp a été l’occasion parfaite pour nous rappeler que l'Université va bien au-delà des cours et des examens : en sortant du contexte académique traditionnel, on a pu partager de bons moments avec nos collègues d’études et des membres du corps enseignant, ce qui a permis de cultiver des relations interpersonnelles qui risquent parfois d'être négligées. Giulia Borra

C'était une expérience agréable où j'ai apprécié à la fois la nature et la compagnie. Une belle façon de terminer l'année et d'apprendre à mieux se connaître entre élèves et enseignants. Je serais très content de le refaire. Guillermo Escribano

Notre « Transcreation Camp » était la manière idéale de finir notre cours, avec le mélange parfait de sport, de dépassement de soi, d’échanges et une fondue très méritée. Merci à notre collègue Dave de nous avoir si bien accueilli dans ses montagnes. Marta Villacampa