vie à la fti

Hommage à M. Jiří Toman

hommage-bulletin.jpg

Nous avons appris avec tristesse la disparition, le 20 avril 2020, de M. Jiří Toman, qui enseigna à l’École de traduction et d’interprétation (ETI qui est devenue en 2011 la Faculté de traduction et d’interprétation) de 1987 à 1998.

M. Jiří Toman était une personnalité attachante à l’immense érudition, d’une humilité rare et dont la courtoisie a frappé toutes celles et tous ceux qui l’ont connu, à l’image de sa sagesse toujours teintée d’un humour qui pouvait enrober des coups de griffe lorsqu’il se heurtait à la bêtise, à l’indifférence au sort des autres ou à l’injustice. Il est l’auteur de très nombreux ouvrages sur le droit international humanitaire, le droit des droits de l’homme, le droit pénal international, et il était un expert hors pair et mondialement connu de la protection des biens culturels en cas de conflit armé.

Énumérer toutes les fonctions importantes qui ont été les siennes au fil de sa très longue carrière serait un exercice vain, mais on retiendra qu’il fut un expert de l’UNESCO et de multiples autres instances internationales, qu’il enseigna dans plusieurs universités prestigieuses, dont celle de Santa Clara aux États-Unis, qui l’accueillit lorsque l’âge de la retraite sonna pour lui en Suisse. Cet homme délicat qui maîtrisait parfaitement cinq langues, était Docteur en Sciences politiques de l’Université de Genève. Traducteur juré à la Chancellerie d’État de Genève et Directeur de l’Institut Henry Dunant (Genève) dans la période où il enseignait à l’ETI la traduction juridique et la traduction économique russe-français, M. Jiří Toman n’avait de cesse de faire profiter ses étudiant-e-s de ses multiples compétences. Son amour de la transmission et sa générosité ont marqué toutes les volées d’étudiant-e-s qui ont suivi ses cours et qu’il accueillait régulièrement dans les combles de l’Institut qu’il dirigeait, pour y bavarder de mille choses de la vie autour d’une bonne fondue suisse, lui, le réfugié tchèque pour qui la Suisse fut une terre d’asile…

M. Jiří Toman était un grand humaniste - terme difficile à employer tant il est aujourd’hui galvaudé, et nonobstant si juste le concernant ! - qui a œuvré sans relâche au service de la paix et de la compréhension entre les êtres et les civilisations. Sa bienveillance et ses qualités de pédagogue resteront dans l’esprit de tous les enseignant-e-s, étudiant-e-s et membres du personnel administratif qui ont eu le privilège de le côtoyer ou de bénéficier de son enseignement.

Françoise Monat

Départs à la retraite

Tout comme Mme Sherazade Poursartip, MM Pavel Dembinski, Konstantin Ivanov et Ian Newton (voir Entretiens), M. Robert Dickinson, chargé d’enseignement suppléant au Département de traduction depuis 2018, prend sa retraite cet été. Dans le cadre de la Ma en traduction spécialisée, il a assuré le cours Traduction juridique et institutionnelle ES/EN et le cours Traduction économique et financière ES/EN.