recherche

Projets – nouveautés

Dictionnaire des francophones

Le Professeur François Grin a été invité à faire partie du Conseil scientifique du « Dictionnaire des francophones », coordonné par le Professeur Bernard Cerquiglini, de l’Université Paris VII, sur demande de la présidence française, un projet ambitieux qui a débuté ce printemps. Le Dictionnaire des francophones, sous forme d'application (pour téléphone, tablette, etc.), fédérera les dictionnaires et bases de données terminologiques existant-e-s sur l'ensemble de la francophonie.

Soutenances de thèse

Véronique Christine Bohn

Mme Véronique Christine Bohn a soutenu, le 18 avril, sa thèse de doctorat intitulée « Pratiques de coordination interlinguistique dans la communication politique en Suisse : les périodiques des partis politiques ». Elle a obtenu la mention « Très honorable avec les félicitations du jury ».

Publications récentes des collaborateurs

Revue Parallèles

Revue Parallèles

Parallèles est une publication spécialisée éditée par la FTI, qui présente des articles de recherche consacrés à la traduction et à l’interprétation. Le numéro 31 (1) a été publié fin avril. Dirigé par les Professeures Mathilde Fontanet et Mathilde Vischer Mourtzakis, ce numéro spécial intitulé « À la croisée des traductologies » rend hommage au Professeur Lance Hewson, professeur honoraire de notre Faculté, qui a pris sa retraite à l’été 2018.

Monographie

egger-entretien-ebulletin-juin2019.jpgEGGER, J.-L. (2019). A norma di (chi) legge. Peculiarità dell'italiano federale. Milano : Giuffrè Francis Lefebvre.

Pour en apprendre plus, lire l’entretien que M. Egger a donné à ce sujet (en italien).

 

Revues

CIVICO, M. (2019). La politique linguistique chinoise entre le 20ème et le 21ème siècle. European Journal of Language Policy, 11(1), 3-23.

Cet article propose un compte rendu et une lecture économique de la politique linguistique chinoise des XXe et XXIe siècles. Il vise à combiner une discussion de la politique linguistique chinoise avec un commentaire des principaux résultats issus des études économiques relatifs à ces politiques. À l’aide des outils analytiques de l’économie des langues et de trois exemples de politiques linguistiques chinoises, à savoir la standardisation et la diffusion de la langue nationale, l’ouverture vers l’anglophonie et la promotion du mandarin à l’étranger, il montre que la politique linguistique engendre toujours des effets extralinguistiques, notamment sur le plan socio-économique.


DELGADO LUCHNER, C. (2019). « A beautiful woman sitting in the dark » – Three narratives of interpreter training at the University of Nairobi. Interpreting, 21(1), 91-114.

Cette étude ethnographique porte sur l’enseignement de l’interprétation dans le contexte multilingue du Kenya. Prenant le Master en interprétation de conférence de l’Université de Nairobi comme étude de cas, l’auteure y explore l’impact des contraintes actuelles sur l’enseignement de l’interprétation dans une université publique africaine et analyse les limites de l’implantation dans ce nouveau contexte d’approches pédagogiques développées en Europe.


MARAIS, K. & DELGADO LUCHNER, C. (2019). Motivating the translation-development nexus: exploring cases from the African Continent. The Translator, online first.

Les régions en développement sont souvent très multilingues et présentent des pratiques de traduction et d’interprétation uniques. Ces pratiques résultent la plupart du temps de contraintes et d’opportunités locales et globales, que les acteurs mobilisent pour surmonter des barrières linguistiques ou gérer des situations de plurilinguisme particulièrement complexes. Afin de mieux comprendre ces phénomènes, les auteurs décrivent un cadre conceptuel interdisciplinaire à cheval entre les études du développement et la traductologie, appliqué à plusieurs exemples du continent africain.


RUIZ ROSENDO, L. & GALVÁN, M. C. (2019). Coping with speed: An experimental study on expert and novice interpreter performance in the simultaneous interpreting of scientific discourse. Babel, 65(1), 1-25.

Cet article présente les résultats d’une étude expérimentale qui compare les performances de six experts et de onze interprètes débutants pour évaluer l’effet d’une vitesse modérée et élevée sur l’interprétation simultanée d’un discours médical. Les résultats montrent qu’une vitesse élevée n’a pas d’impact statistiquement significatif sur le décalage mais qu’elle en a un sur la précision du discours interprété.


RUIZ ROSENDO, L. (2019). Translating in extremis. The European Legacy, 23(7-8), 857-862.

Ce compte rendu présente de manière détaillée l’ouvrage dirigé par Michaela Wolf Interpreting in Nazi concentration camps, publié par Bloomsbury en 2016.


SPECHBACH, H., GERLACH, J., MAZOURI KARKER, S., TSOURAKIS, N., COMBESCURE, C. & BOUILLON, P. (2019). A Speech-Enabled Fixed-Phrase Translator for Emergency Settings: Crossover Study. JMIR Medical Informatics, 7(2), online first.

BabelDr est l’outil de traduction de phrases fixes développé par la FTI et les HUG (Hôpitaux universitaires de Genève) pour traduire les questions médicales vers des langues peu dotées informatiquement. Cette étude décrit une expérience menée aux HUG visant à évaluer si BabelDr permet aux médecins d’effectuer un diagnostic et avec quel degré de satisfaction. Elle traite aussi des différentes modalités (parole vs sélection directe de phrases) utilisées par les médecins. Elle montre que tous les médecins sont parvenus à faire un diagnostic correct sur la base des informations collectées avec l’outil. Ceux-ci sont également d’accord sur le fait que l’outil les a aidés pour cette tâche et que la parole est une modalité utile.

Contributions à des ouvrages collectifs

DULLION, V., GUIGUE, A., MEGALE, F., MERKLE, D., MEYLAERTS, R. & PRIETO RAMOS, F. (2019). Textes juridiques. In B. Banoun, I. Poulin & Y. Chevrel (dir.), Histoire des traductions en langue française. XXe siècle (pp. 1485-1528). Lagrasse : Verdier.

Ce quatrième et dernier tome de l’Histoire des traductions en langue française achève un projet inédit : retracer l’histoire des œuvres traduites et des traducteurs partout où le français a servi de langue de traduction, depuis l’invention de l’imprimerie jusqu’à nos jours. Portant sur la période qui va de 1914 au tournant des XXe-XXIe siècles, ce volume se confronte à un spectaculaire phénomène d’extension spatiale et quantitative : on estime que le volume des traductions publiées après 1960 équivaut à celui des traductions publiées avant cette date. Parallèlement, les réflexions théoriques et méthodologiques connaissent un fort développement ; siècle de la retraduction, le XXe siècle a aussi vu naître une discipline nouvelle : la traductologie.


DULLION, V. & VISCHER MOURTZAKIS, M., contribution au chapitre collectif Wuilmart, F. et al. (2019). Traducteurs et traductrices. In B. Banoun, I. Poulin & Y. Chevrel (dir.), Histoire des traductions en langue française. XXe siècle (pp. 177-238). Lagrasse : Verdier.

Ce quatrième et dernier tome de l’Histoire des traductions en langue française achève un projet inédit : retracer l’histoire des œuvres traduites et des traducteurs partout où le français a servi de langue de traduction, depuis l’invention de l’imprimerie jusqu’à nos jours. Portant sur la période qui va de 1914 au tournant des XXe-XXIe siècles, ce volume se confronte à un spectaculaire phénomène d’extension spatiale et quantitative : on estime que le volume des traductions publiées après 1960 équivaut à celui des traductions publiées avant cette date. Parallèlement, les réflexions théoriques et méthodologiques connaissent un fort développement ; siècle de la retraduction, le XXe siècle a aussi vu naître une discipline nouvelle : la traductologie.


VISCHER, M. (2019). L’œuvre d’Andréas Becker, ou la langue « traduite ».  In E. Hartmann & P. Hersant (dir.), Au miroir de la traduction. Avant-texte, intratexte, paratexte (pp. 155-164). Paris : Editions des archives contemporaines.

Cette contribution étudie l’œuvre d’Andréas Becker, auteur contemporain d’origine allemande écrivant en français, comme révélatrice de certains enjeux propres à la traduction. Né à Hambourg en 1962, Becker vit en France depuis plus de vingt ans. Il a publié cinq œuvres littéraires, toutes en français. Dans chacun de ses livres, il invente une langue maltraitée, transformée, piétinée, à la mesure des blessures morales et physiques du narrateur qui la façonne. En s’appuyant sur une définition de la traduction d’Arno Renken et sur des réflexions récentes sur la traduction dans la perspective des études génétiques, cette étude montre en quoi les textes de Becker peuvent être perçus comme une mise en abyme de ce que fait la traduction.


VISCHER, M. (2019). La traduction inquiète. In M. Baschera, P. De Marchi & S. Zanetti Zwischen des Sprachen/Entre les langues (pp. 205-208). Bielefeld : Aisthesis Verlag.

Recension d’ouvrage

GRIN, F. (2019). Recension de:  V. Ginsburgh et S. Weber, 2015: How many languages do we need? The economics of linguistic diversity. Recension publiée dans le Journal of Multilingual and Multicultural Development.