DAS Éducation thérapeutique du patient

15ème journée romande d'éducation thérapeutique du patient | Vendredi 3 mai 2024

Cérémonie de remise des certificats et diplômes et présentation des projets en ETP
8h30-12h30 | Auditoire Boymond, Centre médical universitaire (CMU) Bât. B, 2e étage

Séminaire | ETP: le mariage de l'art et du soin, un paradigme qui s'impose
14h30-17h | HUG, Maison de l'Enfant et de l'Adolescent, salle de cinéma

Programme détaillé | Inscription en ligne

Depuis près de 25 ans, la Faculté de médecine de l’Université de Genève décerne des certificats et des diplômes de formation continue en éducation thérapeutique du patient aux professionnel-les de santé des HUG et d’ailleurs. Les nouvelles compétences acquises leur permettent de renforcer l’engagement des personnes vivant avec une maladie chronique dans leur prise en charge ainsi que leur motivation à se soigner, afin de prévenir les complications et d’améliorer leur qualité de vie.

Informations

Période

Se renseigner
32 Crédits ECTS
320 Heures enseignement en présence
Formation accessible uniquement aux titulaires du CAS

Langue

Français

Format

En présence

Renseignements

Catherine JOLY
+41 (0)22 372 97 08
casdasetp(at)unige.ch

Lieu

Genève

Inscriptions

Se renseigner

Finance d'inscription:

CHF 17'000
CHF 9’000.- pour les titulaires du CAS en éducation thérapeutique du patient

Contribution aux ODD

Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Objectifs

  • Aider le ou la patient-e atteint-e d’affection chronique à acquérir les capacités nécessaires pour gérer sa maladie et son traitement
  • Planifier, mettre en œuvre et évaluer un projet de recherche-action ayant pour but d’innover dans le champ de l’éducation thérapeutique
  • Se positionner de manière créative et innovante dans la relation à soi-même et aux autres (patient-es et collègues)

Public

Tout-e professionnel-le des soins, des secteurs socio-sanitaires et des sciences humaines ayant une pratique dans un milieu de santé

Compétences visées

  • Comprendre les enjeux relatifs au développement de projets d’éducation thérapeutique du/de la patient-e
  • Mobiliser et coordonner les acteurs/trices de l’éducation thérapeutique du/de la patient-e
  • Accompagner et former des équipes à développer leurs programmes d’ETP
  • Évaluer pour faire évoluer les pratiques et programmes d’éducation thérapeutique du/de la patient-e

Programme

8 modules:

  • Comprendre le/la patient-e pour mieux situer ses besoins en éducation thérapeutique
  • Concevoir un projet d’éducation thérapeutique avec le/la patient-e à partir de ses besoins
  • Utiliser les stratégies pédagogiques adaptées aux différents contextes éducatifs – en individuel et en groupe
  • Mobiliser et soutenir la motivation du/de la patient-e à commencer et à poursuivre son projet d’éducation thérapeutique
  • Comprendre les enjeux relatifs aux développements de projets d’éducation thérapeutique du/de la patient-e
  • Mobiliser et coordonner les acteurs/trices de l’éducation thérapeutique du patient
  • Accompagner et former des équipes à développer leurs programmes d’éducation thérapeutique
  • Evaluer pour faire évoluer les pratiques et les programmes d’éducation thérapeutique du/de la patient-e
  • Travail de fin d’études

Direction

Prof. Zoltan PATAKY, Faculté de médecine, Université de Genève

Coordination

Catherine JOLY, Hôpitaux universitaires de Genève (HUG)

Partenariat

Organisation mondiale de la santé (OMS) • Direction générale de la santé, Genève (DGS) • Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) • Institution genevoise de maintien à domicile (IMAD) • Société suisse de médecine interne • Facultés de médecine: Université de Lausanne, Université de Paris 13, Université de Bruxelles

Description

Vivre au long cours avec une maladie chronique engendre pour les patient-es toute une série de répercussions dans les domaines cognitif, psychologique et social. Celles-ci vont inévitablement avoir un impact sur l’adhésion du/de la patient-e à son traitement.

Différentes "grilles de lecture" sont proposées aux participant-es pour leur permettre de mieux saisir la problématique du/de la patient-e, enrichir la relation thérapeutique et optimiser l’adhésion du/de la patient-e à son traitement. Le fait de pouvoir accéder à la réalité du vécu du/de la patient-e permet aux soignant-es, en modifiant certaines de leurs attitudes, de développer une relation de partenariat et des stratégies efficaces sur le long terme.

Description

La démarche d’éducation thérapeutique est une démarche centrée sur le/la patient-e et non sur la maladie. L’élaboration d’un projet éducatif individualisé, partagé avec le/la patient-e et avec l’ensemble des professionnel- les de santé concerné-es, requiert la mise en œuvre d’une méthodologie adaptée. L’identification des besoins éducatifs et des ressources de chaque patient-e, leur prise en compte dans l’élaboration d’objectifs et la rencontre à chacune de ces étapes, constituent des démarches que les soignant-es doivent maîtriser pour favoriser la collaboration et l’apprentissage des personnes vivant avec une maladie chronique.

Description

Dans leur accompagnement sur le long terme, les soignant-es devront faciliter la "mise en mouvement" des personnes atteintes de maladies chroniques. En effet, les traitements de ces patient-es impliquent très souvent une modification de leur comportement qu’ils n’adopteront que s’ils y voient un sens. Pour ce faire, il faut que les patient-es puissent participer à l’élaboration d’un projet thérapeutique qui prenne appui sur leurs propres ressources et qu’ils puissent véritablement intégrer dans leur propre projet de vie. Le/la soignant-e doit donc porter son regard sur les ressources et les ambivalences du/de la patient-e, et adapter en conséquence ses attitudes et sa stratégie de communication pour développer des approches qui facilitent la "mise en mouvement" du/de la patient-e.

Description

La définition et la formalisation de l’éducation thérapeutique amène les professionnel-les de santé à questionner les représentations qu’ils ont de la pédagogie et des dispositifs centrés sur l’apprentissage.

Ce module a donc pour but de permettre le développement de compétences dans les domaines de la conception et l’animation de séances, de l’aide à l’apprentissage et de la constitution de matériaux didactiques.

Le recoupement de concepts généraux issus de l’enseignement et de la formation d’adultes, avec les moyens développés pour des programmes d’éducation à la santé ou les programmes de prévention, permettra de clarifier ce qu’il est possible de faire pour soutenir les apprentissages souvent complexes des patient-es en individuel ou en groupe dans le champ de l’éducation thérapeutique.

Description

Pour contribuer au développement de l’offre d’ETP, le/la soignant-e devra se positionner comme coordinateur/ trice de projets, référent-e ETP dans son institution. Différentes facettes de ce rôle seront abordées au cours des 4 modules de la deuxième année du DAS.

Parmi celles-ci, la capacité d’analyser le contexte professionnel et les enjeux mobilisés par le développement de projets en ETP occupe une place importante. Des axes méthodologiques et conceptuels de l’intervention en ETP seront proposés aux participant- es afin qu’ils/elles puissent développer et implémenter

des projets en ETP pérennes, mais aussi analyser les pratiques déjà existantes et proposer des ajustements pertinents. Différents thèmes liés à ces pratiques seront examinés, comme l’articulation des projets ETP avec les enjeux institutionnels, les conditions de réussite de l’implantation de ces projets. La question de la transformation de l’identité professionnelle sera également abordée.

Description

La plupart des projets d’ETP sont mis en place par des équipes multidisciplinaires. Auprès de la personne malade chronique se relaient des infirmier-es, médecins, diététicien-nes, psychologues, aides soignant-es et autres professionnel-les de santé acteurs/trices de l’ETP qui, chacun-e, contribuent à leur manière au projet d’ETP du patient-e. Les difficiles questions auxquelles se confrontent une équipe, telles que celles relatives à la définition de valeurs et d’objectifs communs, ou celles en lien avec la reconnaissance des rôles de chacun-e, se trouvent amplifiées par la diversité des acteurs/trices et parfois par des obstacles structurels et géographiques. Le/la coordinateur/trice de projet en ETP a un rôle décisif à jouer pour favoriser la mobilisation et l’évolution de l’équipe afin de soutenir sa créativité dans les projets d’ETP.

Description

Au sein de leurs équipes, les soignant-es formé-es à l’ETP seront amené-es à partager avec leurs collègues cette expertise et cette vision du soin centrée sur la personne atteinte de maladie chronique et non sur la maladie elle-même. L’Education Thérapeutique est interdisciplinaire et ce partage de valeurs et de savoir-www.unige.ch/formcont/cours/DIFEP 11 faire est nécessaire pour donner du sens au travail entrepris avec le/la patient-e. Par ailleurs, les Autorités de Santé font de plus en plus de recommandations dans le sens de l’Education Thérapeutique des malades chroniques et de la promotion à l’autogestion. Et les fonctions de coordinateur/trice d’ETP se développent de manière importante. Dans ce cadre, les participant-es peuvent être amené-es à répondre à des demandes institutionnelles de formation. Créer des formations pour les équipes réclame des compétences spécifiques dans la conception, l’animation et le pilotage de dispositifs de formation pertinents. Des repères en lien avec la formation des adultes sont importants pour soutenir les soignant-es dans ce nouveau rôle.

Description

Le développement de l’éducation thérapeutique du/de la patient-e oblige les soignant-es et les coordinateurs/trices de projets d’éducation thérapeutique à repenser l’évaluation. Nous sommes aujourd’hui confrontés à une contradiction: d’un côté les soignant-es développent des stratégies d’enseignement qui s’appliquent à considérer le/la patient-e comme un véritable sujet et de l’autre, les dispositifs d’évaluation continuent à voir le/la patient-e comme un objet référé à des normes. Un travail important reste à faire pour concevoir des procédures d’évaluation adéquates qui soient centrées sur le développement des compétences et des attitudes des patient-es dans la gestion du traitement. Le même travail est à effectuer dans le champ des projets d’éducation thérapeutique du/de la patient-e et de leurs acteurs/trices, de manière à mettre en valeur le potentiel d’innovation et de changement des équipes de soins.

Evaluation

Chaque module du DAS fait l’objet d’une évaluation qui prend la forme d’un travail écrit.
Les participant-es doivent obtenir la mention "satisfaisant" pour chaque module et pour le travail de fin d’études du DAS. La réussite de l’évaluation donne droit aux crédits ECTS. En cas d’échec, les participant-es ont la possibilité de se présenter à l’évaluation une seconde et dernière fois.

Le programme du DAS comporte, en fin d’année, un travail de fin d’études. Ce mémoire d’une cinquantaine de pages relate l’analyse du contexte, la conception et la mise en œuvre d’un projet éducatif sur le lieu de travail du/de la patient-e. Ce travail est soutenu devant un jury.

Méthodes d'enseignement/modalités pédagogiques

  • Les modules sont organisés de manière interactive pour permettre aux participant-es d’expérimenter différentes modalités pédagogiques (études de cas, jeux de rôle, analyses vidéo, groupes de réflexion, etc.). Une implication active leur est demandée pendant la formation.
  • L’équipe enseignante, composée de médecins, infirmiers/ières, pédagogues, spécialistes dans le domaine de la formation des adultes, encadre le travail personnel lié aux modules et les travauc de fin d'études du CAS et du DAS. Elle assure un accompagnement individualisé des participant-es.

 

Ce DAS vise à favoriser les recommandations de l'OMS selon lesquelles l'éducation thérapeutique doit permettre aux malades d'acquérir et de maintenir des compétences qui leur permettent de gérer de manière optimale leur traitement afin d'arriver à un équilibre entre leur vie et leur maladie.

Conditions d'admission

  • Être titulaire du CAS en éducation thérapeutique du patient
  • Être titulaire d’une licence universitaire, baccalauréat ou maîtrise universitaires dans le domaine des sciences de la santé ou en psychologie, sociologie, sciences de l’éducation ou d’un diplôme des Hautes écoles spécialisées ou d’un titre jugé équivalent et possèder une expérience professionnelle dans ces domaines
  • Être titulaire d’un diplôme professionnel dans le domaine des soins ou des secteurs socio-sanitaires et pouvant justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois années dans le domaine des soins aux personnes atteintes de maladies chroniques
  • Être en situation tout au long de la formation de mener des entretiens avec des patient-es

Le/la candidat-e doit maîtriser le français.

Le Comité directeur peut, dans un deuxième temps, proposer des entretiens en fonction de la nature et du nombre de candidatures reçues. L’admission au CAS ou au DAS est prononcée par le directeur du programme.

 

Comité directeur

  • Prof. Zoltan Pataky, directeur du programme, Faculté de médecine, Université de Genève, Service d'endocrinologie, diabétologie, nutrition et éducation thérapeutique du patient, HUG
  • Mme Catherine Joly, Infirmière chargée d’enseignement, Coordinatrice du CAS-DAS en ETP, Service d’endocrinologie, diabétologie, nutrition et éducation thérapeutique du patient, HUG
  • Prof. Johanna Sommer, MD, PhD, Directrice de l’Unité des internistes généralistes et des pédiatres, Faculté de Médecine, Université de Genève
  • ​M. Stéphane Jacquemet, chargé d’enseignement, Section des sciences de l’éducation, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation, Université de Genève
  • Dre  Noëlle Junod, MD, PhD, Médecin adjointe agrégée, Institut de médecine de premier recours, HUG, et Docteure en éducation médicale, Unité de Développement et de Recherche en Education Médicale (UDREM), Faculté de Médecine, Université de Genève
  • Mme Sandra Merkli, Directrice des Soins, HUG, Genève
  • Dre Florence Somers, MD, cheffe de clinique, Unité d’éducation thérapeutique du patient, Service d’endocrinologie, diabétologie, nutrition et éducation thérapeutique du patient, HUG
  • Dr Jorge César Correia, MD, médecin interne, Service d’endocrinologie, diabétologie, nutrition et éducation thérapeutique du patient, HUG
  • Dr. Grégoire Lagger, PD, PhD, Collaborateur scientifique, Chargé d’enseignement, Faculté de médecine, Université de Genève

Nombre de participant-es

Le nombre de participant-es est adapté à la pédagogie choisie.

Horaires d'enseignement

Du lundi au vendredi 8h30-17h

Contribution aux ODD

Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge