Maladie d’Alzheimer: le mythe et la réalité

Professeur de neurologie à l’Université de Case Western Reserve, Peter Whitehouse a donné une conférence, "The Myth of Alzheimer's Disease", lundi 20 avril à Uni Mail, à l’invitation de l’Unité de psychopathologie et de neuropsychologie cognitive de la FPSE.

ENREGISTREMENT AUDIO DE LA CONFÉRENCE

Si le fichier audio ne s'affiche pas, merci de consulter notre page d'aide

 

0
Depuis janvier 2010, l'ouvrage de Peter Whitehouse est disponible en version française, sous le titre "Le mythe de la maladie d'Alzheimer", grâce à la traduction de la neuropsychologue Anne-Claude Juillerat Van der Linden et de Martial Van der Linden, professeur à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation.

"Le mythe de la maladie d'Alzheimer. Ce qu'on ne vous dit pas sur ce diagnostic tant redouté", de Peter J. Whitehouse et Daniel George, traduit et préfacé par Anne-Claude Juillerat Van der Linden et de Martial Van der Linden, Solal Ed., 2010


whitehouse
Spécialiste internationalement reconnu de la maladie d’Alzheimer, Peter Whitehouse, remet en cause l’approche biomédicale réductionniste de cette affection et dénonce le pouvoir qu’une telle approche a pris sur la population. Il montre en quoi la maladie d’Alzheimer ne constitue pas une entité homogène, que les frontières entre elle et les autres types de démence sont mal définies et qu’elle n’est pas aussi clairement séparée du vieillissement normal que le modèle biomédical le prétend.

Peter Whitehouse défend plutôt l’idée d’un continuum entre différentes expressions (plus ou moins problématiques) du vieillissement, ces variations dans l’évolution du vieillissement étant déterminées par une multitude de facteurs (biologiques, psychologiques, sociaux, environnementaux, culturels) intervenant tout au long de la vie. Selon lui, la maladie d’Alzheimer est aussi une construction sociale et une autre histoire du vieillissement cérébral est possible, permettant de mieux faire face à ses défis. Il s’insurge contre les tenants de la médecine «anti-aging» et insiste sur la nécessité d’une approche d’intervention qui met en avant la prévention tout au long de la vie, le soutien psychosocial et les relations intergénérationnelles, en visant ainsi à assurer au mieux la qualité de vie et l’intégration des personnes âgées.


Peter Whitehouse,
"The Myth of Alzheimer's Disease"

Uni Mail (40 bd du Pont-d’Arve, Genève)
Salle MR290
Lundi 20 avril 2009 – 18h30 à 20h
Entrée libre - Conférence en anglais.

Contacts: ;

8 avril 2009

2009

separation line
top