Gregory David Roberts: un témoignage unique de la vulnérabilité

law clinic

Homme au parcours de vie atypique, passé du statut de gentleman-cambrioleur à celui de prisonnier d’un pénitencier de haute sécurité en Australie, puis de secouriste dans les bidonvilles de Bombay, Gregory David Roberts est aujourd’hui écrivain et conseiller de diverses institutions et d’ONG.

Le 25 février, il est venu à l’UNIGE parler de son expérience, à la fois comme personne vulnérable et comme acteur au service de personnes vulnérables, à l’invitation de la Faculté de droit.

ENREGISTREMENT VIDÉO - Version originale

Cet événement a marqué le lancement d’un nouveau programme de formation, d’un type nouveau dans le cadre des études de droit à l’Université: la Law Clinic. Ce terme désigne depuis plusieurs années au Etats-Unis des actions qui permettent aux étudiants de mettre en pratique leur savoir juridique, à travers des expériences sur le terrain. C’est ainsi qu’à New-York, des étudiants organisent, par exemple, des séances d’information pour que la population latino puisse faire valoir ses droits. A Harvard, des étudiants représentent des requérants d’asile devant les tribunaux.

Dans sa version genevoise 2013, la Law Clinic sera centrée sur le droit des Roms dans la ville du bout du lac. Quatorze étudiantes et étudiants du niveau Master seront confrontés à la pratique de leur discipline, ainsi qu’au terrain local, au contact d’avocats, d’acteurs associatifs et institutionnels, de responsables d’ONG et de membres de la communauté rom.


"… And Justice for All"
Conférence de Gregory David Roberts
Uni Dufour, Auditoire Jean-Piaget (sous-sol)
Lundi 25 février à 18h30

En savoir plus sur la Law Clinic 2013

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+
  • Partager sur LinkedIn

16 février 2013

2013

separation line
top