2015

L’Université et la Ville de Genève créent une nouvelle fondation dans le domaine de la petite enfance

L’Université de Genève (UNIGE) et la Ville de Genève annoncent la constitution de la Fondation du Secteur Petite Enfance Université, qui assure la gestion des institutions de la petite enfance conjointement subventionnées par les deux entités. La concrétisation de ce projet scelle de manière formelle un engagement commun de longue date en faveur du développement d’une prise en charge de qualité pour la petite enfance. La fondation regroupe les espaces de vie enfantine (EVE) des Allobroges et de Baud-Bovy, ainsi que le jardin d’enfants Le Cheval à bascule. Un troisième EVE, qui intégrera également la fondation, ouvrira ses portes à la rentrée 2016 dans le nouveau bâtiment du Centre médical universitaire (CMU).

Dans le cadre de ce partenariat, la Ville et l’UNIGE se répartiront les places de manière paritaire et les mettront à disposition des familles et des enfants selon leurs propres critères. La Ville et l’UNIGE disposent chacune de trois sièges au Conseil de fondation présidé par Brigitte Mantilleri, directrice du Bureau de l’égalité de l’UNIGE.

Cette nouvelle fondation consolide 22 années de collaboration fructueuse entre deux entités très engagées dans l’accueil de la petite enfance. Actuellement, plus de 250 enfants d’universitaires et de parents résidant en Ville de Genève fréquentent une institution placée sous la houlette de la Fondation du Secteur Petite Enfance Université. Par ailleurs, l’UNIGE assure à ses étudiant-es et collaborateurs-trices une quinzaine de places dans d’autres crèches subventionnées par la Ville, grâce à un arrangement contractuel.

Outre l’investissement financier de plusieurs millions de francs pour soutenir les parents de jeunes enfants, les deux partenaires encouragent la recherche. Des professeurs et étudiants de l’UNIGE, en collaboration avec le personnel des institutions de la petite enfance et le Service de la petite enfance de la Ville, mèneront des études sur l’accueil extrafamilial des jeunes enfants, en évaluant par exemple la qualité de l’encadrement et les bienfaits de cette prise en charge sur le développement des plus petits. Ces travaux seront utiles aux personnes de terrain, mais aussi à la recherche académique dans un domaine en pleine expansion.

Pour Esther Alder, Maire de la Ville de Genève, cette fondation est une excellente nouvelle à l’heure où le développement de l’offre d’accueil passe par des partenariats entre les acteurs du public comme du privé. La Maire souligne encore à quel point il est intéressant que la Ville et l’UNIGE échangent leurs compétences et leurs expériences afin d’améliorer le bien-être des enfants et de leurs familles.

Le recteur de l’UNIGE, le professeur Jean-Dominique Vassalli, concorde. Il souligne l’importance, pour l’alma mater, d’une bonne prise en charge des enfants afin de permettre aux parents de s’engager avec quiétude dans leur vie professionnelle, leurs études ou leur carrière académique.

Contacts

Julie Michaud, UNIGE, tél. 022 379 77 96

Manuelle Pasquali, Ville de Genève , tél. 022 418 49 13/ 079 446 40 13

12 juin 2015
  2015