2015

Deux hackathons pour la paix et la santé rassemblent des innovateurs du monde entier à Genève

Le développement de technologies humanitaires et médicales à faible coût est une des approches que des jeunes innovateurs exploreront le week-end prochain. Ils seront plus d’une centaine à participer à deux hackathons (1) qui se dérouleront à l’IdeaSquare du CERN et au Campus Biotech du 2 au 4 octobre 2015. Ces événements sont organisés par l’association THE Port, en partenariat avec les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), l’Université de Genève (UNIGE) et le Citizen Cyberscience Centre, une collaboration entre l’UNIGE, le CERN et l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).

THE Port est une association suisse sans but lucratif née de l’enthousiasme général de jeunes travaillant dans les nombreuses organisations internationales de Genève (CERN, CICR,UIT, OMS, etc.). Elle a lancé l’année dernière un nouveau type de hackathon qui rassemble des personnes provenant de domaines différents – ingénierie, science, médecine, ainsi que marketing, communication et conception – afin d’aborder des problèmes complexes dans le domaine humanitaire, qui nécessitent des sources d’inspiration multiples.

Relever des défis humanitaires et médicaux

Les thèmes ont été proposés par des personnes de terrain pour relever des défis humanitaires et médicaux importants. Par exemple : comment identifier de manière rapide, sûre et économique les médicaments contrefaits dans une pharmacie rurale d’Afrique ; comment construire une couveuse de haute technologie à coût réduit; comment concevoir un sac qui n’éclate pas à l’atterrissage lors de parachutage de nourriture ou de fournitures médicales. Ces exemples figurent parmi les treize différents projets que les équipes développeront pendant les trois jours que durent les hackathons.

Cent participants du monde entier

Les participants ont été rigoureusement sélectionnés parmi des candidats provenant de Genève et du monde entier. Certains viennent d’aussi loin que la Jamaïque, l’Inde et le Kenya. Ensemble, ils réunissent toutes les aptitudes nécessaires pour développer des solutions nouvelles aux problèmes posés.

Antoine Geissbuhler, chef de l’innovation aux HUG, explique : « pour nous, cet événement est une magnifique initiative pour accélérer l’innovation dans des domaines qui comptent non seulement pour notre institution, mais aussi pour les hôpitaux d’ailleurs et, en particulier, pour les pays en développement. Par exemple, un de nos projets envisage de trouver des solutions simples pour faciliter l’orientation et les déplacements des visiteurs et du personnel dans les hôpitaux, alors qu’un autre explore des technologies susceptibles d’améliorer le contact et la communication entre les médecins et les patients».

Denis Hochstrasser, vice-recteur de l’UNIGE, note que « cet événement rassemble la Genève Internationale d’une manière nouvelle et particulièrement créative. Je suis ravi que le Campus Biotech, au coeur de la Genève internationale, puisse accueillir cet événement. Je me réjouis également de voir que les chercheurs de l’EPFL et de l’UNIGE collaborent activement sur plusieurs projets, avec d’autres collègues du CERN et de nombreuses organisations internationales ».

Présentation publique des innovations

Le public et les médias sont invités aux présentations finales des résultats des hackathons le dimanche 4 octobre, de 16h30 à 18h00, au Campus Biotech, ainsi que de 19h00 à 20h00 à l’IdeaSquare du CERN. La préinscription à ces présentations via le site Internet de l’association THE Port est requise.

Liste des projets des hackathons :

- Applications humanitaires d’un collecteur solaire
- Analyse qualitative et quantitative des médicaments contrefaits
- Couveuse de haute technologie à coût réduit
- Suivi en temps réel des explosions et autres événements énergétiques extrêmes
- Production rapide de logements et d’abris
- Détecteur distribué de rayons cosmiques à coût réduit
- Réduction de la disparité hommes-femmes dans le domaine de la technologie
- Facilitation de l’orientation et des déplacements dans les hôpitaux
- Sac de parachutage de nourriture anti-choc
- Données humanitaires de terrain
- Amélioration du contact humain dans les hôpitaux
- Protection ergonomique pour les personnes ultrasensibles aux UV
- Santé motivationnelle

(1) Le mot hackathon1 a été inventé pour décrire des événements dans le cadre desquels les passionnés de l’informatique travaillent ensemble pour améliorer les logiciels. To hack signifie trouver une solution simple et rapide. Le mot a acquis des connotations négatives à cause de l’association avec la cybercriminalité.

Liens utiles :

- Hackathons de THE Port: http://theport.ch/
- Campus Biotech : http://www.campusbiotech.ch/
- CERN IdeaSquare : http://knowledgetransfer.web.cern.ch/ideasquare/about
- Hôpitaux Universitaires de Genève : http://www.hug-ge.ch/
- Centre de Cyberscience citoyenne http://www.citizencyberscience.net/
- Université de Genève : http://www.unige.ch

Pour de plus amples informations
François Grey, Centre Universitaire d’Informatique. francois.grey(at)unige.ch
Tél: +41 22 379 08 47 ; +33 6 32 15 51 96

1 octobre 2015
  2015