2007-2008

Remise du premier Prix lab-elle - quand un jury d'adultes choisit son album "attentif aux potentiels féminins"

Le premier Prix lab-elle adulte récompense aujourd'hui Un bon point pour Zoé, ouvrage signé Peter H. Reynolds et désigné favori parmi dix autres. Dix ouvrages qui, tous, ont été estampillés "attentifs aux potentiels féminins" par l'association lab-elle (laboratoire pour elle). En collaboration avec l'Université de Genève (UNIGE), lab-elle, qui promeut les représentations valorisant les potentiels féminins dans les albums illustrés pour les enfants, s'est dotée de critères de sélection basés sur des recherches en psychologie sociale. 

labelle
La première mouture de ce prix mènera à d’autres éditions, qui permettront à deux jurys, l’un constitué d’enfants, l’autre d’adultes, de saluer leur préférence respective. La remise du prix lab-elle adulte aura lieu chaque année en novembre, dans un canton différent et sera placée sous les auspices des Bureaux romands de l’égalité.

Le jury et le prix

En 2007 à Genève, Fabienne Bugnon, directrice du Service pour la promotion de l’égalité entre homme et femme (SSPE), préside un jury composé de huit personnalités genevoises, chargé de sélectionner un album parmi dix autres, qui tous ont été labellisés. Ce jeudi 7 novembre, veille de la Journée des filles, c’est à l’UNIGE qu’en présence du vice-recteur Yves Flückiger, une somme de CHF 1000.- a été attribuée à l’auteur de l’ouvrage retenu.

L’ouvrage primé

zoe
Court, dense, permettant l’identification des petits comme des grands lecteurs aux protagonistes de l’histoire, plus fourni en images qu’en texte, Un bon point pour Zoé, de Peter H. Reynolds, présente une héroïne qui passe rapidement d’un stade passif à une dynamique affirmée. Outre l’originalité du scénario, le jury a particulièrement apprécié la qualité du dessin et de la typographie. Comme le souligne sa présidente, Fabienne Bugnon : «...des qualités comme la persistance et la capacité à conduire des projets ressortent chez Zoé, le personnage principal». L’histoire s’achève sur une scène de passage de témoin entre deux enfants, scène qui encourage la transmission des expériences constructives, montrant que, dans la vie, on peut apprendre et partager ce qu’on a appris. Enfin, il a été remarqué que le livre sensibilise de manière explicite à la démarche créative, et, plus implicitement, aux univers artistiques.

De trop rares héroïnes

Ce prix relève d’actions dites «de discrimination positive», initiatives qui restent rares voire inexistantes à l’égard des petits. Or, si l’importance des modèles créés et répandus par les univers fictifs n’est plus à prouver en ce qui concerne la construction de soi, qu’on soit fille ou garçon, les recherches montrent qu’il existe encore dix fois plus de livres animés par des héros que par des héroïnes.

Un laboratoire d’utilité publique

En partenariat avec d’autres organismes, comme l’Institut suisse Jeunesse et Médias, la Haute école d’art et de design de Genève ou les Bureaux de l’égalité romands, lab-elle propose un logotype, matérialisé sous la forme d’un autocollant, un site Internet d’informations, une série de livres reconnus conformes aux critères de l’association et qui ont été évalués par un comité de lecture ad hoc. Ces moyens veulent servir à guider parents, professionnels du livre et de l’enfance dans le foisonnement des productions actuelles.

Liste des ouvrages présélectionnés pour le premier Prix lab-elle :

En allant acheter des œufs de Chen Chih-Yuan.

Frida de Jonah Winter et Ana Juan.

Jeanne et le Mokelé de Fred Bernard et François Roca.

Jujube de Anne Wilsdorf.

La princesse et le dragon de Robert Munsch et Mickael Martchenko.

Lola lune de Elizabeth Baguley et Grégoire Mabire.

Remue-ménage chez Madame K de Wolf Erlbruch.

Rita et Machin à la plage de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec.

Un bon point pour Zoé de Peter H. Reynolds.

Un papa sur mesure de Davide Cali et Anna Laura Cantone.

En savoir plus sur les activités de lab-elle : www.lab-elle.org

Contacts:

Pour obtenir de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter
Anne Dafflon Novelle au 022 753 13 35
Christine Keim au 078 749 39 40

7 novembre 2007
  2007-2008